Je n’avais jamais imaginé quitter Brest un jour.

Je n’avais jamais imaginé quitter Brest un jour.

Kenavo Brest…

Quel bonheur de voir à quel point la Place de la Liberté à Brest est belle et pleine de personnes accueillantes !
J’ai rendez vous à la Mairie de Brest pour un mariage.
A peine arrivés avec ma famille, qu’une femme d’humeur sans doute festive, cannette de bière à la main, a baissé son pantalon. Puis s’est mise à uriner sur la place. Quel charmant accueil, un joli clair de lune pour commencer ce mariage. C’est si romantique !

A la sortie de la mairie, se trouvait un groupe de personnes en train de boire. Inutile de préciser que ce n’était pas de l’eau.
C’est une chose courante ici alors vous me direz, ben quoi ?
Sauf qu’au milieu de ces personnes accompagnées de leurs chiens se trouvait une poussette. Avec à l’intérieur un nouveau né qui dormait paisiblement ! Sans doute que l’haleine tabac/houblon aide à endormir les bébés.

J’ai tout vu en une heure.

Quelques minutes plus tard, mon mari m’a demandé, ainsi qu’à mes amies de ne pas nous retourner. En effet, un homme nous interpellait « hey la blonde » et a posé sa main sur son pantalon en s’y frottant (je ne ferai pas de dessin !). Très chaleureuse cette personne.

Bref, une heure de passée sur la Place de la Liberté et je pense qu’elle n’a jamais porté aussi bien son nom. Bien évidemment je suis totalement ironique.
Quel choc d’assister à tout cela en si peu de temps, de voir à quel point cet endroit est envahi par ces gens qui vivent en totale liberté : libres de fumer leur herbe, de boire (et j’en passe) aux yeux de tous sans que rien ne soit fait.

 

brest

Place de la Liberté à Brest

Je ne m’y sens plus en sécurité. C’est désolant!

Ça me navre de voir à quel point la drogue, l’alcool, la violence est en train de gangréner notre ville de Brest. Parce que les problèmes ne sont pas que Place de la Liberté !
C’est de pire en pire et rien ne bouge.

Je n’avais jamais imaginé quitter Brest un jour.
Et pourtant ! Plus de quinze ans que nous y sommes et bientôt nous irons voir si l’herbe est plus verte ailleurs (sans vouloir faire de jeux de mots).
C’est triste car j’ai toujours aimé Brest mais Brest je ne te reconnais plus alors kenavo !

Précédent Oiseaux de Bretagne, Morskoul ou Fou de Bassan
Suivant Les sites bretons les plus photographiés sont ...

A propos de l'auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 221 articles

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Mise au point de La Rédaction de NHU Bretagne …

Une mise au point s’impose suite à la publication de l’article de Jean Pierre BARDINET intitulé « Réchauffement climatique : et s’il s’agissait de désinformation », NHU Bretagne tient à souligner ce

Roazhon Park

Depuis 1912 le Stade Rennais Football Club jouait au stade de la Route de Lorient. C’était son nom, et il faut bien l’avouer, ce nom ne faisait pas rêver :

Pikoù panez et le gène celtique.

Qui a des pikoù panez ? Les pikoù panez (en français : points de panais, le légume) sont des taches de rousseur ou éphélides. De petites taches sans relief et

4 commentaires

  1. ThP29
    août 29, 17:10 Répondre
    Avec les équipes municipales socialistes qui se succèdent à Brest depuis 1978 ... rien d'étonnant à ce triste constat de l'état de déchéance de la ville.
  2. gerard blineau
    août 29, 18:50 Répondre
    j'y travaille au centre ville depuis bien longtemps , j'ai vu ce centre ville changer architecturellement , mais c'est pas le pire , la population a changer aussi , ça dille , ça agresse , et tout ça au nez du maire .... oui c'est pas terrible , mais pas question de baisser les bras , je suis chez moi ici , j'y suis né .... c'est ma ville autant que celle des Brestois .... c'est à nous de réagir , ou pour cela faut arrêter de réélir toujours et encore les mêmes personnes ...
  3. Jackez Cornero
    août 30, 14:06 Répondre
    La photo de la place de la Liberté me fait penser à la Corée du Nord .....
  4. Toto
    septembre 02, 14:52 Répondre
    J ai vecu a brest il y a 15 ans et franchement le constat que vous faites de la ville etait deja celui la.... d ailleurs aujourd hui brest compte 140 000 habitants contre 150 000 en 2000 ou 167 000 en 1975... voir sa population chuté alors meme que la population bretonne ne cesse d augmenter et les grands villes d attirees est un constat dramatique d échec...

Laissez un commentaire