✅ Le Roi Salomon de Bretagne, après Nominoë et Erispoë

Le Roi Salomon va régner dix sept ans.

Pendant ses dix sept ans il va aussi poursuivre les Vikings et réussir à les chasser définitivement de la Bretagne. Parfois avec l’aide d’autres Vikings. Quelquefois avec l’aide de Francs. On sait par exemple qu’en 869 il a passé l’hiver à Avessac/Avezeg, pour empêcher les Vikings de pénétrer en Armorique. Mais son plus haut fait d’armes se déroule cinq ans plus tard.
Nous sommes à Angers.
Angers on le sait, est une place forte très importante pour Charles le Chauve et les Francs. Ils en ont été chassés par les Vikings qui occupent la place. Charles le Chauve a absolument besoin de récupérer Angers. Alors que va t-il faire ? Éh bien il va demander de l’aide à Salomon de Bretagne qui va s’avérer un stratège remarquable. C’est carrément un travail de génie qu’il va accomplir. Il décide d’assécher la Maine, rivière qui borde Angers, en creusant un canal en déviant le cours de la rivière. Les drakkars ainsi à sec ne peuvent plus être mobiles. Les Vikings sont figés sur place et attaqués frontalement par les Bretons qui les vainquent. Il reste encore quelques résistances du côté des Vikings, que l’on laisse aux Francs, qui vont quand même négocier la reddition des Vikings contre monnaie sonnante et trébuchante. L’exploit de Salomon face aux Vikings va lui donner une sacrée aura vis-à-vis de Charles le Chauve. Ce qui de fait, va lui permettre de battre monnaie d’or et d’argent. Ce qui est très important pour le commerce international, et qui va donner une fois de plus un atout supplémentaire à la Bretagne dans le concert des nations.

Le Roi Salomon de Bretagne

Le Roi Salomon de Bretagne vaincra même les Vikings

 

Alors on semble découvrir un Salomon en pleine plénitude.

Car il a gagné sur tous les tableaux. Et bien ce qui se passe après tout à fait bizarre. Seulement un an après, il abandonne le pouvoir au profit de son fils Guigon qui est trop jeune et qu’il place en régence. Il va de plus vouloir remettre sur leur trône, si je puis dire, les évêques qui avaient été destitué par Nominoë. Hélas cela ne va pas plaire du tout aux évêques qui sont en place et qui vont lancer l’alerte en disant « mais qu’arrive-t-il à Salomon, il est incapable de gouverner, il porte des décisions erratiques, il va falloir s’en débarrasser ». Donc on monte là aussi une conjuration parmi lesquels on retrouve son gendre Pascwetent. Ainsi que le gendre d’Erispoë, Gurvan.
Cela on peut le comprendre. Le fait est que Salomon s’est retiré. Il a une vie hors du siècle, est dans une dimension spirituelle, et est devenu un grand mystique. Il s’est retiré dans un monastère. Mais on ne sait pas vraiment quel monastère. Maxent/Skirioù-Masen ou La Martyre/Ar Merzher-Salaün près de Landerne ? Plélan-le-Grand/Plelan Veur ou ailleurs. Perret peut être aussi, en centre Bretagne. Non on n’a pas vraiment de réelles traces.

Mais ce qui va se passer on le connaît.

On dépêche un évêque dans le lieu de retraite de Salomon. Salomon sait ce qui l’attend. Il est résigné. On lui promet qu’aucun Breton ne portera la main sur son chef. Alors il sort digne. Les Bretons se retirent effectivement , pour laisser la place au Franc. Les Fronts qui vont s’acharner sur Salomon. A tel point qu’ils vont lui arracher les yeux, le jeter dans une prison pour l’en ressortir après deux jours d’agonie où il va mourir devant l’autel d’une église. Vraisemblablement l’autel de l’église de La Martyre/Ar Merzher-Salaün dans le Penn ar Bed.

Le Roi Salomon de Bretagne

Rêgne du Roi Salomon de Bretagne – Monnaies frappées

 

Nous sommes à La Martyre/Ar Merzher-Salaün dans le Finistère à quelques kilomètres à peine de Landerneau/Landerne.

En lieu et place de cet hôtel, le roi Salomon a perdu la vie. Il a été assassiné par des membres de sa famille qui lui ont crevé les yeux. D’ailleurs, il reste quelques marqueurs qui attestent du souvenir de Salomon t ici dans cette chapelle. Comme une statue, une bannièr,e quelques écrits, et un vitrail. Puis comme un signe du destin, cette place qui est devenu du temps les Ducs de Bretagne un important pôle commercial attirant des commerçants de l’Europe entière. Les sujets venant d’Irlande, d’Écosse, d’Angleterre, d’Espagne, du Portugal et même de la Suède et de la Norvège.

La mort de Salomon signe la fin de la splendeur de la Bretagne.

Ses successeurs vont se déchire. Guerre civile. Des Vikings vont revenir. Les Francs vont en profiter et donc la région va rétrécir. Il faudra attendre la période ducale pour que l’Armorique retrouve encore de sa splendeur.
Alors que reste-t-il des Rois de Bretagne ? Que reste-t-il de Salomon ?
Eh bien figurez-vous qu’il y a des traces du Roi Salomon qui sont tout à fait étonnantes !

Bonjour Jacques. Bonjour Olivier.

Merci de nous recevoir. C’est un plaisir.
Nous sommes dans cette magnifique église qui date de quand ? Alors la partie où nous sommes c’est la partie gothique qui date des XVème et XVIème siècles. Mais la partie la plus ancienne, celle de la date de la fondation c’est celle qui est là-bas et qui date du XIe siècle.

Le Roi Salomon de Bretagne

Le Roi Salomon de Bretagne – restes enchassés

Salomon, pourquoi sa venue ici ? Est-ce dû au hasard ?

Parce que c’est l’histoire finalement qui l’a mené à Pithiviers.
S’est plus la nécessité que le hasard. Rapidement après la mort de Salomon, les Vikings sont venus ravager les côtes d’abord, et puis l’intérieur du pays. Et ils s’attaquaient aux monastères parce qu’ils savaient qu’il y avait de l’or. Les moines ayant compris le coup ont attrapé leurs reliques qui étaient leurs sources de revenus et se sont mis sur la route vers le centre de la France. Le plus loin possible des côtes. Et ils transportaient leurs reliquaires et c’était lourd et fatigant. Alors un beau jour à Pithiviers, ils ont décidé de le déposer là.

Donc ce qui explique la présence du chef, du Roi Salomon.

Des traces ici relatent encore son passage ? Les traces sont beaucoup plus récentes. Ainsi, vous avez sur cette croisée d’ogive ce médaillon qui représenterait Salomon. Cela est donc du XVIIe siècle. Puis au XIXe siècle vous avez ce grand vitrail au-dessus de l’autel qui représente le Roi Salomon et son entourage. Donc cette église a eu des vicissitudes à travers l’histoire et comme beaucoup d’édifices a subi des modifications. Bien sûr, elle a surtout été jugée trop petite parce que l’église de la petite ville du IIIe au Xème siècle était vraiment très réduite. Et une petite église suffisait. Mais au XVe avec la paix capétienne et l’essor de la population, cela n’allait plus du tout. Il a donc fallu construire une église plus grande. Mais agrandir cette petite église n’était pas possible car elle était trop petit pour l’élargir. Donc on a construit à côté une grande église et l’ancienne église est devenu le bas côté de l’actuelle.

Voilà, nous sommes ici dans la sacristie, et nous avons devant nous une objet tout à fait exceptionnel. Puisqu’il s’agit de la chasse qui conserve les restes du crâne du Roi Salomon. Ils ont été amené ici par les moines qui ont fui les exactions des Vikings en plein centre de la France à Pithiviers. Bien sûr, l’idéal serait d’en faire une expertise ADN. En tout cas l’objet n’en reste pas moins exceptionnel.

Pithiviers et son étymologie ?

Pithiviers c’est du celtique : « les quatre chemins », l’intersection de la voie d’Orléans à Reims, et celle de Sens au Mans, puis à la Bretagne. Donc ce qui explique sûrement l’arrivée des restes de Salomon ici. C’est évident

Très belle balade sur un édifice religieux fantastiqu,e qui recèle encore beaucoup de secrets, j’en suis sûr. Mais qui nous a permis de découvrir la trace du roi breton Salomon.
Alors Jacques, une dernière curiosité qui se trouve à l’extérieur. En effet, elle se trouve à l’extérieur : c’est un petit pinacle sur le côté sud qui porte un décor qui ressemble à des meubles bretons. Cela fait combien de temps  que vous vous intéressez au patrimoine de la région ?
Une cinquantaine d’années ! Au travers d’une association ? En effet, au travers de l’association « Connaissance et Sauvegarde du Patrimoine’ créé en 1981 et qui fait visiter tous les villages de la région.
Merci Jacques. Et merci d’avoir pris le temps de regarder cette épopée à travers tout d’abord Nominoé et les rois qui ont suivi sa trace, jusqu’ici dans ce très très beau pays du Gâtinais à Pithiviers.
A très bientôt.

Avec la participation de Jacques Rante, Association Connaissance et Sauvegarde du Patrimoine à Pithiviers (Loiret, France)


#HistoireDeBretagne

#RacontonsNotreHistoireNousMemes

 

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Précédemment …

✅ Salomon, le Roi d’une Bretagne très riche et étendue

✅ Après l’assassinat de Erispoë, que devient la Bretagne ?

✅ Victoire bretonne à Jengland, Erispoë, les Vikings … notre Histoire continue !

Previous ✅ Madelyn Ann, une voix bretonne qui vous transporte
Next ✅ Insoumis bretons et France "insoumise", par Jean Pierre Le Mat

Á propos de l'Auteur

Olivier CAILLEBOT
Olivier CAILLEBOT 22 posts

Homme de radio depuis ses débuts à Radio Kreiz Breizh en 1983. Manager des groupes Ar re Yaouank, Kern, Dibenn. Coordinateur d’actions de préventions contre la drogue et le SIDA pour la DDASS. Directeur de tournée pour le Cirque Royal de France en Afrique. Directeur des programmes Trégor FM, Variation (Lannion). Réalisateur du DVD : « Connaissance de la Bretagne ». (Skol Vreizh). Réalisateur de la série « La Bretagne en Histoire » (TEBEO-TEBESUD-TVRENNES 35-TELE NANTES). Auteur/Réalisateur du documentaire « Nems et châtiments » (France 3 / Candela production). Producteur/Réalisateur du documentaire : « Nominoë et les Rois de Bretagne » (L.T.W.) .Producteur/Réalisateur des documentaires :"Les Chemins d'espérance", "Vies et morts de Mallargé" (L.T.W.). Auteur avec Jean-Jacques Monnier et Réalisateur du Livre-Audio 4CD "Histoire de Bretagne pour tous". (Skol Vreizh). Cadreur pour la série Komzoù Brezoneg de Laurent Jouin (Skol Vreizh, BCD). Coordinateur technique de projets ERASMUS en Pologne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Patrimoine : Ile de France et Bretagne, deux poids, deux mesures …

Au milieu de la nuit, l’Assemblée nationale a adopté (récemment) en nouvelle lecture le projet de loi pour la conservation et la restauration de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris. L’incendie et la

✅ Bretagne régionales : rejoindre Daniel CUEFF par Yvon OLLIVIER.

Pourquoi j’ai décidé de rejoindre Daniel CUEFF par Yvon OLLIVIER En vue des élections régionales en Bretagne*, NHU Bretagne souhaite vous informer, en particulier sur ses réseaux sociaux, des initiatives

✅ Où en est la grande loi de décentralisation promise en 2017 par Emmanuel Macron ?

Loi de décentralisation : promettre et faire son contraire … en même temps ! Le 16 janvier 2017, dans un discours public prononcé à Quimper/Kemper, le candidat Emmanuel Macron déclarait

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse