Musique électro post rock en Bretagne

Musique électro post rock en Bretagne

Il s’appelle Xavier REGENT, alias Kerzu.

Trentenaire nantais, Breton depuis toujours, et musicien touche à tout autodidacte, un de ces gars qui n’attend pas des autres mais s’organise seul. 
Kerzu pratique la musique depuis l’âge de sept ans et parle brezhoneg depuis deux ans seulement, afin de conserver un lien spirituel et symbolique avec ses aïeux.

Toutes ses musiques sont siennes, composées et bricolées de ses doigts, de ses claviers et de ses machines ! Son site www.kerzu.org a été conçu par ses soins, ainsi que les photos qui y figurent. Ces paysages représentent divers endroits de Bretagne assez magiques (Dinan, Huelgoat, Le Croisic, Cancale, Saint-Malo, etc.).

Kerzu, électro bretonne

Xavier REGENT alias Kerzu

 

Chacun de ses morceaux est comme une peinture sonore de son existence. Et à chaque cycle important, il aime changer de pseudos. Il essaie de concilier la musique avec une certaine philosophie.

Le « monde invisible » l’inspire plus que tout.

Mais il ne se voit pas faire du business avec. Plus jeune, il a diffusé de nombreux morceaux, librement sur Internet, sous le nom « Elkysia ». En 2003, sous le pseudonyme « Hoxman », il a signé avec Magnatune, un label indépendant californien. Puis en 2009, sous le pseudonyme « Nehoryn »,  il participa à la réalisation de la Compil’ Pirate v2, projet initié par le Parti Pirate. Enfin c’est en 2014 qu’il propose sa musique « Ganet on ‘ba’ Breizh » à diverses assos bretonnes.

Kerzu nous parle de Keep Hope :

« La musique Keep Hope a été composée à une période singulière de mon existence. Une voix robotique répète en boucle « Keep hope » (garde espoir), et au fur et à mesure que le morceau avance, cette voix est de plus en plus triturée, jusqu’à ce qu’on ne reconnaisse plus du tout ce qui est dit. Cette petite touche « Aphex Twin » se marie bien avec l’ambiance générale electro / post-rock. Le sens de ce morceau est qu’il ne faut jamais sombrer, même quand la réalité se désagrège autour de nous. On reste debout. »

L’oeil du corbeau plane en Décembre

A écouter également sur Deezer.

Contenu texte libre de copie et de diffusion sous condition de mention de la source d’origine, soit www.nhu.bzh
Vous appréciez ce contenu, commentez en bas de cette page; et partagez cet article sur vos réseaux sociaux via ces icônes couleurs

Précédent Le vignoble breton
Suivant Naturel et breton avec Osmobio

A propos de l'auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 96 articles

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU La Bretagne positive.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

La brittophobie existe t-elle, et comment la définir ?

Brittophobie ou brittophilie Selon les définitions les plus courantes, « La francophilie désigne, chez une personne étrangère à la nation française, son goût prononcé pour les aspects culturels et civilisationnels développés

NDDL 3-5 Notre Dame des Landes

NDDL 3-5 : L’environnement est un sujet aujourd’hui crucial : ce nouvel aéroport serait-il compatible ? La troisième question NDDL 3-5 du premier débat NHU Bretagne consacré à NDDL Notre Dame des

Music and Minorities symposium in Brittany

An international “Music and Minorities” symposium in Brittany : where else ? Brittany is known to be a land of poets and musicians. It is also a place where education

1 commentaire

  1. Kerzu
    juin 23, 19:05 Répondre
    Excellent ! Merci beaucoup pour cet article qui me va droit au coeur !L'album peut être écouté librement sur soundcloud à l'adresse suivante : https://soundcloud.com/kerzu/sets/lagad-ar-vranA très bientôt ! ;-)

Laissez un commentaire