✅ Que devient la Bretagne après le Roi Alan Kentañ ?

Pour terminer ce cycle des rois commencé sous Morvan et terminé sous Alain le Grand/Alan Kentañ

Alain le Grand qui finalement est le dernier roi des Bretons : on peut l’appeler ainsi ?
En effet Alain le Grand est roi. Ensuite, après la période de raids normands et de présence normande, le titre sera celui de « dux » ce qui veut dire « chef » et n’implique pas une vassalité. Simplement donc il se trouve que les souverains suivants, dont certains seront d’ailleurs tout à fait indépendants, porteront le titre de duc.
Fin du règne d’Alain le Grand qui augure l’ère des Ducs de Bretagne, une saga fantastique pour notre pays, mais cela est une autre histoire.

Après sa victoire contre les Vikings en 890, Alain le Grand va offrir à la Bretagne une ère de prospérité sans précédent.

Mais il va mourir en 907. Et de surcroît ne va laisser aucun héritier. Alain le Grand/Alan Kentañ va donc être le dernier Roi de Bretagne. Son successeur en 908,  Gourmaëlon, ne va pas du tout être à la hauteur. D’ailleurs il va mourir en 913, l’année même où l’abbaye de Landevenneg est détruite par les Vikings. Et là c’est un vrai cataclysme culturel et spirituel pour la Bretagne.
En 913 l’abbaye brûle. Les Vikings ont brûlé l’abbaye. Mais on en avait pas de preuves archéologiques jusqu’à ce que ce soit fouillé, et au pied de l’abbaye on a trouvé, là où le feu est parti, un petit tumulus, un tertre dans lequel avaient été soigneusement placés tous les ossements du cimetière de Landevenneg. Donc des moines qui avaient été enterré là et qui avaient été sorti de leurs tombes. On a retrouvé ce petit tumulus dans lequel on avait mis le feu.

 

Alan Kentañ

Alan Kentañ (Alain Ier ou Alain le Grand en langue française)

C’est probablement un rite païen.

C’est à dire que les Vikings ont probablement sorti les ossements pour trouver des richesses dans les tombes. Mais ils n’ont pas laissé les choses en l’état, en rassemblant les ossements pour les réanimer une deuxième fois selon leur propre rite de crémation. Ce qui n’est absolument pas chrétien pour le coup. Et c’est probablement en mettant le feu à ce bûcher qu’ils ont mis le feu à l’abbaye. Une abbaye qui était déjà abandonné par ses moines en 913. Ce ne sont donc pas eux qui ont pillé l’abbaye pour la brûler, avec les moines à l’intérieur. Elle était déjà abandonné.
Avant d’aller plus loin dans notre récit, nous allons jeter un petit coup d’oeil sur ce qui se passe de l’autre côté de la Bretagne, à l’est, chez les Francs.
Parce que le jeu des successions et le clin d’oeil de l’Histoire vont intercéder en faveur des Bretons d’une façon tout à fait surprenante.

Tout d’abord qu’est devenu Charles le Chauve ?

Charles le Chauve en 875 est devenu empereur. Cela va durer deux ans puisqu’il va mourir en 877. Ensuite cela va être un peu la valse des étiquettess chez les Francs.
Après la mort de Charles le Chauve, c’est Louis le Bègue qui lui succède, suivi de ses deux fils Louis III et Carloman II.  En 884 Carloman II à dix sept ans, décède après une chasse aux sangliers. Et là il n’y a personne pour lui succéder. Alors les grands du royaume font appel à l’empereur qui n’est autre que Charles le Gros. Charles le Gros est donc appelé en 885 pour assurer la régence. Et là en 885 jusqu’en 887 l’empire carolingien est quasiment reconstitué.

Alan Kentañ

Le Royaume de Bretagne d’Alan Kentañ, et l’Empire franc de Charles le Gros

Puis en 887, Charles le Gros va être destitué par les grands du royaume.

Pourquoi  ? Parce qu’il est obèse, qu’il est devenu fou, et qu’il est en proie à des crises d’épilepsie incroyables. Alors ses médecins décident d’intervenir. On va lui faire une trépanation : on lui ouvre la boîte crânienne, on triture son cerveau pour essayer de soulager sa douleur. Bien sûr, à l’époque, pas d’anesthésie et surtout pas d’hygiène. Donc il va tenir un an comme cela, bon gré mal gré, et mourir en janvier 888.
Là, problème de succession !  Qui mettre à sa place ? En fait un vrai problème puisqu’il y a plusieurs prétendants.
Tout d’abord il y a le fils de Louis le Bègue, qui s’appelle Charles le Simple, mais il est trop jeune. Puis il a surtout un certain Eudes. Eudes est le fils d’un personnage qu’on connaît bien. En effet c’est le fils de Robert le Fort. Rappelez-vous de Robert le Fort qui a combattu les Bretons et les Vikings à la bataille de Brissarthe. Et bien son fils donc est élu Comte de Paris, puis Roi des Francs; et entre lui et Charles le Simple cela ne va pas être facile.

En 898 Eudes va mourir dans son lit, ce qui est plutôt rare pour l’époque.

Sur son lit de mort il désigne comme successeur Charles le Simple. Cette désignation va être terrible pour la Bretagne, puisqu’en 911 Charles le Simple qui a du mal à s’affirmer désigne la Bretagne aux Vikings comme étant la leur. Alors que lui-même ne la possède pas. Cela va être une catastrophe nationale pour les Bretons qui vont voir déferler cette horde de guerriers barbares.
Les Vikings ne viennent pas spécialement ici. Ils viennent sur tout le long de la façade de la Manche. Ainsi on les trouve aussi bien dans toute l’Angleterr, en Mer du Nord, en Mer d’Irlande Mais la Bretagne est un lieu assez intéressant pour eux parce qu’ils sont près de la Normandie. Il faut savoir qu’après le traité de Saint-Clair-sur-Epte, le Roi des Francs Charles le Simple leur a donné la Normandie, la basse vallée de la Seine et Rouen. Ils se sont installés durablement et ont créé un véritable petit royaume, du moins une principauté. Ainsi, à partir de là, ils peuvent mener des raids sur les côtes à proximité.

 

Alan Kentañ

Troubadours des cours royales européennes : Angleterre, Bretagne, Francie ..;

Nous sommes dans les années 923 -924 et ces deux années vont être assez incroyables pour l’Histoire de la Bretagne.

Là on voit que l’histoire, parfois, aime jouer des tours. D’abord en 923 la seconde épouse de Charles le Simple s’enfuit en Angleterre avec son fils Louis. Pourquoi ? Parce que Charles le Simple est plus ou moins destitué par les grands du royaume et surtout fait prisonnier. Donc elle craint pour la vie de son fils et va en Angleterre chez le roi Athelstan qui est l’oncle de son fils. Un an plus tard en 924, les élites bretonnes sous la pression des Vikings sont obligés de migrer et le comte Mathuedol du Poher, gendre d’Alain le Grand part avec sa femme et son fils Alain.
Où cela ? En Angleterre à la cour du Roi Athelstan qui est le parrain d’Alain, le futur Alain Barbetorte. Alors qu’est ce qui se passe ? Et bien c’est très simple ! Alain Barbetorte et Louis le fils de Charles le Simple se fréquentent. Alain Barbetorte à vingt ans de plus que Louis, Bref ils vont se côtoyer, ils vont s’apprécier, ils vont s’estimer; et cela va avoir plus tard pour la Bretagne des conséquences très très favorable.

Charles le Simple a été prisonnier de 923 à 936, même si entre temps, il a été libéré une année.

Il va finir sa vie en captivité, vraisemblablement mort de faim ou empoisonné. Entretemps, depuis 923, un autre souverain lui a succédé. C’est Rodolphe ou Raoul selon que l’histoire a changé son prénom. Ce Raoul va rêgner peu de temps et surtout avoir une mort atroce à Auxerre. Il  va mourir de pédiculose corporelle; autrement dit, dévoré par les poux.
Alors qui va succéder à Rodolphe, Raoul ? Il n’y a personne ! Si l’on suit la lignée des rois Francs, leur généalogie, il y à bien un prétendant au royaume. Mais ce prétendant n’est pas là. Il est loin, il est parti de l’autre côté de la Manche, outre-mer. En effet, c’est Louis, Louis d’Outre-Mer qu’on va rappeler et qui va devenir lui aussi Roi des Francs.
Et pour la Bretagne cela va être un atout considérable.

Avec la participation de Jean Jacques MONNIER, Historien; de Jérôme NEDELEC, Écrivain; de Yannick LECERF, Archéologue.

#HistoireDeBretagne
#RacontonsNotreHistoireNousMemes

 

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Précédemment, à propos d’Alan Kentañ

✅ Alain le Grand, dernier grand Roi de Bretagne

 

Alan Kentañ

Previous ✅ Kalan-Hañv ou le Rameau de Mai
Next ✅ Stonehenge, mégalithe ordinaire ou monument alibi ?

Á propos de l'Auteur

Olivier CAILLEBOT
Olivier CAILLEBOT 24 posts

Homme de radio depuis ses débuts à Radio Kreiz Breizh en 1983. Manager des groupes Ar re Yaouank, Kern, Dibenn. Coordinateur d’actions de préventions contre la drogue et le SIDA pour la DDASS. Directeur de tournée pour le Cirque Royal de France en Afrique. Directeur des programmes Trégor FM, Variation (Lannion). Réalisateur du DVD : « Connaissance de la Bretagne ». (Skol Vreizh). Réalisateur de la série « La Bretagne en Histoire » (TEBEO-TEBESUD-TVRENNES 35-TELE NANTES). Auteur/Réalisateur du documentaire « Nems et châtiments » (France 3 / Candela production). Producteur/Réalisateur du documentaire : « Nominoë et les Rois de Bretagne » (L.T.W.) .Producteur/Réalisateur des documentaires :"Les Chemins d'espérance", "Vies et morts de Mallargé" (L.T.W.). Auteur avec Jean-Jacques Monnier et Réalisateur du Livre-Audio 4CD "Histoire de Bretagne pour tous". (Skol Vreizh). Cadreur pour la série Komzoù Brezoneg de Laurent Jouin (Skol Vreizh, BCD). Coordinateur technique de projets ERASMUS en Pologne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Réunification et Assemblée de Bretagne : poursuivre le processus.

Réunification et Assemblée de Bretagne : poursuivre le processus ▶️ Dans un sondage paru hier dans la presse régionale, on apprend que 68 % des habitants de la Région Bretagne

Eh oui, la Bretagne est aussi grande que Taïwan

La Bretagne est une péninsule au commencement de l’Europe, solidement installée là, sur ce massif armoricain. Depuis des centaines de millions d’années. Donc la Bretagne est aussi grande que Taïwan ?

Bretagne : la sécheresse sur l’ensemble du pays.

La sécheresse en Bretagne est manifeste depuis le 1er Janvier. La sécheresse est là. Selon Météo Bretagne, le déficit pluviométrique est en moyenne de -15%. Avec des records dans l’est

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse