La principale ville de Bretagne, Nantes, la déprimante

La principale ville de Bretagne, Nantes, la déprimante

Après trois jours à Nantes, quelques impressions plus ou moins désagréables

La principale ville de Bretagne qui pourrait, qui devrait jouer parmi les villes qui comptent en Europe … Ben… non… juste une ville moyenne … En proie à une sorte de frénésie immobilière et commerciale d’un goût nul … Pour être juste, elle n’est pas la seule en Bretagne… mais là, c’est quasiment caricatural. Des développements urbains d’une nullité rare dignes des “villes nouvelles” de la région parisienne des années 70. Catastrophique … une ambiance provinciale comme à Rennes d’ailleurs… Une sorte de boboïsation sans saveur ni odeur, que l’on retrouve ici et ailleurs et partout. Une sorte de normalisation bébête….

La principale ville de Bretagne.

Celle qui fut une fière capitale d’un pays dynamique, en est réduite à une sorte de ville provinciale qui se prend pour ce qu’elle n’est pas. Et qui recherche le salut dans une culture hors-sol soit disant à la mode. Un gâchis sans nom, déprimant ! Alors que cette ville pourrait être la capitale reconnue d’une région connue à travers toute l’Europe. Au lieu de ça, une ville moyenne perdue dans une région inconnue. Gaspillages, pertes de temps et d’énergie : voilà le résultat de la partition de la Bretagne !
Tout ceci parce que des politiciens n’ont pensé qu’à leur nombril et leur petite position, comme Ayrault et Cie…..

PS1: Nantes au sens large ie avec les communes limitrophes
PS2: bien évidemment il y a des choses positives à dire mais quand même….

Précédent Que pourrait être le SPACE ... en 2048 ?
Suivant Bolsonaro et Macron, destructeurs du Patrimoine de l'Humanité

A propos de l'auteur

Jacques Yves LE TOUZE
Jacques Yves LE TOUZE 5 articles

Démocrate, Lorientais, Breton et Européen.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Le Gouren, un jeu millénaire qui se mondialise.

Les origines très anciennes du gouren. L’origine du gouren ou lutte bretonne se perd dans les brumes les plus lointaines de l’histoire. Seule certitude, c’est que cette pratique guerrière devenue

Adhérents de Produit en Bretagne et respect de la carte de Bretagne ?

Produit en Bretagne, depuis sa création en 1993, fait un travail extraordinaire. Pour notre économie et pour l’image de la Bretagne. NHU Bretagne le disait déjà en Juin 2015 dans

Héléne VIANNAY, les Glénan et la liberté en Bretagne

Hélène VIANNAY, une pionnière. Quand on évoque les Glénan, de suite pour nombre d’entre nous, il y a association d’idée avec l’école de voile. Cette fameuse École de Voile des

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire