✅ Lusk Dizehan de Klez Brandar, un artiste breton à Prague

✅ Lusk Dizehan de Klez Brandar, un artiste breton à Prague

Lusk Dizehan de Klez Brandar.

*“Mouvement Perpétuel » en langue française.

Déjà cinq ans d’existence pour le travail photographique (mais pas que) de Klez Brandar, photographe breton installé à Prague depuis plus d’une demie-décennie. Lusk Dizehan tire son nom de la seule langue celte actuellement parlée en Europe continentale : le breton.
C’est en 2016, à Prague qu’est né ce concept d’expositions évolutives.

Les deux premières éditions présentait un pot pourri de photo de voyage (L’auteur ayant rêvé plus jeune d’être photoreporter), quelques nus féminins élégants et quelques photos plus conceptuelles. Lusk Dizehan // 03 – 04 et 05 sont revenus aux amours de jeunesses du photographe-voyageur, à savoir, des photos argentiques, toujours en noir et blanc, avec des scènes de rues volées, de puissantes expressions d’inconnus prit dans le vif de leurs pensées et aussi, des photos d’architectures, sobres et épurées. Des lignes simples, des cercles et des ambiances posées bien qu’étant prises dans des endroits très variés.

Klez Brandar a roulé sa bosse …

Sur la route d’Amérique latine, l’Argentine bien sûr, son pays de cœur, la Bolivie, le Pérou, mais aussi l’Albanie, l’Ouzbékistan, la France, la Serbie, etc. Les photos sont donc empreintes de ces multiples voyages mais aussi bien entendu de Prague et de la République Tchèque.! D’ici quelques semaines sortira la nouvelle édition (Lusk Dizehan // 06) de ce projet évolutif qui s’inscrit sur le long terme. Cette fois le photographe a voulu se surprendre (ou vous surprendre) et il a donc décidé de mettre les bouchées doubles, à savoir une série de 21 photos en couleur (en clin d’œil à notre siècle) mais aussi 21 textes, des “minis-pastilles”, traitant d’architecture, de publicité, des animaux, … et écologie !

Comme il est de coutume, il y aura une exposition …

Également un livre et un livre audio, enregistré en trois langues (Français, Anglais et Tchèque!), car au-delà du travail photographique et des questionnements et des thématiques abordées, il y a un amoureux des langues qui recherche l’ouverture, la compréhension et cela dans le mouvement ! Ce livre audio (qui sera disponible après la future exposition) est agrémenté d’improvisations au violon entre chaque passage. Ce fut le fruit du hasard qui fit se rencontrer Eduardo García Salas (le violoniste) et Klez durant le rude hiver confiné de 2021. De cette rencontre naquit l’idée des ces improvisations qui amène donc Lusk Dizehan // 06 à être une exposition, un livre trilingue et aussi un “OMNI “ (Objet musical non identifié) !

Si vous ne pouvez vous rendre aux expositions de Klez Brandar, jetez un œil aux liens que nous partageons avec cet article et n’hésitez pas à contacter l’auteur.

La biographie de Klez Brandar,

Le Nantais Klez Brandar a parcouru le monde à l’instar de Phileas Fogg, héros créé par son compatriote breton Jules Verne, à cette différence près qu’il a pris son temps. Après avoir vécu en Amérique du Sud, Nouvelle Zélande, Italie et Espagne, il a atterri à Prague avec ses valises et ses films. Depuis, skateboard sous le bras et appareil photo argentique à la main, Klez se promène dans sa ville d’adoption. Entre deux expositions à Prague de ses divers travaux de nus et de portraits, le photographe s’est lancé dans l’aventure de Triste Mesure. Ce premier livre réalisé avec Marko LUTH est un assemblage de saisissants instantanés, recueillis semaine après semaine, pour assouvir l’appétit poétique de son complice.

Deux ans plus tard, parcourant sur son skate des centaines de kilomètres dans Prague Klez a pris d’autres photos, eu d’autres idées, s’est enrichi de nouvelles rencontres et s’est posé encore plus de questions.

Lusk Dizehan, (Mouvement perpétuel en breton) est le résultat de cette expérience de vie, un projet collectif de communiquer autant par les images que par les mots.

Aboutissement provisoire puisque Klez Brandar reste en perpétuel mouvement et ne manque jamais une occasion de créer quelque chose de nouveau à partir d’une interaction, en prenant une photo, écrivant quelques lignes, chantant quelques notes.

En exclusivité retrouvez dans cette gallery une vingtaine de photographies de Klez BRANDAR : Lusk Dizehan de Klez BRANDAR

Klez BRANDAR, un photographe breton à Prague, avec Lusk Dizehan

 

Également à propos de Klez BRANDAR.

 

Klez BRANDAR, un Photographe breton à Prague

✅ Kerouac is dead … « les poissons de la mer parlent breton ».

Previous ✅ Centralisation et haute administration sont deux faces de l'inefficacité de l’action publique
Next ✅ Comment un manifeste sur la crise du logement change le débat en Bretagne

Á propos de l'Auteur

Klez BRANDAR
Klez BRANDAR 3 posts

Né dans la même ville que Jules Verne, Klez Brandar aurait pu aussi choisir le pseudonyme de Phileas Fogg et parcourir le monde dans tous les sens, l’appareil photo en bandoulière. Après avoir vécu en Amérique du Sud, en Nouvelle-Zélande, en Italie ou en Espagne, il a fini par poser ses valises et ses pellicules à Prague. Quand il n’enregistre pas des morceaux de folk music teintée de world ou n’édite pas des fanzines photos, Klez se promène dans sa ville d’adoption, le skateboard dans une main et l’appareil analogique dans l’autre. Entre deux expositions praguoises de ses différents travaux de nus ou de portraits et après avoir sorti en 2019 avec Marko Luth le recueil poético-photographique Triste Mesure, le voilà qui attaque 2020 sur un tout autre registre avec l’EP «Rivage», entre slam et poésie sonore.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Twin Atlantic, le nouveau son venu d’Écosse

Twin Atlantic Twin Atlantic. Des écossais en Bretagne le 03 Juillet 2015, à Nort sur Erdre près de Nantes, au festival La Nuit de l’Erdre Car ce groupe c’est du

Music and Minorities symposium in Brittany

An international “Music and Minorities” symposium in Brittany : where else ? Brittany is known to be a land of poets and musicians. It is also a place where education

Mon costume glazik, un film sur les Eostiged ar Stangala.

Ce film,  Mon Costume Glazik, c’est l’histoire d’une rencontre. Glazik, c’est l’histoire de la rencontre de Maud CALVET et Joachim BOUYJOU avec Eostiged ar Stangala (Rossignols du Stangala). De retour

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse