Savez-vous que je suis Breton : Jules VERNE.

Savez-vous que je suis Breton : Jules VERNE.

Notre nouvelle série « Savez-vous que je suis Breton(ne) » est consacrée aux personnages illustres dont on sait trop peu qu’ils sont Bretons.
Nous rencontrerons ainsi d’illustres Bretonnes et Bretons dont peu d’entre nous en connaissent véritablement l’origine bretonne. Des personnages du passé mais également des contemporain(e)s.
Qui d’autre que NHU Bretagne pour vous le dire ?

Mon nom est VERNE, Jules VERNE, et je suis Breton.

Jules VERNE, de son vrai nom Jules Gabriel VERNE est un Breton né à Nantes le 08 Février 1828. Issu par sa Mère d’une famille d’armateurs nantais d’ascendance écossaise.
Il vivra à Nantes durant les deux premières décennies de sa vie. Études à Nantes mais bac avec mention à Rennes. Puis études supérieures à Paris, où il arrive pendant les émeutes et l’épidémie de choléra de 1848. Il lit beaucoup Victor HUGO.

Ces premiers écrits seront publiés en 1851 dans la revue Musée des Familles dont le rédacteur en chef n’est autre que Pierre Michel François CHEVALIER, dit Pitre-Chevalier. Comme Jules VERNE, Pitre-Chevalier est un Breton de Nantes.
Épris de géographie et d’exploration, il se lie au grand voyageur Jacques ARAGO. Puis Jules VERNE s’occupera de théâtre, sera placier en Bourse. En 1859, il voyagera en Angleterre et en Écosse. A partir de 1861, seront publiés plusieurs romans chez l’éditeur HETZEL avec qui Jules VERNE signe un contrat pour vingt ans. Se succèderont Cinq semaines en ballon et Voyages extraordinaires. Puis Les aventures du Capitaine Hatteras et Voyage au centre de la Terre.

Une oeuvre de plus de soixante récits extraordinaires.

Dont Le tour du monde en quatre-vingt jours, Michel Strogoff, De la terre à la Lune, Vingt mille lieues sous les mers. Pour les plus connus et les plus lus.
L’oeuvre de l’auteur breton est au second rang des auteurs les plus traduits dans le monde. Juste après l’Anglaise Agatha CHRISTIE.
Jules VERNE est aussi un navigateur, sur son bateau Saint Michel III. Et il ira par la mer en Irlande et en Écosse. Également au Portugal et en Afrique du nord. Puis sa santé deviendra chancelante dès 1902 et il mourra le 24 Mars 1905 à Amiens (France). Aux obsèques plus de cinq mille peronnes se recueillent. Plusieurs discours sont prononcés, tant le personnage est illustre. L’Empereur Guillaume II enverra un émissaire aux obsèques, mais aucun délégué du gouvernement français ne daignera s’y rendre.

Le Nantais voyageur.

Né dans une famille d’armateurs, dans le plus grand port de Bretagne, Jules VERNE ne pouvait qu’être voyageur. Voyageur vrai sur les mers mais surtout voyageur dans l’imaginaire. Pourtant, disait-il, « je ne pourrais jamais être plus heureux que dans un cloître« .

« Ma mère était Bas-Bretonne de Morlaix, et donc j’ai dans les veines un mélange de sangs breton et parisien. […] Je ne puis dire avoir beaucoup fréquenté les chambres des autres étudiants, car nous autres Bretons sommes, vous le savez, un peuple à l’esprit de clan, et presque tous mes amis étaient des amis de lycée de Nantes, montés à l’Université de Paris en même temps que moi. […] Eh bien, parce que, comme je vous ai dit, j’ai du sang breton et que j’aime la tranquillité, et ne pourrais jamais être plus heureux que dans un cloître« 

#JeSuisBreton

Précédent Breizh Odyssée ou se réapproprier notre Histoire de Bretagne
Suivant Skoazellva, le nouveau réseau solidaire d'entraide en Bretagne

A propos de l'auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 225 articles

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Je suis Bretonne et vous me connaissez tous : je m’appelle Mamie Nova …

Nous continuons notre série « Je suis Breton(ne) ». Après Jules VERNE, Éric TABARLY, Louis LE DUFF et Yves ROCHER, Bretons vrais, voici Mamie Nova, Bretonne fictive et  marque produit très connue

Les hôtels B&B, de Brest en Bretagne

Née à Brest en 1990 sur un coin de table de pizzeria, la chaîne d’hôtels bretonne B&B est devenue européenne. Trois collègues de travail dont Hubert BRUZAC et François BRANNALEC,

Je Suis Bretonne : Ines LE BIHAN, designer internationale

Ines LE BIHAN : qui est cette Bretonne ? Cette jeune femme originaire de Combrid en Cornouaille bretonne n’a pas encore trente ans. Et déjà les plus grandes entreprises internationales

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire