Algae, nouvelle implantation en Bretagne, le pays des algues.

Algae, nouvelle implantation en Bretagne, le pays des algues.

Après Algaia qui rejoint la Bretagne, voici les micro-algues d’Algae.
René Jean GUILLARD, Breton parce que Nantais d’origine, veut produire en Bretagne 7800 tonnes de micro-algues à partir d’effluents d’élevages recyclés. Et pas seulement. Ces quelques 160 000 mètres cube d’effluents produiront aussi près de 10000 tonnes de fertilisants. Puis vers 20000 tonnes de lombricompost. Tout cela sur une surface de 32 hectares pour un investissement de trente millions d’euros.

L’histoire d’Algae …

Jean René GUILLARD travaille dans les années 2000 pour les chinois de Skyworld China, société spécialisée en cosmétiques. L’Oréal leur demande alors de trouver une alternative à l’usage de l’huile de palme pour nombre de ses produits. L’idéal est la micro-algue, mais à l’époque son coût est trop élevé par rapport à l’huile tant décriée. Le projet mûrit et Skyworld China s’associe finalement à Expanoleao Mexico pour porter le projet. Décision est prise de l’installer en Bretagne nord, où les effluents d’élevages sont importants.

Zéro déchet

A peine la nouvelle de l’implantation révélée, une cinquantaine d’exploitations agricoles se disaient intéressées à collaborer.
Des effluents, tout sera transformé et valorisé. La méthanisation produira de l’électricité et de la chaleur. La micro-algue produite en eau douce, la Chlorelle, sera destinée aux industries pharmaceutiques et cosmétiques. Également à l’industrie alimentaire. Y compris pour l’alimentation animale. Par exemple, un concentré de Chlorelle pourra renforcer le système immunitaire des volailles. Et favorisera la ponte, en étant mélangé dans leur eau.
Les résidus solides issus du digestat de méthanisation feront un excellent compost. Qui deviendra un fertilisant de haute qualité grâce au travail des lombrics. Enfin, Algae produira à partir de ce lombricompost un percolat efficace, liquide concentré valant pour insecticide.
Plus étonnant, la commercialisation d’une boisson vitaminée à partir de ces micro-algues d’eau douce, aux vertus multiples.

algue, atouts, evoware, algae

La Bretagne, le pays de l’algue

Ainsi la Bretagne confirme sa réputation de Pays des Algues en Europe.

La Bretagne est leader européen en de nombreux domaines. Elle possède 2700 kilomètres de côtes maritimes, soit plus que le Pérou, que l’Égypte, l’Allemagne ou le Portugal. Cette maritimité reconnue est encore confirmée par le fait que la Bretagne possède le plus vaste champ d’algues d’Europe.
Les algues sont un véritable trésor pour notre pays. Nous devons en prendre soin.

Previous Eh non, notre Vallée des Saints n'est pas à Paris, ne vous en déplaise !
Next Des vacances en toute quiétude ? Pas si sûr que cela !

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 338 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Traité de libre-échange Mercosur et agriculture bretonne

Mercosur et autres traités de libre-échange. Depuis plusieurs années, l’Union Européenne multiplie les traités internationaux dits de « libre-échange ». Ce sont les CETA avec l’Amérique du nord, et le JEFTA avec

Brexit et lignes maritimes avec l’Irlande : les ports bretons trahis

La Commission européenne avait décidé, à l’automne 2018, de ne retenir que les ports du Benelux et d’Allemagne pour les liaisons maritimes à créer entre l’Irlande et l’UE. Une décision

De la mer au meritoire ou faut-il aménager nos océans ?

De la mer au meritoire Meritoire … Faut-il aménager les océans ? C’est la question que pose  Jean OLLIVRO en couverture de son dernier livre : « De la mer au meritoire ».

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse