Patrimoine mondial de l’Unesco : aucun site en Bretagne.

Patrimoine mondial de l’Unesco : aucun site en Bretagne.

Aucun site breton classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco : n’est-ce pas étonnant ?

Trente neuf sites en Hexagone sont déjà inscrits au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Mais aucun en Bretagne.
Les terrils miniers vers Roubaix sont déjà inscrits. Mais pas les alignements mégalithiques millénaires de Carnac en Bretagne. Carnac (Karnag) est le plus important site mégalithique du monde. Les magnifiques rochers de Piana et Girolata en Corse sont déjà inscrits. Mais pas ceux de notre Pointe du Raz.

Pour figurer sur la Liste du patrimoine mondial, les sites doivent avoir une valeur universelle exceptionnelle. Et satisfaire à au moins un des dix critères de sélection. Ces sites retenus par l’Unesco sont rigoureusement sélectionnés dans des listes que soumettent les Etats membres. Ceux-ci sont au nombre de 178 dont 173 ont en ce moment une liste indicative en proposition avec 1638 sites. A fin 2014, 1007 sites dans 161 pays sont inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.
Concernant l’Hexagone, à la date du 02 Février 2015, trente neuf nouveaux sites sont présentés par les autorités compétentes. Dont deux en Bretagne : les alignements mégalithiques de Carnac depuis 1996 et les marais salants de Guérande depuis 2002.

Patrimoine Mondial Unesco : Bretagne vide

Patrimoine Mondial Unesco : Bretagne vide

A qui la faute ?

Les dossiers d’inscription sont élaborés, soit par l’État membre, en l’occurrence la Commission Nationale pour l’Unesco pour l’Hexagone, composée d’une quinzaine de personnalités de diverses administrations , soit – c’est le cas le plus fréquent aujourd’hui – par les gestionnaires publics du site, ou bien encore par des associations gérant ces sites.

Sur la liste indicative actuellement proposée figure la Basilique de Saint Denis (dans le 93) mais pas la Cathédrale de Kemper, un hangar à dirigeable et un centre de recherche aérospatiale en région parisienne mais pas la Forêt, pour nous mythique, de Brocéliande.
Nous ne portons aucun jugement sur la qualité des sites déjà inscrits ou proposés.

Nous posons une question simple

Pourquoi aucun site n’a encore jamais été sélectionné en Bretagne, comme il en existe dans des dizaines de pays de superficie globalement équivalente.
Comme le Danemark (six sites), l’Arménie (trois sites), la Belgique (onze sites), l’Estonie (deux sites), Israël (huit sites), le Liban (cinq sites), Malte (trois sites), le Montenegro (deux sites), les Pays Bas (dix sites), la Slovénie (trois sites), etc … ?

Précédent Bretagne, terre de sports et de sportifs.
Suivant Robin FOSTER : la Bretagne inspire les musiciens.

A propos de l'auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 227 articles

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Es-tu Penn ar Bed ou Finistère ?

C’est étonnant comme un territoire peut être très différemment considéré selon le nom qu’on lui attribue ! Prenons par exemple (mais tout à fait au hasard, bien entendu) cette partie

Xavier de la Gorce, actuel président de la SNSM, veut piquer le canot de Sein

Décision unilatérale et totalement aberrante. Il y a quelques semaines, le canot de sauvetage des Sables d’Olonne (Vendée, France) se retourne lors d’un sauvetage en mer. Trois Sauveteurs Bénévoles périssent.

Tremblement de terre en Bretagne : zone à risques ?

On mesure une cinquantaine de tremblements de terre en Bretagne chaque année. Dont la magnitude moyenne se situe entre 2,5 et 3,5 en général. Quelques rares tremblements de terre se

4 commentaires

  1. le boudec yannick
    décembre 22, 05:31 Répondre
    bonjour et pourquoi pas le canal de nantes à brest qui traverse toute la Bretagne intérieure sur 360kms de plus en plus fréquenté avec le développement du tourisme vert ses voies vertes la vélodyssée qui va de Roscoff à Hendaye au pays basque formidable ouvrage avec ses maisons éclusières ses écluses qui montaient les péniches à 180m à glomel la grande tranchée de glomel creusée par des bagnards dans des conditions incroyables l'écluse de coat-notous pour vous faire une idée :(le canal de nantes à brest de kader benferhat : éditions Ouest-France )
    • Rémy PENNEG
      décembre 28, 19:35 Répondre
      Bonsoir Yannick. Tout à fait d'accord avec toi. Nous te contactons par email pour en parler plus longuement. Merci de ton attention. A galon
  2. Ponteau Josette
    janvier 26, 05:21 Répondre
    Tout à fait d'accord. Broceliande le canal de Nantes à Brest .ploumanach et ses rochers.la cote de granit rose qui est une merveille..
  3. Patrick Yves GIRARD
    janvier 15, 10:38 Répondre
    Les forteresses des Marches de Bretagne de la première ligne de défense à la troisième sont emblématiques du bas moyen-âge ainsi que des débuts de la Renaissance en Bretagne ainsi qu'en Europe. Cet ensemble fait l'objet d'un très grand nombre de visites et symboliquement le classement permettrait d'affirmer la continuité existant depuis Dol et Saint Malo jusqu'à Machecoul et Clisson.

Laissez un commentaire