NDDL Notre Dame des Landes 1-5

NDDL Notre Dame des Landes 1-5

NDDL 1-5 : En quoi, selon vous, l’implantation de ce nouvel aéroport de NDDL pourrait apporter, à la Bretagne en particulier, des développements économiques ?

Voici la réponse de Gilles DENIGOT, du groupe Facebook « Pour un non breton à NDDL »

La Bretagne compte de nombreux aéroports dont ne l’oublions pas, celui de Nantes.
Un nouvel aéroport à NDDL n’apporte rien stricto sensu. Il transfère les activités actuelles, pour les vols (et encore que feront les low cost si les prix augmentent ?)  et déstabilise les rapports d’emplois et de transports du sud et nord de la Loire.

La mise en réseau des actuels aéroports bretons mérite mieux que l’indifférence au profit d’une pseudo concentration qui écrase tous les autres et accroît les mobilités.
Les partisans de NDDL (outre le fait que le site choisi soit écologiquement incompatible) rêvent d’un aéroport intercontinental (un Hub). Hors ceci ne se décrète pas et les hinterlands ne plaident aucunement en faveur d’une telle possibilité.

Il y en a cinq en Europe et certains croient que notre territoire pourrait en avoir deux …

Car ce sont les compagnies qui décident, et elles ne demandent pas ce transfert.
Les Bretons ne doivent pas subir une nouvelle fracture territoriale. Ils ont bien d’autres besoins de développement de leurs infrastructures pour créer une dynamique et des emplois. Le ciel est partout, pas la mer !

Et la réponse de Stéphane PÉAN, à l’initiative, avec Ronan KERLEO, du groupe Facebook « Pour un oui breton à NDDL »

Évidemment, un aéroport a, comme tout équipement d’envergure, des effets positifs économiques avec création d’emplois sur son territoire proche. NDDL devrait aussi devenir une vitrine de nos entreprises et produits régionaux. Et cela auprès de millions de passagers en transit tout au long de l’année.
Toutefois, l’enjeu n’est pas celui d’un simple aménagement local lié au transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique. Il s’agit surtout de renforcer le pouvoir régional en positionnant notre territoire dans le jeu des échanges liés à l’intégration du marché économique européen et plus généralement à la globalisation. Deux stratégies sont actuellement en cours en fonction des contextes territoriaux et choix politiques : passer par les plateformes aéroportuaires parisiennes ou bien connecter via des liaisons aériennes directes. Le projet de NDDL s’inscrit dans cette deuxième option. Puisqu’il vise à connecter les forces vives régionales à l’international par des liaisons directes sans passer par Paris.

Les acteurs économiques veulent un système direct et performant …

Quant à l’implantation à NDDL, elle n’est pas insensée. Puisque le cœur de la zone de chalandise est constitué par les deux aires urbaines métropolitaines rennaise et nantaise. Celles-ci font partie des régions urbaines les plus dynamiques et attractives de France. Avec des prévisions de croissance remarquables. Le seuil critique atteint et les économies d’échelle engendrées permettront d’offrir à toute la région de nouvelles liaisons directes à l’international.
Ne pas nous doter d’un tel aéroport pour les cinquante années à venir, potentiellement intercontinental au demeurant, serait une grave erreur de jugement pour notre avenir.

Maintenant, faites connaissance avec Gilles DENIGOT et Stéphane PÉAN, Rédacteurs dans les colonnes de NHU Bretagne.
Et la semaine prochaine, retrouvez dans nos colonnes la deuxième partie du débat, qui en comptera cinq. Avec cette question : NDDL serait-il un aéroport breton ?

Contenu exclusif NHU. Reproduction interdite, même partielle, sur tout autre média, des contenus textes et images.
Vous appréciez ce contenu, commentez en bas de cette page; et partagez cet article sur vos réseaux sociaux via ces icônes couleurs
Précédent L'assassinat d'Arthur de Bretagne et la fin de l'espoir breton
Suivant Les Bretons préfèrent le web à la télé

A propos de l'auteur

La Rédaction
La Rédaction 51 articles

Sur NHU, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente (avec alors une adresse en prenom.nom@nhu.bzh), en signant votre article, ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors La Rédaction.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Interceltic Digital Day

Lorient, Festival Interceltique, l’Interceltic Digital Day Comme chaque année, avec le même plaisir et la même passion, le monde celtique va se retrouver en Bretagne, à Lorient, pour le plus

La Bretagne aurait besoin d’un nouvel emblème ?

Il paraît, selon certains, que la Bretagne se devrait d’avoir un autre emblème. Un emblème de plus, une fleur cette fois. Pourquoi pas ? L’Écosse possède le chardon et l’Irlande

Musiques en Bretagne, premier territoire de festivals en Europe

Bretagne, terre de toutes les musiques Quel est le territoire européen ayant la plus forte concentration de grands festivals, de toutes les musiques ? Évidemment la Bretagne. Selon un dicton

8 commentaires

  1. Jeff
    novembre 26, 19:29 Répondre
    La Bretagne :c'est les terres agricoles ,les prairies,ses bourgs et ses villages et la mer! Et pas des kilomètres carrés de bitume qui la défigureraient encore plus. Respecter là si vous l'aimez!
  2. solenge
    novembre 27, 00:42 Répondre
    Quand le dernier arbre aura été abattu Quand la dernière rivière aura été empoisonnée Quand le dernier poisson aura été pêché Alors on saura que l'argent ne se mange pas.
  3. flying frog
    novembre 27, 07:57 Répondre
    comme si l'implantation d'un nouvel aéroport allait attirer comme par magie des liaisons qui n'existent pas à NANTES ATLANTIQUE la réalité est exactement inverse! NOTRE DAME DES LANDES sera un aéroport très couteux pour les compagnies aériennes: le dossier VINCI intègre une hausse de 50% des taxes d'aéroport et autres redevances aéroportuaires eh oui! il faut bien le financer ce joujou. qui coutera au moins un milliard d'euros! - Les contribuables sont taxés - les passagers sont taxés - et les compagnies aériennes sont taxées et elles n'aiment pas çà! les low costs en particulier qui sont à l'origine de l'extraordinaire croissance de NANTES ATLANTIQUE ces dernières années, et qui apprécient haut et fort la compétitivité de cet aéroport il n'y aura pas de longs courriers à NDDL tout simplement parce qu'il n'y en a ni à BORDEAUX ni à TOULOUSE ni à LYON ni à MARSEILLE ni à NICE Alors on arrête les bobards, NDDL ou pas, il faudra continuer à aller à PARIS pour les longs courriers
  4. Mopiti
    novembre 27, 12:37 Répondre
    Les vrais bobards, c'est de prétendre qu'il n'y aura pas de longs courriers à NDDL: ou c'est de la grande ignorance!!! Les aéroports parisiens sont saturés, c'est un fait, quand la fréquentation elle, augmente considérablement. C'est bien pour ça que le marché aérien est en pleine mutation et qu'on ne peut plus concentrer les vols internationaux sur les aéroports parisiens, alors même que CDG n'a que 40 ans! Pour ce qui est des coûts, la encore bobard. Le plus gros mensonge des opposants à été de dire que ce projet est inutile est coûteux. Utile, il l'est au moins autant que de rénover l'aéroport actuel. Quand au coût, NDDL est bien la solution la plus économique: si on rénove NA, on devra rembourser les indemnités à Vinci, on a aucun concessionnaire privé d'accord pour participer financièrement, on devra indemniser les compagnies et autres acteurs économiques pendant les travaux... et sans compter les années perdues à concrétiser le projet, obtenir les autorisations, qui seront d'ailleurs beaucoup plus contraignantes du fait de la proximité du Lac de Grand Lieu!!! Une autre chose importante à préciser: NDDL augmentera de plus de 15% la zone de chalandise de l'aéroport, donc plus d'emplois. À cela-et c'est le comble !- il faut ajouter la norme HQE (Haute Qualité Environnementale) qui à elle seule créera des emplois directs et indirects! Enfin rappelons le, le dernier rapport émis en coordination avec la ministre de l'environnement et les opposants à été formel sur 2 choses: c'est urgent et nécessaire. Quand les opposants ont constaté que les motifs écologiques légitimes n'étaient pas suffisants pour sensibiliser l'opinion publique, ils ont créé de toutes pièces d'énormes bobards!!! Et ils ne sont pas les seuls: ce fameux collectif citoyen est en réalité composé de pilotes syndicalisés SNPL qui défendent leurs intérêts personnels avant l'intérêt général et même la sécurité: il est édifiant d'entendre l'avis des pilotes syndiqués et ceux non syndiqués sur la dangerosité de l'approche de l'aéroport actuel!!! Un jour, des journalistes se pencheront sur ce sujet et ça risque de faire mal. D'ici là, si NDDL ne se fait pas, on pourra tous remercier ces petits zadistes de nous avoir menti et de ce que ça nous coûtera!!! La voila, la realite!!!
    • Geoffroy35
      novembre 27, 14:47 Répondre
      La DUP a été prononcée sur un dossier truqué, avec des chiffres truqués, cela suffit à exiger que tout soit remis à plat par un organisme indépendant, et non la DGAC qui ment sur ordre de petits baronnets locaux (Ayrault, Retailleau et consorts) pour un projet où l'essentiel des coûts n'est pas intégré ( voies ferrées et routières d'accès, nouveau pont sur la Loire). La vraie facture doit être plus de trois à quatre fois le montant estimé actuel! Tout cela alors que NA existe déjà et que Rennes, géré par Vinci, n'a aucunement envie de sacrifier son aéroport et que Airbus continuerait à utiliser la piste actuelle de NA. C'est du grand n'importe quoi à un moment où l'allocation des ressources doit faire l'objet d'une vigilance accrûe, avec en plus l'augmentation annoncée des taux. Lisez le contrat avec Vinci: il est hallucinant que la puissance publique ait pu signer une telle imbécillité: incompétence ou ??????
      • Mopiti
        novembre 27, 15:25 Répondre
        Encore des annonces de trucages: 170 décisions de justice, pas une seule en faveur des opposants, même pas une! Plus tous les responsables politiques en faveur, élus par les citoyens, dont les présidents de région LR Retailleau et PS Le Druzn fervents défenseurs, plus une consultation à 55% de 270000 citoyens, plus une pétition de plus de 20000 locaux en faveur de l'expulsion de la zad... Vous prétendez qu'on ne prend pas en compte les infrastructures ?! Ah parce que vous croyez que si on améliore NA il ne faudra pas en faire autant?! Comme si rien que pour parler du pont de Chevire, ça suffirait!!! De grâce un peu de bonne foi de la part des mauvais perdants apporterait un peu de dignité au débat. Quelque soit la solution adoptée, et vu la croissance démographique la plus importante de France que subit la région, il faudra des routes, des ponts, des trains... Pour les conditions d'exploitation avec Vinci, en revanche, voilà un combat qui mérite, lui, d'être mené... Reste à savoir faire la part des choses, en toute honnêteté, et en étant réaliste!
  5. GCC
    novembre 27, 17:19 Répondre
    Un tout petit peu "fatigué", comme beaucoup, d'etre traité par les "pro-NDDL" de rétrograde, ne soutenant pas une vision de developpement de la Bretagne, parec que l'on s'oppose à ce nouvel aéroport. Un peu fatigué aussi d'entendre vomir le mépris quasi raciste, quasi hysterique, que leur inspire les "zadistes". Ecoutez-les, rencontrez-les, voyez ce qu'ils ont fait depuis 10 ans et plus, voyez comment ils ont été intégré à la communuaté paysanne locale, comme au Larzac, pour ne citer que cet exemple, alors qu'elle est plus que tout autre du genre frileuse...Fatigué aussi, en plus d'etre traité comme lors de Plogoff de vouloir m'opposer au "progres" ( merci de m'autoriser à penser que cette notion merite peut etre une autre definition) de subir l'arrogance des "bons amanageurs de territoires" qui eux "savent", alors que nous autres pauvres imbeciles, nous sommes au meiux dans l'ignorance, au pire dans la complicité de mutinerie de "crasseux" (comprendre les sus-nommés "zadistes"). Fatigué de cette arrogance, je suis d'autant plus, que je n'ai pas toujours été opposé à NDDL. Bien au contraire, il fut une epoque où j'avais trouvé l'idée interessante, sinon seduisante. Et pour tout dire, je trouve que à bien des egards, c 'est peut-etre l'ensemble de la Bretagne, que nous devrions appeler à devenir une "Zone A Defendre", pas que NDDL ou un concept ranci et inepte, vendu à coup de mensonges divers, un projet devenu dogmatique ignore superbement la manière propre dont les Bretons pourraient avoir envie de se developper, d'embrasser les defis a venir et d'etre au monde de manière intelligente, respectueuse, inclusive, ouverte. Pour ne pas etre un zadiste, je trouve qu'il sont du cran, meme si je ne suis pas à 100% sur leur ligne, et je les respecte et je pense qu'ils menent une action importante qui va tres au dela du refus d'un aeroport. J'ai passé bcp trop de temps dans les aeroports et à voyager pour ne pas appelr de mes voeux un ou plusierus moyens de connecter la Bretagne efficacement par les airs ( entre autres) avec le reste de la planete sans en passer par les fourches caudines des aeroports parisiens ou londonniens et leurs contraintes puor nous autres Bretons. Mais ce n'est pas en construisant un aeroport neuf, au milieu de nulle part, sans connections par le train, par la route, que l'on va changer la donne. Comme tres justement dit dans un des posts precedents, ce sont les companies qui finalement vont ou ne vont pas assurer les liaisons. Nous n'avons plus de compagnie Bretonne, nous ne pouvons compter que sur les autres...et pourquoi British Airways s'en va de Nantes, elle qui me permettait de relier Houston via Gatewick tres facilement sans en passer par Paris? Pourquoi n' ya t il pas de liaisons quotidienne directe à partir de Brest Nantes et Rennes pour Londres, mais aussi, au moisn deux fois par semainesDublin, Edimbourgh, Cardiff, et au moins deux à trois par semaine avec Cologne, Bruxelles, Oslo, Madrid... et toutes les capitales economiques Europeenes comme Barcelone, Milan, Munich? Commencons par là si les CCI de Bretagnes sont serieuses quand au developpement de la Bretagne. Skuiz eo!
    • Mopiti
      novembre 28, 07:45 Répondre
      Alors imaginez la fatigue des pro aéroports vis à vis des opposants., mauvais perdants... quand aux zadistes, même certains opposants n'en veulent plus! Oh je ne suis pas raciste, ni xenophobe ou toute autre tare... d'ailleurs je cautionne ce mode de viealternarif, interssessant à plusieurs Points de vue, mais certainement pas dans ces conditions, ni avec cette attitude. Oui j'ai été à leur rencontre, ce ne sont pas des crasseux et des anars (à quelques exceptions pour être franc), mais avec la plupart il est difficile d'entretenir une discussion: c'est plutôt du genre "ta gueule j'ai raison!", a défaut d'admettre des choses évidentes! Alors oui moi aussi je suis fatigué par ce comportement totalitaire insupportable: je les respectais, mais je ne les respecte plus, car eux ne respectent qu'eux mêmes. Leurs propres voisins ne veulent plus d'eux. Le fait Qu'ils aient menti de pire manière que certains pro aéroport, leur violence grandissante, leurs menaces envers l'Etat, leur mépris des lois... et j'ajouterai le fait qu'ils occupent des terres qui ne leur appartiennent pas, sans payer d'impôts, sans se soucier d'un permis de construire, d'un loyer ou d'un emprunt pour assumer sa terre et ses convictions... mais profiter des routes, des écoles, de la couverture sociale... il y a quelque chose d'indigeste, que la population locale d'ailleurs ne supporte plus; elle est fatiguée comme vous dites !!! Et je ne parle pas des vols, menaces civils, disparitions d'animaux, etc etc... il n'empêche que oui il y a des gens respectables parmi les zadistes, mais ils ont été trop loin, beaucoup trop loin.... Concernant le départ de certaines compagnies, la vraie question c'est: seraient elles parties si on n'avait pas autant laissé traîné et si NDDL avait ouvert en 2017?!? Et d'ailleurs, puisque vous semblez informé, sans être parano, je trouve surprenant que vous ne souleviez pas ce point... Air France, déjà en mauvais état sur le plan financier, sait très bien que le marché Adrien est en pleine mutation: elle ne pourra plus demain conserver sa stratégie historique de concentrer les vols internationaux au départ de Paris, tout comme elle devra concéder son monopole sur les vols Par correspondance au départ des aéroports non parisiens. Certains syndiqués (SNPL, pour les citer) sont prêts à retarder le plus possible les choses, au détriment de l'intérêt général... Enfin vous dites que cet aéroport sera au milieu de rien?! Vous voulez dire comme Roissy ou Orly, c'est bien ça?!! Quand aux connexions, vous trouvez que NA l'est? Enclavé, sous la contrainte du pont de Chevire, même pas de tram! Et que faites vous de St Nazaire, de la Baule et sa PresQu'ile, de la connexion vers Rennes, vannes, Redon!!! Nous autres bretons, cet aéroport nous est indispensable...

Laissez un commentaire