AVSPL ou Association pour la Valorisation et le Soutien de la région des Pays de Loire - Claude Seyse, Jean Marc Allais et Gilles Fauglas

Claude Seyse, Jean Marc Allais et Gilles Fauglas du parti ultra-jacobin brittophobe ReNaissance écrivent aux Maires de Loire Atlantique un courrier raciste.

de NHU Bretagne
Publié le Dernière mise à jour le

Claude Seyse, Jean Marc Allais et Gilles Fauglas sont les créateurs de l’AVSPL pour Association pour la Valorisation et le Soutien de la région des Pays de la Loire.

Claude Seyse Jean Marc Allais et Gilles Fauglas ou la haine de la Bretagne et de ses symboles, parce qu’à ce stade d’intolérance et de fanatisme, on est bien dans la haine, dans le racisme répréhensible, de trois individus du parti ultra-jacobin ReNaissance qui adresse un courrier immonde aux maires de Loire Atlantique.

C’est quoi cette AVSPL ou Association pour la Valorisation et le Soutien de la région des Pays de Loire

Ils ne sont que trois dans cette jeune association de vieux.

Cette AVSPL Association pour la Valorisation et le Soutien de la région des Pays de Loire a adressé début Février un long brûlot de trois pages à l’ensemble des maires de Loire Atlantique. Brûlot que nous nous sommes procuré.
Ces trois païdeloiriens transpirent une haine primaire mais farouche envers la Bretagne. Ce n’est pas la région administrative portant abusivement ce nom et administrant quatre des cinq départements, qui les dérange; mais la Bretagne. C’est à dire entière, et donc incluant son département du sud, la Loire Atlantique.

Ces trois racistes primaires n’en peuvent plus de voir le Gwenn ha Du sur des frontons de mairies de Loire Atlantique, comme c’est par ailleurs le cas dans les quatre autres départements de Bretagne. Ils ont du faire une crise de brittophobie aigüe également le jour où le Gwenn ha Du fut hissé à Nantes / Naoned, dans la cour de la mairie.

Impérialisme jacobin

Certainement déçus et complexés du néant que représente l’identité de cette construction artificielle sans Histoire ni culture que sont leurs « Pays de Loire », et au lieu d’essayer de militer pour sa visibilité (peine perdue, convenons-en!); ils s’en prennent à la Bretagne millénaire et à son emblème phare dans le monde entier, le Gwenn ha Du.

Non contents de cracher leur brittophobie viscérale sur les réseaux sociaux où faute d’arguments, ils insultent et bloquent dès qu’ils sont à court d’arguments, c’est à dire rapidement; ils ont cru bon d’adresser ce courrier raciste et xénophobe aux maires de Loire Atlantique.

Lisez ici ce courrier raciste

Son objet :  » Information sur le drapeau « Gwen ha Du ».

On saluera d’emblée les astérisques comme autant de pincettes et de gants pour manier ce nom, et la volonté crasse d’écrire Gwenn avec un seul n. Histoire de bien montrer le dégoût, à moins qu’il ne s’agisse d’inculture, ce qui est encore très possible, compte tenu du niveau des propos tenus dans ce torchon raciste.

Vous pourrez par vous-mêmes vous faire une idée précise du contenu de ce courrier que nous mettons à votre disposition, mais voici quelques morceaux choisis :

« Notre association, républicaine, transpartisane, formée de simples citoyens ayant en commun le sens de l’intérêt général … »

On ne peut se prétendre « républicains » quand on insulte des concitoyens « d’assassins de résistants, de nazis … »
« Transpartisans » vous ne l’êtes pas : vous appartenez à ReNaissance. Seulement à ReNaissance. Ce n’est évidemment pas un problème en soi, mais ne parlez pas d’association « transpartisane ».
Jean Marc Allais, quand on a ses entrées à l’Élysée, est-on « simple citoyen » ?

« Nous aimons la Bretagne, la beauté de ses paysages, la richesse et l’histoire de ses traditions populaires, l’authenticité des langues ancestrales de Basse-Bretagne, le renouveau de sa musique, de ses danses … Nous regrettons l’exploitation identitaire et nationaliste qui en est faite »
De la part de purs nationaliste français, c’est amusant !

Et puis vous avez oublié les crêpes, le kouign-amann et les coiffes.

Ce qui vous gêne, c’est que les Bretonnes et les Bretons ne se contentent plus de votre catalogue folklorique et qu’ils se mettent à faire de la politique. Les colonisés se rebiffent, hissent partout leur Gwenn ha Du, demandent bruyamment la fin de la partition territoriale et l’autonomie.
Là, oui, cela doit vous être insupportable.
Il va falloir pourtant vous y accoutumé parce qu’ils ne font que commencer.

AVSPL Association pour la Valorisation et le Soutien de la région des Pays de Loire - Claude Seyse, Jean Marc Allais et Gilles Fauglas

Bientôt l’Irlande sera réunifiée. La Bretagne également. C’est le sens de l’Histoire – Claude Seyse, Jean Marc Allais et Gilles Fauglas

Autre perle !

« Il (le Gwenn ha Du) est actuellement promu par le lobby patronal ultralibéral regroupé à l’Institut de Lokarn. Ce puissant lobby vise à rendre la Bretagne autonome en vue d’achever de casser les lois sociales françaises jugées trop contraignantes« .
Fin de la blague!

Votre courrier poubelle date de Février 2023 et l’Institut de Lokarn n’existe plus depuis fin 2020. C’est bien de répéter votre maîtresse à penser Françoise Maurice (Morvan en brezhoneg / breton), mais c’est mieux de passer voir Google avant.
Et puis, parler de « casser les lois sociales … » quand on fricote avec ReNaissance !!

Vous opposez bien sûr brezhoneg / breton et galo selon la vieille méthode si prisée du pouvoir central, du « diviser pour régner ».

Vous vous accrochez bien sûr à votre République « une et indivisible » : vous rendez-vous compte qu’en Europe, avec la Turquie de Erdogan, votre « République » est le seul état qui s’accroche encore à un hyper-centralisme d’un autre temps, et que toutes les vraies Démocraties ont déjà accordé et accordent de larges autonomies aux peuples et nations qui les composent.

païdeloirien

Le païdeloirien aboie, la Bretagne passe

Nous aussi, nous « croyons aux symboles, nous croyons à la force des symboles et à tout ce qu’ils peuvent induire, notamment pour la jeunesse » : C’est bien pour cette raison que les Bretonnes et les Bretons, de Nantes / Naoned à Enez Eusa / Ouessant vont continuer et amplifier la présence du Gwenn ha Du, notamment grâce à notre jeunesse.

Dans la dernière page, vous avez quelques moments de lucidité.

Bien sûr, vous amalgamez à dessein autonomie et indépendance pour continuer de jeter le trouble. Là aussi, méthode éculée connue. Je sais que vous avez du mal à survivre dans notre époque numérique où tout est connu de tous, mais les Bretonnes et les Bretons, fort heureusement, ne font pas que parcourir les journaux papier de Papy pour être au courant de la marche du monde. Ils savent lire, écrire et sont connectés au reste du monde.

La grandiloquence d’une phrase comme « Notre République, la France et l’Europe des États-nations, seraient petit à petit affaiblies, décomposées, et finalement anéanties » est ridicule, et prête à rire. On dirait un slogan pétainiste. « L’Europe des États-nations » a déjà accordé cette autonomie qui vous fait peur à ses régions et peuples : länder allemands, régions autonomes en Italie, en Espagne, Grande Bretagne, Finlande, Pays-Bas, etc …

Vous vous accrochez au vieux monde.
Venant de nationalistes français, nous comprenons que vous craigniez les autonomistes et nationalistes bretons. Même les tièdes « régionalistes » vous inquiètent.

AVSPL ou Association pour la Valorisation et le Soutien de la région des Pays de Loire - Claude Seyse, Jean Marc Allais et Gilles Fauglas

#StopRacisme #StopBrittophobie

Qui sont ces trois nationalistes français ?

Ils sont tellement fiers de leur basse besogne, qu’ils signent leur prose d’un vague AVSPL, en prenant bien soin de ne pas apparaître personnellement.

Claude Seyse fut co-listière de Mounir Belhamiti pour l’élection au bureau départemental du parti Renaissance de Loire-Atlantique.
Jean Marc Allais et Gilles Fauglas furent co-listiers de Valérie Oppelt aux municipales à Nantes / Naoned sur la liste La République en Marche (aujourd’hui ReNaissance). Ce dernier fait l’apologie sur ses réseaux sociaux des Françoise Morvan, Benjamin Morel, André Markowicz … et autres brittophobes.

AVSPL Association pour la Valorisation et le Soutien de la région des Pays de Loire

AVSPL Association pour la Valorisation et le Soutien de la région des Pays de Loire – apologie d’une brittophobe raciste

Claude Seyse Jean Marc Allais et Gilles Fauglas : 303, vous avez dit 303 !

L’adresse email de cette AVSPL Association pour la Valorisation et le Soutien de la région des Pays de Loire est avspl303@gmail.com
Pourquoi pas une adresse en .pdl comme nous en avons en .bzh ?
Ah, les « pays de Loire » n’ont aucune réalité et sont destinés à être prochainement démantelés ! C’est en effet le sort de toute construction artificielle ne reposant sur … rien.

Pourquoi ce 303 ?
C’est vrai, des nombres à trois chiffres, il en existe quand même 900.
Un de nos Lecteurs nous  a précisé que ce 303 serait l’addition des numéros des départements de cette région administrative : il va bientôt qu’ils passent au 259 🙂
Ceux qui fréquentent Twitter se sont peut-être déjà fait harcelé, puis bloqué par un troll païdeloirien se cachant courageusement sous le pseudo @gibs303.
Et si derrière ce @gibs303 se cachait Jean Marc Allais ou Gilles Fauglas ?

AVSPL Association pour la Valorisation et le Soutien de la région des Pays de Loire

AVSPL Association pour la Valorisation et le Soutien de la région des Pays de Loire – 303

Soutenez votre média breton !

Nous sommes indépendants, également grâce à vos dons.

A lire également

2 commentaires

Hervé brétuny 22 avril 2023 - 14h35

303 c’est l’addition des numéros des départements des pdl

Répondre
NHU Bretagne 22 avril 2023 - 15h01

Merci de la précision, que nous venons d’ajouter dans l’article, mais tôt ou tard ils devront passer au 259 🙂

Répondre

Une question ? Un commentaire ?

Recevez chaque mois toute l’actu bretonne !

Toute l’actu indépendante et citoyenne de la Bretagne directement dans votre boîte e-mail.

… et suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Notre mission

NHU veut faire savoir à toutes et tous – en Bretagne, en Europe, et dans le reste du monde – que la Bretagne est forte, belle, puissante, active, inventive, positive, sportive, musicienne…  différente mais tellement ouverte sur le monde et aux autres.

Participez

Comment ? en devenant rédacteur ou rédactrice pour le site.
 
NHU Bretagne est une plateforme participative. Elle est donc la vôtre.