La 3D pour construire sa maison : première mondiale en Bretagne

Première mondiale à Nantes : une maison construite avec une imprimante 3D

Pour la première fois au monde, une imprimante 3D a construit une maison destinée à être habitée et en respectant les normes de construction. La maison s’appelle Yhnova et le maître d’œuvre est le bailleur social Nantes Métropole Habitat.
Contrairement à d’autres maisons dans le monde construites par des robots par éléments en usine, puis assemblées sur place, la technologie BatiPrint3D, conçue à l’Université de Nantes, réalise la maison entièrement sur place, devant les yeux du public. Un public nantais venu nombreux voir le robot à l’œuvre dans le quartier de la Bottière, à Doulon, dans l’est de la capitale économique bretonne.

L’avenir du BTP

L’élévation des murs prend trois jours là où deux maçons travailleraient pendant trois semaines. Un gain de temps, d’effort et de sécurité considérable donc. On voit la révolution que pourrait apporter cette prouesse technologique bretonne dans la construction. D’autres robots existent dans le monde qui fabriquent des pièces de bâtiment en impression 3D en usine qui sont ensuite assemblées sur le chantier. Le grand avantage de BatiPrint3D est de réaliser une maison directement sur place. Son utilisation pourrait donc se répandre dans le monde entier pour la construction de maisons individuelles. Un marché potentiellement énorme.

La question de sa commercialisation

Encore faut-il qu’une entreprise s’occupe de la partie commercialisation et parte à la conquête des marchés du monde. Une vraie question tant est si vrai que l’excellence de la technologie bretonne, de niveau mondial, n’est pas relayée par des entreprises suffisamment grandes et tournées vers l’international. Plutôt vers Paris qui risque de récupérer cette opportunité commerciale. De nombreux précédents plaideraient en ce sens. Aucun responsable politique ou économique breton n’a à ce jour réagi.

#CroirePLusEnNous

Previous Europe et Catalogne : démocratie en danger
Next Sortir en Bretagne, l'annuaire complet de vos sorties en Bretagne.

Á propos de l'Auteur

Mathieu GUIHARD
Mathieu GUIHARD 3 posts

Je suis formateur de profession et m'intéresse à divers aspects de la Bretagne : économie, vie des entreprises, société, relations internationales, géographie, sport, musique, gastronomie... Persuadé que les Bretons doivent retrouver confiance en eux, je m'efforce de réfléchir avec d'autres aux pistes d'avenir pour que la Bretagne utilise son immense potentiel de développement économique et de progrès social.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Bretagne : ouverture maritime naturelle ou frontière terrestre imposée ?

Bretagne ou 2700 kilomètres d’ouverture maritime et dix fois moins de frontière terrestre : vers où croyez-vous qu’on nous force à regarder ? Il ne doit sans doute exister aucun

La Bretagne toujours contaminée par l’uranium d’Areva.

Peu d’entre nous le savent, mais la Bretagne fut un gisement d’uranium durant une trentaine d’années. Le sous-sol de Bretagne est riche de nombreux minerais, terres rares et métaux précieux.

✅ Scombrus et pêche pélagique en Bretagne : stop ou encore ?

L’histoire commence dans les années 40. Deux Concarnois, hardis et visionnaires, André et Joseph DHELEMMES, achètent à cette époque de vieilles coques de langoustiers à voile et les équipent de

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse