NDDL Notre Dame des Landes 2-5

NDDL Notre Dame des Landes 2-5

NDDL 2-5 : NDDL serait-il un aéroport breton ?

Voici la seconde question NDDL 2-5 du premier débat NHU Bretagne consacré à NDDL Notre Dame des Landes. Et son projet d’aéroport dans le sud de la Bretagne.

Voici la réponse de Stéphane PÉAN, à l’initiative. Avec Ronan KERLEO, du groupe Facebook « Pour un oui breton à NDDL »

Comme l’économie, un aéroport opérationnel ne s’inscrit pas dans des limites historiques ou administratives. Toutefois, l’implantation de cet aéroport au nord de l’estuaire de la Loire, lui permettra de cibler plus facilement la clientèle bretonne. Et davantage que celui de Nantes-Atlantique. C’est la raison pour laquelle la Région Bretagne et la Métropole rennaise soutiennent ce projet. Certes, l’Etat est le premier décideur. Mais l’ensemble des collectivités et des acteurs économiques, à une grande majorité, soutiennent ce projet avec détermination. L’Ouest de la Bretagne est certes moins concerné puisque des aéroports locaux connectent déjà le hub de la région parisienne mais il est aussi tout à fait possible d’envisager des correspondances sur NDDL.

Sondage

Notre groupe « Appel pour un oui breton à NDDL » a lancé un sondage sur le futur nom de cet aéroport qui doit être certes consensuel mais surtout ne pas oublier l’identité de la Bretagne et son histoire. Il est hors de question de se voir imposer un nom artificiel ! C’est « Jules Vernes » qui est arrivé en tête. Repris et proposé à l’Etat par l’association « Les ailes pour l’Ouest ». La Bretagne a ses visionnaires et nous devons nous les approprier au nom du progressisme qui a toujours marqué notre histoire. De même, les Bretons doivent s’approprier cet aéroport en l’intégrant dans une vision d’avenir régionaliste. C’est aussi une chance extraordinaire de pouvoir renforcer les collaborations entre les métropoles de Rennes et de Nantes. Un préalable à la réunification de la Bretagne.

Et la réponse de Gilles DENIGOT, du groupe Facebook « Pour un non breton à NDDL »

Cette question fait comme si l’actuel aéroport de Nantes n’était pas en Bretagne et ça me pose un vrai problème.
Bien entendu tous les aéroports des cinq départements sont bretons. La question de la gestion est un autre problème et pose la celle d’une Bretagne réunifiée que ne veulent ni les élus LR et PS.
Je pense que les « promoteurs » de NDDL, sous la houlette de Ayrault utilisent ce trait d’union entre Nantes et Rennes pour ne pas aborder la question de la réunification. Ils veulent ouvrir la voie d’une « coopération » voire celle d’un (AGO) Aéroport Grand Ouest.
Ce qui est grave, c’est que la consultation pour avis, réservée au seul 44, n’ait pas demandé aux Bretons de B4 alors que leur région a contribué au financement de ce projet à hauteur de x € de pour l’instant.

Je ne rentre pas dans la considération qui limite la réflexion à tout accepter dès lors que ce serait breton, « Tout est bon dans le Breton » ne me suffit pas.

Également, retrouvez la réponse de nos deux Rédacteurs NHU Bretagne à la première question qui leur était posée.

Contenu exclusif NHU Bretagne. Reproduction interdite, même partielle, sur tout autre média, des contenus textes et images.
Vous appréciez ce contenu, commentez en bas de cette page; et partagez cet article sur vos réseaux sociaux via ces icônes couleurs

Précédent Découvrez le Calendrier de l'Avent de NHU Bretagne
Suivant Bien aménager le territoire breton.

A propos de l'auteur

La Rédaction
La Rédaction 51 articles

Sur NHU, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente (avec alors une adresse en prenom.nom@nhu.bzh), en signant votre article, ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors La Rédaction.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Comment ils ont coupé en deux le football breton ?

« Comment la Bretagne pourrait-elle réussir lorsque son territoire demeure coupé en deux ? » S’interroge le magistrat breton Yvon OLLIVIER. En 1945, à la fin de la seconde guerre mondiale,

Bretagne, terre de sports et de sportifs.

Bretagne, terre de sportives et de sportifs On ne le sait que trop peu, mais la Bretagne est une vraie terre de sports, qui repose sur trois disciplines majeures :

Merci à vous tous qui faites NHU Bretagne

Essayer ou ne rien faire ! Merci à celles et ceux qui essayent. En à peine dix huit mois, déjà plus de soixante personnes sont venues librement contribuer à la vie de

6 commentaires

  1. Ours
    décembre 03, 13:18 Répondre
    Il n'y aura jamais d'aéroport à cet endroit!
  2. rebelle 83
    décembre 03, 23:48 Répondre
    Au Larzac les paysans ont gagné ça a duré 10 ans alors à NDDL faut tenir bon et rien lâcher. Non mais des fois !!!!!!
  3. mickael
    décembre 04, 21:25 Répondre
    Il faut être bien naïf pour croire que NDDL, s'il se fait, sera un aéroport breton. Les politiques et les gros bonnets à la tête de ce projet ont été très clair : c'est l'aéroport du "grand ouest", fait pour effacer la Bretagne de la carte. Auxiette, Ayrault, Retailleau, Fillon en sont les principaux promoteurs.
  4. nantagne
    décembre 05, 10:58 Répondre
    il y aura un aéroport à cet endroit! ce n'est pas celui qui crie le plus fort qui a toujours raison...........
  5. rebelle 83
    décembre 05, 22:53 Répondre
    Bien évidemment c tjrs une affaire de gros sous. ....et la Bretagne ce n'est pas demain qu'elle va être rayée de la carte !!!!!! Et tt ça c vraiment honteux que les donneurs d'ordre tiennent si peu compte de l'environnement dont nous dépendons malgré tout. ...

Laissez un commentaire