éolien industriel

L’éolien industriel en question en Bretagne

de NHU Bretagne

L’éolien industriel et Les Soulèvements de l’Air

Dans le Kreiz Breizh, de Glomel / Groñvel à Louargat / Louergad, douze collectifs opposés à l’invasion d’éoliennes industrielles se sont constitués en intercollectif, Les Soulèvements de l’Air pour être plus solides, déterminés et organisés face à la nouvelle colonisation du pays par une industrie qui nous vend du vent.

Nous organisons une journée d’écologie politique L’éolien en question qui a pour but d’informer, d’échanger, de Fest Nozer autour du sujet.
Cela aura lieu le 9 septembre 2023, à Lanrivain / Larruen, 22480, au Manoir du Gollodic.
A partir de 15:00, des discussions seront animées :

  • de 15:30 à 16:15 par Jimmy Grimault, doctorant en géographie présentera ses travaux sur le thème « Un climat électrique : Résistances aux nouvelles infrastructures de « transition énergétique » dans des espaces ruraux populaires ».
  • de 16:30 à 17:15 par Robert Nicolas, géobiologue membre de l’Anast (Association nationale des animaux sous tension) partagera son expérience de l’impact des éoliennes sur les élevages de l’ouest de la France. Il sera accompagné de Stéphane le Béchec, éleveur, nous témoignera de la perte intégrale de son cheptel en trois ans, dans un contexte électro-magnétique toxique (ligne à haute tension, antenne téléphonie mobile, éolienne).
  • de 17:45 à 18:45 : Pièces et Main d’œuvre, le collectif grenoblois technocritique (auteur de nombreuses publications dont : « Le soleil en face. Rapport sur les calamités de l’industrie solaire et des prétendues énergies alternatives » ; « Manifeste des Chimpanzés du futur contre le transhumanisme »
    www.piecesetmaindoeuvre.com
  • Fest noz à partir de 21:00. Programmation sur l’affiche.

Restauration sur place

Quelques nouvelles du bocage en lutte …

La « métropole » (Guingamp Paimpol / Gwengamp Pempoull Agglomération, dont l’acronyme ne doit pas faire rire) a récemment publié les résultats d’un PLUI – un PLU mais Intercommunal.
Deux projets de parcs éoliens qui n’avaient pas encore reçu l’onction préfectorale sont rejetés. Plus cinq sur la commune de Bulad-Pestivien, où la pression d’un de nos collectifs a fait tourner casaque au conseil municipal. Également deux autres à Saint Adrien /Sant Rien où la pression d’un autre de nos collectifs a fait basculer l’opinion au conseil municipal.
Deux petites primes à l’activisme gentil-citoyen mais plus docile, démontrant si besoin est que la docilité des populations est un critère d’éligibilité de l’implantation éoliennes industrielles dans nos arrières-pays.

En mars 23, le préfet a donné un avis défavorable pour trois autres éoliennes à Louargat / Louergad … suite à la montée des voix d’un collectif.

De 207 éoliennes – installées, en cours ou en projet sur un périmètre de trente km de rayon -, on tombe à 197…
Autre élément dans le jeu de dominos qui s’amorce (nous sommes parfois d’un naturel optimiste) : certains parcs arrivent à terme et leur renouvellement par des éoliennes plus hautes fait désormais pas mal grincer des dents dans les chaumières.

Communiqué des Soulèvements de l’Air à propos de l’éolien industriel

Soutenez votre média breton !

Nous sommes indépendants, également grâce à vos dons.

A lire également

1 commentaire

Penn kaled 6 septembre 2023 - 9h45

Oui mais quelle alternative le nucléaire ou le retour à la bougie ? et encore dans ce cas de figure il y en aura qui vont estimer que elles polluent également !!! Le problème c’est la dispersion de l’habitat en Bretagne qui fait que les installations ne sont pas assez éloignées des habitations et des élevages . Il n’y a aucune source d’énergies qui ne présente pas des inconvénients , cependant ce qui m’affole c’est l’irresponsabilité d’anti tout qui prennent prétexte de l’écologie pour protéger leur petit confort . Derrière cette opposition aux renouvelables se cache souvent des acteurs du lobby nucléaire . Par contrer si à l’avenir dans ce domaine , la fusion sera mise au point et ne présentera que peu d’inconvénients , elle pourra être le moins mauvais compromis .

Répondre

Une question ? Un commentaire ?

Recevez chaque mois toute l’actu bretonne !

Toute l’actu indépendante et citoyenne de la Bretagne directement dans votre boîte e-mail.

… et suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Notre mission

NHU veut faire savoir à toutes et tous – en Bretagne, en Europe, et dans le reste du monde – que la Bretagne est forte, belle, puissante, active, inventive, positive, sportive, musicienne…  différente mais tellement ouverte sur le monde et aux autres.

Participez

Comment ? en devenant rédacteur ou rédactrice pour le site.
 
NHU Bretagne est une plateforme participative. Elle est donc la vôtre.