Rennes, la classe européenne

Rennes, la classe européenne

Rennes au top

Rennes parmi les premières de l’étude 2015 sur le qualité de la vie dans les grandes villes européennes. Selon une étude commandée par la Commission Européenne.

Quatre vingt trois grandes villes européennes passées au crible. Plus de quarante mille personnes interrogées sur tous les sujets de la vie quotidienne pour établir ce classement. Dont les transports publics et les services de santé. Également les équipements sportifs, l’éducation et culture et les aménagements urbains, espaces publics, emplois, qualité de l’air …

Rennes capitale administrative de la Bretagne par Philippe MANGUIN, Photographe en Bretagne

Les quais de la Vilaine à Rennes, par Philippe MANGUIN de BreizhScapes

Au moins 80% des personnes interrogées dans chacune des villes (sauf six) sont satisfaites de leur ville.
Ainsi, les villes les plus appréciées par leurs habitants sont au nord de l’Europe. D’abord Oslo (Suède) et Zurich (Suisse) avec 99% de satisfaction. Puis viennent Aalborg (Danemark), Vilnius (Lituanie) et Belfast (Irlande). Elles affichent un taux de 98%. Puis les villes les moins appréciées sont au sud et à l’est de l’Europe. Comme Marseille en France, Palerme et Naples en Italie, Athènes en Grèce et Milkolc en Hongrie.

Rennes en Bretagne est la première ville de l’Hexagone et le 28e en Europe de ce classement général Dont 16e pour les transports, 20e pour la santé, 9e pour les équipements sportifs, 2e pour l’éducation, 5e pour les aménagements urbains …
Nous déplorons que les deux autres plus grandes villes bretonnes, Nantes et Brest, ne figurent pas dans cette liste des grandes villes européennes.

On savait déjà qu’on est plus heureux dans les petits pays que dans les grands. On sait aussi que les villes bretonnes sont très souvent aux premières places de nombreuses études du bien vivre en Europe.

Photo de Philippe MANGUIN, à retrouver sur Photos de Bretagne.

Contenu texte libre de copie et de diffusion sous condition de mention de la source d’origine, soit www.nhu.bzh
Vous appréciez ce contenu, commentez en bas de cette page; et partagez cet article sur vos réseaux sociaux via ces icônes couleurs

Précédent Philippe MANGUIN, Photographe en Bretagne
Suivant Une écrevisse américaine envahit la Bretagne

A propos de l'auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 217 articles

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Décoloniser les provinces, de Michel ONFRAY

Province, le mot est lâché ! Tout d’abord, quelle est la signification première de ce mot « province » ? Ce mot est de formation latine, une des bases de la langue

Mon Tro Breizh, l’asso qui invite à tracer ensemble un chemin en Bretagne.

Mon Tro Breizh trace son chemin… mais pas tout seul ! Vous le savez, nous avons 1500 kilomètres de sentiers à travailler tous ensemble, de cathédrales en cathédrales, pour que

Bugaled Breizh, la bande dessinée qui accuse

Bugaled Breizh le 15 Janvier 2004 Je me souviens fort bien de ce jour-là. Une journée par comme les autres ! Surtout pour cinq familles, un pays, une région, une

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire