Génocide britto-vendéen de 1793-1794

Génocide arménien et génocide britto-vendéen au coeur d’une diplomatie entre Paris et Ankara ?

de Ahmed GASSAMA
Publié le Dernière mise à jour le

Est-ce que la Turquie va intervenir en faveur de la Bretagne ?

L’affinité historique entre le monde Celtique et le monde Musulman n’a pas échappé à l’imagination futurologique de l’historien breton, Louis Mélennec (2012) au vu de la rivalité politique Franco-Turque. En effet, le militant breton s’est réjoui du fait que les Turcs se sont intéressés à la Bretagne, ce qui pourrait avoir un impact positif pour les Bretons, en étant en mesure d’utiliser des faits horribles qu’ils ont commis et que l’État Français a tenté de cacher pendant plus de deux siècles.

L’intérêt politique de Mélennec envers la Turquie a jeté les bases d’une nouvelle institution de coopération en politique étrangère. L’historien breton salue la possibilité que le parlement Turc vote une loi mémorielle reconnaissant le génocide Breton-Vendéen de 1793-1794 et assortir de peines très sévères la violation de cette loi (Mélennec 2012).

Génocide britto-vendéen de 1793-1794

Génocide britto-vendéen de 1793-1794 – Les noyades de Nantes en 1793, peinture de Joseph Aubert, 1882

Avec cela, les principes fondamentaux de la France sont attaqués par une alliance britto-turque, qui peut aussi conduire à une Bretagne indépendante. Cette alliance serait synonyme de troubles pour la France, qui se présente comme le porte-drapeau des droits de l’homme.

Pour transformer cette perception en réalité, Mélennec (2011) a envoyé une lettre à l’ambassadeur de Turquie en France dans laquelle il met en garde contre la possibilité que le gouvernement français ait l’intention d’adopter une loi sur le génocide visant la Turquie en tant que pays.

L’activiste breton illustre que le peuple breton attend du gouvernement turc une loi parlementaire qui « reconnaissant le génocide breton et vendéen, punissant de sanctions sévères la négation de ce génocide. »
La lettre se termine par  » je me tiens à la disposition de votre pays pour parler devant vos journalistes, vos médias, vos télévisons, s’il y a lieu. »
La loi sur le génocide et le battage médiatique orchestré par Mélennec peuvent affecter directement la perception des Bretons sur la scène mondiale et les aider à recevoir plus de sympathie de la part des entités politiques qui ont des intérêts conflictuels avec la France.

Note de la Rédaction NHU Bretagne : aucune comparaison entre les deux génocides. Le génocide arménien par le gouvernement turc allié des Allemands durant la première guerre mondiale, entre 1914 et 1915, décimera le peuple arménien en causant environ un million et demi de morts. Donc sans commune mesure avec le génocide britto-vendéen, qui lui causera la mort de quelques 200 000 Bretons et Vendéens en 1793/1794.. Il s’agit cependant, et par définition, de deux génocides.

Soutenez votre média breton !

Nous sommes indépendants, également grâce à vos dons.

A lire également

1 commentaire

Penn kaled 25 avril 2023 - 9h01

Vous avez eu raison de prendre vos distances vis à vis de l’initiative immorale et contre productive de Louis Mélennec .Erdogan est un dictateur qui potentiellement n’a rien à envier à Poutine .La Bretagne doit saisir des opportunités qui doivent aider à son émancipation en entamant des relations avec des démocraties comme des pays de l’union européenne et l’Angleterre en particulier , mais en aucun cas des dictatures ,il semblerait que l’histoire tragique de l’emsav de 1933 à 1945 n’a pas servi de leçons pour certains ….

Répondre

Une question ? Un commentaire ?

Recevez tous nos articles en avant-première !

Toute l’actu indépendante et citoyenne de la Bretagne directement dans votre boîte e-mail.

… et suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Notre mission

NHU veut faire savoir à toutes et tous – en Bretagne, en Europe, et dans le reste du monde – que la Bretagne est forte, belle, puissante, active, inventive, positive, sportive, musicienne…  différente mais tellement ouverte sur le monde et aux autres.

Participez

Comment ? en devenant rédacteur ou rédactrice pour le site.
 
NHU Bretagne est une plateforme participative. Elle est donc la vôtre.