Quartiers sensibles et autres banlieues en Bretagne.

Quartiers sensibles et autres banlieues en Bretagne.

Quartiers sensibles ? Vous avez dit « sensibles » ?

Étrange usage du mot « sensible » pour nommer une zone urbaine où règne, à différents degrés, la violence, le vol, le viol, les trafics en tous genres, les cambriolages, les incivilités, etc …
Car on parle d’une personne sensible pour quelqu’un « capable de ressentir profondément des émotions et des sentiments; qui est doué d’une vie affective intense ». Par ailleurs, un matériel comme une balance est sensible s’il est « capable de mesurer, d’enregistrer ou de capter des phénomènes infimes ».
En fait on est bien loin de cette sensibilité-là dans les quartiers dits sensibles.

Banlieue : la destruction d’un mot !

Car à l’origine la banlieue définie les faubourgs périphériques du centre ville. Un banlieusard étant par définition l’habitant d’une banlieue. Depuis quelques années, ce mot « banlieue » a été détruit, vidé de son sens noble et premier. Pour n’être plus qu’un mot synonyme trop souvent de désordres.

Quatre niveaux de … sensibilité !

Le Ministère français de l’Intérieur a l’habitude de catégoriser ces zones « sensibles » en quatre niveaux. Allons du moins sensible au très, très sensible …

– Niveau 4 ou QSP pour Quartier Sensible Problématique.

C’est le quartier qui pose quelques problèmes d’ordre public de temps en temps. Où règne une petite délinquance et quelques incivilités. Ce sont les plus répandus en Bretagne. Ils sont en jaune sur la carte de Bretagne ci-dessous.

– Niveau 3 ou QSD pour Quartier Sensible Difficile.

Ici ça se complique un peu !
Car une petite tension peut rapidement dégénérer et les voitures peuvent brûler. Par exemple les trafics de drogues, et de toutes sortes (prostitution, produits volés …) sont monnaie courante.

– Niveau 2 ou QSTD pour Quartier Sensible Très Difficiles.

Là l’ambiance devient invivable pour la grande majorité de la population du quartier. La délinquance est très variée et permanente. Vols, viols, trafics d’armes et de drogues de tous genres, cambriolages et escroqueries, rackets … la liste est longue et variée.
Les pompiers, les bus, les taxis, les médecins et les livreurs de pizzas réfléchissent à deux fois avant de pénétrer dans ces quartiers très … sensibles.

– Enfin le niveau 1 ou QSN pour Quartier Sensible de Non-droit.

Ainsi et comme l’indique le nom, il s’agit de zones quasi indépendantes. Les lois de la République ne sont plus que de lointains souvenirs. C’est un peu le far-west où règnent des bandes que tout le monde craint, y compris le shériff. En effet, les fusillades sont courantes, les règlements de comptes et les pires trafics qui soient. Les forces de l’ordre n’y font plus régner d’ordre depuis longtemps. Plus personne n’ose s’y aventurer. C’est le quartier d’une sensibilité extrême : un simple regard peut entraîner la mort. C’est vous dire le niveau de … sensibilité !

Depuis peu, certains de ces quartiers (mais pas en Bretagne) sont également en niveau QRR Quartier Reconquête Républicaine !!

Quartiers-sensibles-Bretagne

Localisation des quartiers dits sensibles en Bretagne

Où sont ces quartiers sensibles en Bretagne ?

En fait les pires sont aux extrémités du pays : dont Nantes au sud et Brest à l’ouest.

  • Loire Atlantique.
    Donc en niveau 1 le quartier de Bellevue à la fois sur Nantes et sur Saint Herblain.
    Puis en niveau 2 les quartiers nantais de Malakoff, Dervallières et Breil Malville.
    Et en niveau 4 les quartiers nord de Nantes et les quartiers ouest nantais de La Chesnais, La Boutellerie et Tréballe.
    Éton … Nantes nouvelle quand on sait que la plus grande ville de Bretagne est réputée par certains classements comme étant accueillante.
  • Finistère.
    Le niveau 4 pour cinq quartiers de Brest (Bellevue, Kerangoff, Kerourien, Recouvrance et Keredern) et un quartier de Kemper (Kermoysan).
    Et le niveau 2 pour le quartier de Pontenezen à Brest.
  • Morbihan.
    Niveau 2 pour le quartier de Kercado à Vannes/Gwened.
    Et niveau 4 pour Kervenaneg à Lorient et celui de Menimur à Vannes.
  • Côtes d’Armor.
    A Lannuon/Lannion, le quartier Ker Uhel est en niveau 4. Comme ceux de Croix Saint Lambert, La Plateau, Balzac, Ginglin et Ville Oger à Sant Brieg/Saint Brieuc.
  • Ille et Vilaine.
    A part le quartier La découverte de Saint Malo en niveau 4, les autres quartiers sensibles sont tous à Rennes. Dont Le Blosne en niveau 2 et ceux de Villejean et Maurepas en niveau 3.

 

Source : interieur.gouv.fr

Previous Breizh 5/5 n°9 : lettre d'informations de Décembre 2019
Next Région Bretagne administrative : nouveau site internet, nouveau scandale

Á propos de l'Auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 260 posts

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Bécassine à nouveau au cinéma ?

Bécassine la femme bretonne en sabots, sotte et naïve, arrivant de sa Basse Bretagne, est née sans bouche. Pourquoi diable cette femme aurait une bouche ? Elle n’a rien à

Pourquoi l’hermine est le symbole de la Bretagne ?

Comment l’hermine  – Mustela erminea – devint symbole de Bretagne ? C’est une hermine – an erminig – en robe hivernale qui symbolise depuis le XIVe siècle le Duché de Bretagne.

Finissons-en avec les Basse et Haute Bretagne

« Basse » et « Haute » Bretagne : deux termes périmés ! Pour celles et ceux qui ne le savent pas encore, ces termes Basse Bretagne et Haute Bretagne désignent respectivement les parties

1 Comment

  1. Jeffig
    janvier 09, 14:41 Reply

    Ce qui m’étonne encore est que, comme les structures étatiques savent répertorier précisément ces zones, il n’y ait aucune intervention des forces de police voire militaires? Nous, le Peuple, devons donc vivre avec ces épées de Damoclès sur nos têtes sans aucune réaction?? Nos élus, à quoi servent ils donc en ces cas précis??

Laissez votre réponse