✅ La Bretagne est-elle encore une puissance maritime ?

✅ La Bretagne est-elle encore une puissance maritime ?

Puissance maritime, la Bretagne l’a été, l’est encore et le sera dans l’avenir

Comment peut-il en être autrement d’un territoire naturellement positionné à l’entrée du plus important couloir maritime du monde, d’un territoire ouvert sur l’océan sur trois de ses quatre façades sur plus de 2700 kilomètres de côtes ?
L’élément salé a de toujours été le terrain de jeu des bretons, mais également un terrain d’aventure et de conquête, ainsi qu’un fabuleux garde-manger et gagne-pain.
Nos marins évoluent depuis toujours dans le grand Océan Atlantique, en Manche, en Mer d’Iroise et dans le Golfe de Gascogne, mais aussi dans une mer dont vous ignorez sans doute l’existence, la Mer Celtique.

Le grand passé de la Bretagne sur les océans.

Pays de l’Argoat et de l’Armor, il était difficile à l’époque de faire un autre métier que paysan dans l’intérieur et marin sur les côtes. Pendant des siècles, l’Europe armait les plus grandes flottes maritimes de guerre et de commerce du monde. Penmarc’h fut par exemple un des plus grands ports européens de 1450 à 1560. On retrouve des navires de commerce bretons en grand nombre dans les registres des autres grands ports de commerce européens avec lesquels commerçait la Bretagne, alors indépendante, jusqu’au Portugal au sud, et vers le nord jusqu’aux actuels Danemark, Angleterre, Irlande, Pays Bas …
Il faut aussi citer la puissance maritime de Nantes à la triste époque du commerce triangulaire.
Quel pays dans le monde peut prétendre avoir donné naissance à autant de grands navigateurs et découvreurs de continents et d’îles sur toute notre planète, comme le malouin Jacques CARTIER pour l’actuel Canada et le quimpérois Yves Joseph de KERGUELEN pour les Terres Australes. Également Marie Aleno le Cornouaillais de SAINT-ALOUARN qui prit possession de l’Australie. Sans oublier nos corsaires les plus notoires comme les malouins René DUGUAY-TROUIN qui s’empara de Rio de Janeiro ou Robert SURCOUF, pour ne citer que ces deux-là.

Maritime, Nantes

Nantes, grand port industriel et colonial

La puissance maritime de la Bretagne change de dimension

Pendant très longtemps, la Bretagne fut un des pays le plus puissant en Europe pour le trafic maritime de ses navires. Au XIXe et XXe siècles, les pêches maritimes deviennent des activités de plus en plus importantes. Jusqu’à ce que des décideurs de plus en plus lointains nous imposent leurs quotas et autres contraintes administratives. En seulement quelques dizaines d’années, les écoles de formation maritime ont fermé les unes après les autres. Puis les armements à la pêche hauturière ont pratiquement disparu.
La Bretagne reste encore cependant un des grands acteurs de la pêche thonière industrielle mondiale. Avec des flottes et des centaines de Marins chassant le beau poisson dans les eaux tropicales.
Mais les Bretonnes et les Bretons ont toujours fait preuve d’imagination, d’adaptabilité et d’innovation.
Un pays qui touche à la mer n’est jamais petit. La Bretagne et la mer se touchent depuis toujours.

ver marin, cartes, sauvetage en mer, projet maritime

Un pays qui touche à la mer n’est jamais un petit pays

La Bretagne maritime d’aujourd’hui doit s’adapter pour conserver son rang

La mondialisation est aussi passée par là. Il n’est plus possible d’armer des navires de commerce en Bretagne. Surtout quand un marin malais ou ukrainien ne coûte d’une poignée d’euros par jour. D’autres paramètres entrent trop en ligne de compte. Comme les contraintes administratives sans limites. Qui auront au moins eu ce rôle de participer à la destruction plus rapide de tout un tissu économique et social ancestral et redoutablement efficace.
Nos rivages maritimes n’offrent pas que des paysages parmi les plus beaux d’Europe. Ils offrent aussi toute une palette de richesses trop méconnues du grand public et porteuses de développements, entre autres économiques, pour les prochaines décennies.
> La Bretagne possède le plus important champ d’algues d’Europe. Et l’un des plus importants du monde. Quelle incroyable ressource d’avenir !
> La Bretagne est toujours à l’entrée du plus important couloir maritime du monde. Avec quelques vingt mille navires chaque année : allez faire un tour sur le port de Brest et vous comprendrez de suite qu’il y a un problème !

Mais encore …

Nos courants et nos marées, là aussi (mais il faut bien le dire) sont parmi les plus importants du monde. Et nous offrent des possibilités de production électrique non négligeables. Les Écossais sont devenus leaders en ce domaine en quelques années, créant des dizaines de milliers d’emploi. Qu’ont-ils de plus que nous en ce domaine, et pourquoi sommes-nous, là aussi, très en retard ?
L’Irlande fait en ce moment le pari de produire bio, pour son agriculture mais aussi pour ses ressources marines côtières. Pourquoi se battre dans un marché mondial en produisant des produits de masse toujours moins chers et moins qualitatifs où des dizaines de pays font et feront toujours mieux (ou pire) que nous ? Mieux vaut se concentrer sur des productions maritimes de qualité, à plus forte valeur ajoutée que peu de pays maîtrisent encore. Il y a une place à prendre en ce domaine, et ce sont nos cousins Irlandais qui la prennent.

Dépendance de Paris.

Efficace, le Pôle Mer Bretagne Atlantique regroupe de très nombreuses activités et entreprises maritimes de Bretagne, de Nantes à Brest, sous l’habituelle tutelle de l’État central et de ses relais. Mais d’autres territoires semblent plus rapides, plus dynamiques et plus efficaces encore.

Maritime, la Bretagne l'est par nature

Carte de l’Europe et la situation stratégique de la Bretagne

Toutes nos activités maritimes dépendent actuellement de plusieurs ministères, dont un très récent Ministère de la Mer.
Aucun gouvernement français n’a jamais pris conscience véritablement qu’il avait la responsabilité du second plus vaste domaine maritime du monde, après les Etats Unis. Vu de Paris, la mer est surtout une destination de vacance et de plaisance. Jamais notre océan, nos côtes, nos marins … n’ont été perçu comme une formidable richesse à développer harmonieusement pour que nos enfants puissent en vivre dans les prochaines décennies.

puissance maritime Bretagne

Top 10 du trafic marchandises des grands ports européens et position des deux plus grands ports bretons

 

La Bretagne, puissance maritime en devenir …

Regardez la carte de l’Europe et essayez de trouver des raisons objectives au fait que la Bretagne n’affiche environ que 35 millions de tonnes de trafic maritime de marchandise. Face aux 40 millions de l’Irlande,  aux 71 millions du Portugal…. Certes son hinterland (zone attractive en arrière-pays) n’est pas aussi peuplé que celui des premiers ports européens. Mais l’est par contre autant, sinon plus, que l’hinterland de nombreux ports qui affichent pourtant de bien meilleurs scores de trafic maritime.
Pour seul exemple, Brest, un des ports de commerce les mieux situés en Europe, le plus proche de l’entrée du plus important couloir maritime du monde où transitent près de vingt mille navires par an, n’affiche qu’un ridicule 2,8 millions de tonnes et 59000 containers EVP (177000 pour le complexe Saint Nazaire Montoir de Bretagne).
Il en sera ainsi tant que l’état central décidera de tout pour la Bretagne …

#CroirePlusEnNous
#DeciderNousMemes

 

Sources : Eurostat – certaines données sont un peu anciennes mais rien n’a fondamentalement changé depuis.

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Lire aussi, à propos de la Bretagne puissance maritime …

L’indispensable relance du projet maritime breton.

Bretagne : ouverture maritime naturelle ou frontière terrestre imposée ?

La Bretagne à l’entrée du premier couloir maritime du monde.

En Bretagne, nous voulons un véritable Ministère de la Mer

Previous ✅ Bretons, qu'avons-nous fait pour mériter ceci ?
Next ✅ L'hymne breton Bro Goz Ma Zadoù : son histoire.

Á propos de l'Auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 290 posts

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Indépendance électrique de la Bretagne

Indépendance électrique de la Bretagne. Elon MUSK, est le boss de la société californienne TESLA. Jusqu’à maintenant TESLA Motors c’est surtout des batteries rechargeables pour l’automobile. Mais cette compagnie innovante

France étatique : Une communauté bretonne interloquée.

France étatique : la faillite d’un système. Le coronavirus aura au moins l’intérêt de révéler à quel point la France étatique est en perdition financière et morale. Le confinement nous

Mais comment se rencontre-t-on en Bretagne ?

Les rencontres en Bretagne. Très souvent, lorsque l’on parle de la Bretagne, on imagine cette terre mystérieuse et splendide habitée par des personnes froides, distantes et peu ouvertes d’esprit. C’est

1 Comment

  1. Penn kaled
    septembre 16, 08:43 Reply

    C’est une bonne analyse ,sauf encore sur ce point .
    L’Irlande fait en ce moment le pari de produire bio, pour son agriculture
    ,décidément vous insistez alors que c’est faux ou au mieux balbutiant ,pour ce pays qui détient un des records d’utilisation d’azote chimique sur l’herbe ,à savoir l’Irlande .

Laissez votre réponse