De la pluie en Bretagne il y a 300 millions d’annĂ©es ? 😉

De la pluie en Bretagne il y a 300 millions d’annĂ©es ? 😉

De la pluie en Bretagne ?

Une Ă©quipe internationale (UniversitĂ©s de Plymouth et d’Aberdeen) a Ă©tudiĂ© rĂ©cemment les roches granitiques Ă©chouĂ©es des cĂŽtes bretonnes entre Nantes et Brest.
Le but de ces travaux Ă©tait de rechercher des traces d’eaux de pluie dans ces Ă©chantillons rocheux parmi les plus vieux d’Europe. En effet, la Bretagne est avec l’Écosse et la Pologne, le pays europĂ©en qui recĂšle les plus anciennes roches. En Presqu’Ăźle de Crozon certains affleurements laissent apparaĂźtre des roches vieilles d’environ 500 millions d’annĂ©es. On est au-delĂ  des dinosaures qui n’apparaissent que vers -250 millions d’annĂ©es. A cette pĂ©riode la Bretagne est toujours comme aujourd’hui partie intĂ©grante du Massif Armoricain. Mais les altitudes sont toutes autres. Les sommets culminent vers au moins 5000 mĂštres. L’Ă©rosion a fait son oeuvre et on en est aujourd’hui trĂšs loin.

pluie en Bretagne

Des scientifiques examinant des roches originaires de la ceinture varisque sur la presqu’üle de Quiberon en Bretagne. © Camille DussĂ©aux, UniversitĂ© de Plymouth
futura-scienses.com

Mais revenons Ă  notre pluie en Bretagne …

Deux mĂ©thodes ont Ă©tĂ© utilisĂ© par les chercheurs pour dĂ©celer les traces d’eaux pluviales. D’abord la mĂ©thode de datation radiomĂ©trique. Puis celle de la spectromĂ©trie de masse. Les rĂ©sultats sont Ă©tonnants. D’autre part, nous avons la certitude que le territoire devenu aujourd’hui la Bretagne Ă©tait (dĂ©jĂ ) bien arrosĂ©. D’autre part, que la Bretagne se situait alors au niveau de l’Ă©quateur et Ă©tait trĂšs montagneuse.
En 300 millions d’annĂ©es, nous avons perdu de l’altitude et des degrĂ©s … mais nous avons conservĂ© peut-ĂȘtre, l’essentiel : la pluie.

Previous Réunification et Assemblée de Bretagne : poursuivre le processus.
Next Lettre à ceux qui ont renoncé à la Bretagne

Á propos de l'Auteur

RĂ©my PENNEG
RĂ©my PENNEG 315 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et Ăąme, Ă  un moment, il faut essayer d'agir et de crĂ©er pour participer, mĂȘme trĂšs modestement, Ă  son rayonnement et Ă  son avenir. Avec l'aide avisĂ©e d'une poignĂ©e de volontaires, nous crĂ©ons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Le procureur de Brest interdit, à nouveau, le tilde du ñ !

Acharnement brittophobique du pouvoir central. Cette histoire ubuesque et indigne de l’auto-proclamĂ© « pays des Droits de l’Homme » commence il y a deux ans. Ainsi, un nouveau-nĂ© des environs de Kemper

Pour aller plus loin que la généalogie, il y a la génétique.

Je ne suis que d’origine cornouaillaise. La gĂ©nĂ©tique et la gĂ©nĂ©alogie … Quand on pratique un peu la gĂ©nĂ©alogie, Ă  un moment, on a envie d’aller plus loin. Presque parfois

Chute du premier portique pĂ©age Écotaxe : fĂȘtons cet anniversaire !

PĂ©age Écotaxe en Bretagne, cinq ans dĂ©jĂ  : fĂȘtons ensemble cet anniversaire. PĂ©age Écotaxe de Guiclan :  Samedi 04 AoĂ»t 2018. Cela fera dĂ©jĂ  cinq ans que le premier portique

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez ĂȘtre le premier/la premiĂšre Ă  commenter ce post.

Laissez votre réponse