Et si, avec Damen, le port de Brest prenait enfin sa vraie place ?

Et si, avec Damen, le port de Brest prenait enfin sa vraie place ?

Damen affirme que « Brest est une position géographique fabuleuse ».

Brest est avec Saint Nazaire le port breton parmi les plus idéalement situés.
Le port de Brest est à la porte, à l’entrée, du plus important couloir maritime du monde. Cela ne se sait pas suffisamment. Malheureusement. Et on peut se demander pourquoi ?
Bien sûr, l’État central a depuis longtemps bien compris cette position stratégique. A vrai dire pour un usage quasi unique : le militaire. Et ce confinement, pour ne pas dire étouffement, à depuis trop longtemps empêché le port de Brest de respirer. De respirer, de se développer, comme sa position géographique devrait le lui permettre.

Le groupe néerlandais Damen

Damen est un groupe hollandais très important implanté partout dans le monde. Ce groupe est un touche à tout : remorquage, construction et réparation navales, navires d’assistance, dragage maritime et fluvial, navires de défense, constructions de pontons, transport maritime.
Ces spécialistes du monde maritime international savent où sont les ports les mieux situés dans le monde. Ainsi en découle leur intérêt d’évidence pour le grand port de Bretagne occidentale.

Paquebots et méthaniers

Donc le groupe Damen est convaincu de l’importance du port de Brest comme port de maintenance de méthaniers et de paquebots. Car il y existe depuis longtemps déjà un excellent savoir-faire quant à la maintenance de méthaniers, très gros navires spécialisés dans le transport de gaz. Parce qu’en regardant tout simplement une carte d’Europe, Damen a vu aussi l’importance que Brest peut offrir aux compagnies internationales de paquebots. En outre, les plus beaux et importants paquebots du monde sont construits à Saint Nazaire, dans le sud de la Bretagne. Pourquoi que ces mêmes paquebots, et bien d’autres bien sûr, ne reviendraient pas en Bretagne pour leurs arrêts techniques ?

Escales et tourisme.

Mieux encore : pourquoi des paquebots n’escaleraient pas à Brest ?
Mais cette fois, avec leurs passagers. En effet, un paquebot qui escale une journée, ce sont quelques milliers de touristes à éblouir. Et la Bretagne occidentale à de quoi les éblouir. Tant les paysages et les richesses sont nombreuses à contempler et à visiter. A 260 kilomètres de voie express gratuite, au plus à l’est, le Mont Saint Michel. Cette « merveille de l’occident » accueille plus de trois millions de visiteurs chaque année. Mais sans réaliser cet aller-retour dans une journée, il y a à visiter plus près. La Cornouaille et le Leon sont suffisamment riches pour offrir à nos visiteurs de quoi avoir plus tard envie de revenir. Par l’aéroport de Kemper par exemple.

Développement plus harmonieux du port de Brest.

D’abord, le réparation et la maintenance navale apporteraient à Brest de l’emploi. Puis les escales de paquebots à passagers permettraient le développement de commerces et de tours opérateurs. Enfin le trafic container dont nous avons déjà parlé dans nos colonnes, est aussi un atout majeur.
Ces trois activités maritimes sont d’autant possibles et viables du seul fait de l’exceptionnelle position géographique de Brest.
Alors, qu’attendons- nous encore ?

Breaking news / Keleier fresk

Damen Brest vient de remporter deux chantiers importants sur des paquebots d’environ 300 mètres. Le Ventura de la compagnie anglaise P&O Cruises pour un arrêt technique d’une douzaine de jours en Mars 2018. Puis le Norwegian Breakaway de la compagnie norvégienne Norwegian Cruise Line dès la fin Avril.

                                                                                        #CroirePlusEnNous

En savoir plus : www.damen.com

Précédent Stop au gâchis alimentaire en Bretagne
Suivant Breizh rolls ou la Chandeleur autrement

A propos de l'auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 225 articles

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

L’éolien a t-il sa place dans notre mix énergétique breton ?

Sous la plume de Jean Pierre BARDINET, NHU Bretagne vous propose une vision de l’éolien et de sa pertinence, en trois volets. Dont voici le premier. 1/3 – Éolien dans

Qu’en est-il de notre sauvetage en mer en Bretagne ?

La Bretagne, un des plus important territoires maritimes d’Europe. Avec quelques 2700 kilomètres de côtes maritimes, la Bretagne  est très directement concernée par le sauvetage en mer. En effet, la

Du pétrole en Bretagne : et si on nous le cachait ?

Du pétrole en Bretagne, on en parlait déjà entre 2009 et 2012. Alors pourquoi évoquer de nouveau cette affaire tombée aux oubliettes ? Justement, parce qu’elle était tombée aux oubliettes.

3 commentaires

  1. SEB
    février 02, 04:55 Répondre
    Une évidence !!! Dénoncé depuis combien d'année !!!! La mer (dans son ensemble ) devrait etre le moteur économique de notre Bretagne .... C'est une évidence , mais surtout de l'inconpétence de la part de l'état central !!!! C'est tout simplement hallucinant de la part de l'etat de se priver d'une telle puissance économique et nous avec !!! ( je ne reviendrait pas sur les essais d'hydrolienne abandonné ...;) ).... et j'en passe........ Encore + inconcevable , c'est que paris enterre tout projets viable lié a la mer qui ne viendrait pas de la haut .............Nous savons tous n'est ce pas que les bonne idées viennent tous de la bas ( ironie je precise au cas ou ;) ) Alors ont fait quoi ???? Ont attends ? Depuis trop longtemps !!!! Il est grand temps de regarder dans toute les directions que nous offres la mer , ET CELLES CI NE VONT PAS VERS PARIS !!!!
    • La Rédaction
      février 02, 12:27 Répondre
      Bonjour Seb, et merci de votre commentaire. En effet, être à ce point ignorant des choses de la mer quand on possède le deuxième plus vaste territoire maritime du monde après les États Unis, c'est de l'incompétence et surtout peut-être une forme de repli sur soi. Quand le soi est Paris et sa périphérie. A force de ne regarder que soi, on ne voit rien du reste du monde. Sauf à ce que ce reste ne serve directement que les intérêts de ce centre - https://www.nhu.bzh/envahisseurs-bretagne/ Bien sûr que la Bretagne doit investir plus dans le maritime, toutes activités confondues. Il ne faut rien attendre du pouvoir central pour nous en donner les vrais moyens. Il n'y a aucun intérêt. Cela devra venir de Nous-Mêmes (Ni Hon-Unan, NHU). "Alors on fait quoi : on attend". Marre d'attendre, Seb. Éveiller les consciences sur nos atouts, dont la plupart sont minimisés, quand ils ne sont pas dissimulés au grand public, breton et étranger. Venir le dire, venir l'écrire, dans nos colonnes est une modeste initiative. Et partager nos articles une autre. Vous voulez participer ? Écrivez-nous dès aujourd'hui à redaction@nhu.bzh - Merci/Trugarez
      • Seb
        février 03, 01:01 Répondre
        Merci de votre réponse ;) en effet j'y ai songé ! "Peut etre bientot un petit billet d'humeur ......Mais alors là attention ça vas faire mal !;) Je trouve ce site excellent tout simplement car il propose et informe , eveil aussi ;) et surtout traite des sujets qui m'interesse, loin du "folklore " , du concret ! bravo pour ça ! ( il merite vraiment a etre connu , plus de reaction en commentaire pour echanger serait vraiment un + ( ça viendra je n'en doute pas ; ) Eveiller les consciences !! Je ne fait que ça depuis... ont vas dire mes 18 ans (j'en ai 36 ) ....Je ne cesserais jamais de le faire même quand ont me dit " tu radotes seb ", "oui oui Seb " ect ect ....... ""a force de regarder que soi , on ne voit rien du reste du monde "" là aussi ont est d'accord( triste France) , tout ce que je ne veux pas que la Bretagne ,et les Bretons deviennent !! Nous devons rester comme j'ai l'ai toujours dit : BZH terre d'accueil , de part sa situation géographique ouverte sur le monde ,fiere de sa différence mais ouverte et avec une soif d'apprendre de l'autre ( et de sa différence ) .... ;) !!! Malgré cela , je ne peux que constater que la "mentalité " française ( sans vouloir faire de géneralité mais quand même....) grapille inexorablement sur le peuple Breton .( c'est mon point de vue ) .... Et j'avoue aussi que des fois ont se sent vraiment seul.............

Laissez un commentaire