Pollution de la Bretagne au NH3

Pollution de la Bretagne au NH3

La Bretagne est un des pays parmi les plus fortement pollués au NH3 en Europe.

Qu’est-ce que le NH3 ?
Le NH3 est l’ammoniac, « gaz réactif et alcalin qui réagit avec des polluants acides tels que les produits des réactions impliquant le SO2 et les NOx, pour produire du sulfate d’ammonium (NH4)2SO4 et du nitrate d’ammonium NH4NO3 qui contribuent à la portion inorganique des PM fines secondaires« . Plus simplement le NH3 « est un gaz incolore et d’odeur piquante qui peut provoquer des gênes olfactives à partir de concentrations dans l’air ambiant de 350 µg/m3. A de fortes concentrations, il peut entraîner des irritations des voies respiratoires et des yeux. »

nh3

NH3 Ammoniac – l’agriculture selon Ademe

Le NH3 d’ammoniac est un précurseur des PM fines.

PM pour « Particulate Matter ». Parmi ces Particules, il y a les TSP pour Total Suspended Particles. Et dans les TSP, les autorités sanitaires en surveillent en particulier deux catégories. D’une part les particules dites PM10 en suspension dans l’air et que nous respirons et qui ont un diamètre aérodynamique inférieur à 10µm. D’autre part, les PM2.5 encore beaucoup plus fines et qui pénètrent plus profondément dans notre appareil respiratoire.

nh3

NH3 Ammoniac – origines selon Ademe

Et en Bretagne ?

La seule carte de Bretagne donnant les taux de NH3 par régions que nous ayons trouvé sur les moteurs de recherche émane de AirBreizh qui compulse les données de pollution atmosphériques sur les seuls quatre départements de la région administrative bretonne. Malheureusement cette carte est trop petite et de trop mauvaise qualité, pour être reproduite ici.
Ce qu’on peut y noter, c’est une très forte concentration surtout en Penn ar Bed centre et nord. Également dans les Côtes d’Armor et sur la côte du sud du pays. Quelques bassins en Ille et Vilaine. C’est dans le Kreiz Breizh et en Loire Atlantique que les concentrations sont finalement les plus faibles.
La Bretagne, est avec les Pays Bas et la Lombardie italienne, les zones les plus émettrices de NH3 en Europe.

L’agriculture bretonne est puissante et dynamique.

Nous sommes 4,8 millions habitants en Bretagne et nos agriculture et agroalimentaire nourrissent quelques 25 millions de personnes. Surtout dans l’Hexagone bien sûr mais aussi partout dans le monde. C’est environ 30% de la richesse économique de la Bretagne. Alors, comme toute activité humaine dont nous profitons tous au quotidien, ces activités polluent.
Le modèle agricole breton actuel, né après guerre, est du point de vue environnemental, de plus en plus obsolète. Certes, il s’adapte, mais trop lentement. Si là encore, l’agriculture bretonne ne dépendait pas tant de l’état central et de ses décisions, elle pourrait évoluer plus vite. Surtout de manière différente, pour faire face aux vrais défis d’avenir.

nh3

Émissions de NH3 Ammoniac en Europe

Sources : AirBreizh et Ademe

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Lire aussi.

Agriculteurs de Bretagne* : bien plus que vous nourrir.

La Bretagne fournit à elle seule 50% du marché de la tomate de l’Hexagone.

La Bretagne, leader européen du bien-manger, ou du mieux-manger ?

Le glyphosate en Bretagne.

Les fermes bio de Bretagne bien placées en Europe

Previous Franck ZAL et le ver marin breton qui pourrait lutter contre le Covid-19
Next Circuit court alimentaire et Mangeons local en Bretagne

Á propos de l'Auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 300 posts

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Moi Femme et Bretonne, pourquoi je n’irai jamais voir bécassine au cinéma.

Bécassine au cinéma. Depuis quelques jours, certains médias essayent de faire un amalgame entre indépendantistes bretons et ceux qui boycottent le film caricature bécassine du réalisateur parisien Bruno PODALYDES. Non,

Des vacances en toute quiétude ? Pas si sûr que cela !

La vie politique continue durant nos vacances estivales … On ne le répétera jamais assez: pendant la saison estivale, de nombreuses informations passent inaperçues. Alors qu’elles sont d’une importance capitale

Isabelle Chardonnier vient de Paris expliquer aux Breton(ne)s ce qui est bon pour eux.

Isabelle Chardonnier. Encore une nouvelle fois, le pouvoir central parisien nomme une sous-représentante dans une de ses « provinces ». Cette fois il s’agit de Isabelle Chardonnier, aux affaires culturelles de Bretagne.

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse