Je suis Breton : Yves COPPENS, paléontologue de renommée internationale.

Je suis Breton : Yves COPPENS, paléontologue de renommée internationale.

Yves COPPENS le Breton qui remonte le temps …

Breton de Vannes/Gwened est connu dans le monde entier depuis qu’il a découvert Lucy en 1974 en Éthiopie. En fait, Lucy est un fossile d’australopithèque. Donc un, ou plutôt une, de nos très, très lointaines ascendantes. En effet, Lucy vivait là il y a quelques trois millions d’années.
Ce scientifique passionné est fasciné depuis son enfance par la préhistoire. Et quand on naît dans le Morbihan, on est au coeur de plus important patrimoine mégalithique du monde. Ainsi, les environs de Carnac/Karnag seront le premier terrain de jeu de Yves COPPENS.
De son Morbihan et de Gwened, il dit :  » … les rues médiévales, les sites mégalithiques, l’omniprésence de la mer … ».
Ses débuts et ses premières découvertes se dérouleront autour du Golfe du Morbihan et sur l’île de Karn en Penn ar Bed.

Le grand voyageur …

Yves COPPENS va très vite occuper des fonctions importantes et prestigieuses. Aussi bien en Europe que ailleurs dans le monde. Il organisera de nombreuses campagnes de recherche et mettre au jour quelques fossiles aujourd’hui réputés. Aussi bien au Tchad qu’en Chine. Mais il sera surtout présent en Éthiopie, sans doute le berceau de l’Humanité.
Le grand voyageur breton qui nous fait voyager aussi …
Transmettre au grand public sa passion pour la paléontologie est pour Yves COPPENS une évidence. Ainsi on lui doit des documentaires grand public comme L’Odyssée de l’Espèce, ou Homo Sapiens.

Le passé pour mieux comprendre l’avenir ?

Yves COPPENS est une sommité internationalement reconnue pour nous expliquer ce que furent nos origines lointaines.
« L’Humanité est apparue après un bouleversement climatique. Il n’y a pas de raison qu’elle ne disparaisse pas de la même façon« . Nous espérons que cet homme de volonté, têtu comme un … Breton, se trompe sur cet avenir. Même si les faits actuels tendent à commencer à lui donner raison.
Et quand on lui demande d’où lui vient sa force de caractère, d’un air malicieux, il vous répond : « Vous savez, quand on dit « Breton, tête de con », c’est un peu vrai. En tout cas, il n’est pas improbable qu’il s’agisse d’un caractère ethnique« .

 

Sources :

111 Bretons des temps modernes, aux Éditions Ar Men Fitamant, Telgruc sur Mer, en Cornouaille, Bretagne. www.armen.bzh

D’autres Breton(ne)s célèbres de notre série à retrouver en notant « Je Suis Breton » dans la barre de recherche du menu de notre site internet. Et parmi eux :

Je suis Breton : Éric TABARLY, sans doute le navigateur le plus doué de tous les temps

Savez-vous que je suis Breton : Jules VERNE.

Précédent Foot gaélique en Bretagne, le sport en pleine ascension.
Suivant La dictature capitaliste hypothèque l'avenir de l'Humanité.

A propos de l'auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 267 articles

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Breizh Wash : la lessive qui prend soin de la Bretagne

Depuis deux semaines, Bretagne Prospective vous propose d’embarquer pour une formidable aventure à la rencontre de certains de ceux qui choisissent de s’identifier à cette région qui bouge. Troisième escale

Bretagne des festivals : éloge de la culture, encore et toujours !

On parle beaucoup de le Bretagne des festivals, en période estivale et on privilégie souvent leur force d’attractivité touristique. Elle existe, évidemment, et c’est heureux ! Je préfère quant à

Sortir en Bretagne, l’annuaire complet de vos sorties en Bretagne.

Sortir en Bretagne, votre agenda sorties sur l’ensemble de la Bretagne. Sortir en Bretagne est, comme son l’indique, un agenda des sorties qui se veut le plus complet possible sur

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire