Evoware le Tupperware qui se mange : idéal pour la Bretagne. Pourquoi ?

Tupperware c’est du plastique. Evoware ce sont des algues.

Il faut du pétrole pour fabriquer le fameux plastique Tupperware. Et la tendance n’est plus au plastique. Tupperware en paye d’ailleurs en ce moment-même les conséquences, en fermant des usines.

Et si nous mangions l’emballage ?

Evoware est une société indonésienne qui met sur le marché des contenants à base d’algues qui se mangent. Ces sachets de thé et de cafés fondent au contact de l’eau chaude et n’altèrent bien sûr en rien le goût de votre boisson chaude préférée. Plus aucun déchet. Cet emballage révolutionnaire se conserve parfaitement durant deux ans sans souci.

Quand l’emballage devient aliment.

Votre Tupperware protégeant votre aliment n’est pas comestible. Votre Evoware le devient. A base d’algues cultivées, votre emballage Evoware devient une source de fibres, de vitamines et de précieux minéraux. Evoware propose aussi d’emballer des produits non-alimentaires dans des films d’algues biodégradables. Mais c’est tellement mieux quand vous mangez votre wrap et sa propre feuille d’emballage.

Une solution pour nettoyer les océans.

Aujourd’hui encore trop d’emballages plastiques terminent leur vie dans nos océans. Ils y resteront des dizaines d’années, voire des siècles. Causant d’importants dommages à la biodiversité et à l’environnement. Ce procédé Evoware à base d’algues est finalement beaucoup plus respectueux de la vie marine, comme de la nôtre.

algue, atouts, evoware

La Bretagne, le pays de l’algue

La Bretagne est le plus vaste champ d’algues d’Europe.

Et le dixième dans le monde. Quelle fantastique opportunité cette invention indonésienne peut représenter pour notre pays. Quand on possède vers 2700 kilomètres de côtes maritimes, comme c’est le cas de la Bretagne, on se doit de donner l’exemple dès lors qu’on évoque l’océan. Ce n’est pas tout d’être parmi les meilleurs du monde en nautisme, en construction navale, en algoculture … Il faut aussi être exemplaire quand il s’agit de protection des milieux marins et de leur optimisation.
La Bretagne a un vrai rôle international à jouer en ce vaste domaine d’avenir.

http://www.evoware.id
Photo NHU Bretagne libre de droits en l’état.

A lire aussi à propos d’algues en Bretagne :

✅ Olmix l’entreprise bretonne leader mondial dans l’algue marine.

Convertissons-nous : mangeons à l’algue !

✅ Kemenez Island, une expérience hors du commun.

Previous L'élevage est en crise en Bretagne : qu'en pensez-vous ?
Next Yves FRÉMIN : le choix de la Bretagne pour peindre.

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 343 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Ne touche pas à mon BN : Breton Naturellement

La biscuiterie bretonne BN est à vendre BN comme Biscuiterie Nantaise … ou Breton Naturellement. Les quatre cent emplois de cette biscuiterie nantaise historique sont aux mains de United Biscuits.

Les Condor Ferries abordés par Brittany Ferries

Condor Ferries, le spécialiste des îles anglo-normandes. La compagnie maritime bretonne Brittany Ferries renforce ses positions sur le trafic transmanche, et monte à bord de son voisin Condor Ferries. Condor

Conflit entre État central et collectivités locales.

Un conflit  … un de plus Aujourd’hui, dans nos territoires de Bretagne, nos cinq départements ont compétence à aider les entreprises. Quoi de plus normal, logique et naturel que les

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse