Towt, la compagnie maritime bretonne de transport à la voile

Towt, la compagnie maritime bretonne de transport à la voile

TOWT pour TransOceanic Wind Transport ou Transport trans-océanique à la voile, est basée à Douarnenez en Cornouaille bretonne.

Depuis la nuit des temps, la navigation et le transport maritime s’exerçait à la voile en Bretagne. La Bretagne, avant qu’elle ne devienne française, fut durant des siècles un des pays européens des plus prospères et actifs sur les mers d’Europe. Encore aujourd’hui, parmi les plus grands navigateurs à la voile du monde, figurent les Bretons(ne)s.
Donc, quoi de plus naturel de repenser à la voile pour transporter de nos jours sur les océans, et le long des côtes ?

Le vent, l’idée maîtresse de TOWT.

Utiliser, à nouveau, la force naturelle du vent pour « dessiner une logistique maritime sobre en carbone ».
La base de travail de TOWT tient en quatre mots essentiels : humilité, persévérance, réalisme et ambition.

En cabotage européen et en traversée transmanche et transatlantique, les modestes navires sous voile de TOWT transportent de tout. Dont les rhums et des bières, du chocolat et des thés. Le plus important navire de la compagnie est l’Avontuur, schooner de quarante quatre mètres de long naviguant sous plus de cinq cent mètres carrés de voilure.

Le voilier-cargo de TOWT.

Aujourd’hui, le transport maritime représente 90% du commerce mondial de marchandises. Pour 4% des émissions de CO2 et près de 10% des émissions de Soufre.
Avec sept années d’expérience, TOWT lance un projet de voilier-cargo zéro carbone, avec un navire de près de soixante dix mètres de long, et d’une capacité d’environ mille tonnes.
Voir la plaquette de présentation.

towt

Towt – les ports et les routes commerciales des navires

Le Havre plutôt qu’un port breton : pourquoi ?

Depuis fin 2017, une directive de l’Union Européenne oblige à un contrôle par la DGCCRF des produits importés issus de l’agriculture biologique. Le pouvoir central parisien a élu quatre ports hexagonaux pour cela : Bordeaux, Marseille, Le Havre, et Saint Nazaire, seul port breton. Brest manque évidemment à ce tableau.
Deux responsables de ce manque cruel en Bretagne occidentale.
Comme l’explique Guillaume LE GRAND, le Conseil régional de Bretagne administrative « n’a pas jugé nécessaire de demander ces agréments » d’importation de produits biologiques. Brest possède la meilleure position stratégique entre les mers du nord, la Mer Celtique et l’Océan Atlantique grand ouvert, et nos administrateurs dirigés par des socialo-progressistes asservis au pouvoir central ne font rien.

Pour la Région Bretagne administrative qui aide financièrement le projet, et son Président Loïg Chesnais-Girard, « soutenir le développement de TOWT s’inscrit dans la volonté de développer l’innovation et les solutions qui répondent au défi climatique en particulier dans le domaine maritime.”
Mais le port favori de TOWT devient … Le Havre en Normandie !

L’autre responsable est Guillaume LE GRAND lui-même. Monsieur, vous dites que vous auriez « préféré un port breton » plutôt que d’aller au Havre. Si vous connaissiez un tant soit peu votre Histoire et votre géographie, vous sauriez que Saint Nazaire est en Bretagne. Mais si, la Bretagne ! Cet ensemble naturel formé de la Région Bretagne administrative et de la Loire Atlantique.
Vous pouviez donc rester en Bretagne.
Quand on veut, on peut … sauf à faire semblant de vouloir.

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Lire aussi.

En Bretagne le vent est une richesse naturelle et durable

Les vents interdits de Bretagne.

Previous En Bretagne, l'aubépine ou l'Arbre de Mai.
Next Découvrir les papillons de Bretagne.

Á propos de l'Auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 277 posts

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Bretagne et lobbying : impossible mariage ou besoin de pédagogie ?

La France et les États-Unis : deux chemins différents. En 1791, alors même que les Etats-Unis inscrivaient dans leur constitution le droit à défendre ses intérêts auprès des élus, la

Noms de villes en Bretagne : en breton ou en français ?

Les noms de villes en Bretagne : se les ré-appropier en breton. Même si la majorité des bas bretons parlent maintenant le français, cela ne veut pas dire que la

Partez à l’étranger … venez en Bretagne !

Tout en Bretagne semble différent pour les personnes qui y viennent ! Combien de fois n’avons-nous pas entendu de la part d’amis ou de membres de la famille vivant à

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse