Vu de Bretagne : L’abeille, une passion qui pique

Vu de Bretagne : L’abeille, une passion qui pique

En collaboration avec notre Confrère breton KuB WebMedia, NHU Bretagne vous propose de superbes images pour une rencontre avec trois passionné(e)s des abeilles et de l’apiculture.
Dont des ralentis et des gros plans au coeur de la ruche.
Nous devons ces belles rencontres à Anne BURLOT et Glenn BESNARD. Une promenade toute en douceur et en sérénité pour plonger dans ce monde merveilleux.

L’homme fabrique du miel depuis la nuit des temps, sur tous les continents. Il existe environ vingt mille espèces d’abeilles sur notre petite planète Terre. Dont quelques centaines en Bretagne. la plus commune étant l’Apis mellifera.

Comment devient-on apiculteur ?

Que vous soyez amateur ou professionnel. Avec deux ou trois ruches. Ou avec cinq cent ruches.

« Lorsque j’ai démarré l’apiculture, j’étais persuadé que c’était moi qui soignerait mes abeilles. En réalité ce sont elles qui se sont le mieux occupé de moi. Je crois que ces petites fées ont beaucoup plus de choses à nous offrir que du miel ou du pollen. Et si elles apportaient aux hommes un peu plus de sagesse et d’humilité aussi« .

L’abeille disparaît par notre faute.

Il semblerait que plus les abeilles disparaissent, et moins les hommes sont sages et humbles. Quand ce cercle vicieux se terminera t-il ? Allons-nous re-devenir sage et humble avant qu’il ne soit trop tard pour nos abeilles ? Et donc pour nous.
Pourtant le monde des abeilles est fascinant et des pans entiers de leur vie nous sont encore mystérieux et inconnus. Laisser disparaître l’abeille c’est tout simplement se condamner soi-même à disparaître. L’évolution a mis des millions d’années à créer des milliers d’espèces d’abeilles, et nous, simples humains, avons décidé de les faire disparaître … rapidement.
Ce beau voyage que nous offrent Anne et Glenn sera, nous l’espérons, une piqûre salutaire pour prendre conscience et agir.
Previous Les réseaux sociaux font vaciller le pouvoir central
Next Je suis Breton : Hénaff presque une institution en Bretagne.

Á propos de l'Auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 345 posts

NHU Bretagne, plateforme collaborative francophone de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur. #CroirePlusEnNous #FaireNousMemes #DeciderNousMemes Les articles en anglais pour dire notre Bretagne au reste du monde sont signés NHU Brittany.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Redeo, le fournisseur breton de l’électricité la moins chère.

Depuis 1946, existait un quasi monopole pour la fourniture d’électricité dans l’Hexagone. Les entreprises publiques EDF et GDF faisaient la pluie et le beau temps. Jusqu’à ce que Bruxelles n’en

Panorama : La consommation énergétique de la Bretagne.

Préambule. Énergie … Cet article est le premier d’une série plus complète sur les Energies en Bretagne. Désireux de discuter des choses dans l’ordre, j’ai donc pris le parti de débuter par

✅ Scombrus et pêche pélagique en Bretagne : stop ou encore ?

L’histoire commence dans les années 40. Deux Concarnois, hardis et visionnaires, André et Joseph DHELEMMES, achètent à cette époque de vieilles coques de langoustiers à voile et les équipent de

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse