✅ Nathalie Appéré saccagerait Rennes/Roazhon pour en faire un Paris sur Vilaine ?

✅ Nathalie Appéré saccagerait Rennes/Roazhon pour en faire un Paris sur Vilaine ?

La maire socialiste Nathalie Appéré.

Il ne se passe plus de semaine, sans que des riverains excédés ne dénoncent l’urbanisme effréné et chaotique promu par la ville de Rennes/Roazhon. La maire socialiste et ses alliés délivrent, en effet, des permis de construire pour des immeubles toujours plus hauts et densifient à outrance la ville.

Cette politique se déroule au détriment des espaces verts, qui se réduisent comme peau de chagrin. Dont prairies bétonnées, arbres abattus, zones humides asséchées.
Le parti Europe Écologie Les Verts ne s’est illustré, depuis six mois, qu’en interdisant le passage du tour de France à Rennes/Roazhon. Manifestement, ils sont contre le vélo et ses bienfaits. Ils n’entendaient pas promouvoir l’image de la ville de Rennes/Roazhon véhiculée par l’évènement sportif majeur sportif qu’est le tour de France. Ni faire bénéficier des retombées économiques les artisans et les commerçants rennais.

Madame Nathalie APPÉRÉ, présidente de Rennes Métropole, entend transformer Rennes en un Paris sur Vilaine.

Avec circulation embolisée, ville minérale, pollutions de l’air et sonore élevées, habitat hors de prix.
Car il n’est pas venu à l’idée de la gauche Rennaise que, désormais, seuls les citadins les plus riches parviennent à se loger à Rennes, y compris dans ses anciens quartiers populaires. Les personnes défavorisées ne peuvent plus, hélas, se loger nulle part.

La solution réside dans une politique d’aménagement du territoire maîtrisée dans le ressort de Rennes Métropole. Dont Madame APPÉRÉ est présidente.

Aménagement du territoire concerté.

En concertation avec les mairies concernées, cet aménagement du territoire réfléchi permettrait de dynamiser les écoles et les commerces des villages et des communes concernés, en construisant les zones d’habitat autour de Rennes. Cette politique permettrait également aux classes défavorisées de moins s’endetter. Puisque l’immobilier y est moins cher que dans le centre de Rennes. En outre, les familles populaires jouiraient d’un cadre de vie agréable. Tout en bénéficiant néanmoins des services rendus aux habitants par Rennes Métropole.

L’Association de Lutte Contre les Violences Faites aux Bretons (ALCVFB) ne souhaite pas que Rennes continue à se transformer en un modèle Parisien qui a failli.

S’il fascine peut-être Madame APPÉRÉ et ses soutiens, il n’est pas le nôtre.

L’ALCVFB considère que l’environnement est notre patrimoine inaliénable et collectif le plus précieux.
Nous demandons que cesse le saccage de la nature, du cadre de vie et de la santé de nos concitoyens, altérés par la pollution et l’hyper-centralisation urbanistique à Rennes.

 

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Du même Auteur.

✅ La Communauté Autonome Basque, un exemple d’autonomie pour la Bretagne

Également lire à propos des autres métropoles bretonnes.

Nantes est la plus grande ville de Bretagne

Je n’avais jamais imaginé quitter Brest un jour.

Previous ✅ Breizh 5/5 n°11 : lettre d'informations Décembre 2020
Next ✅ Celtic languages in Europe: three Brittonic languages and … 2/2

Á propos de l'Auteur

Erwan LE GARLANTEZEC
Erwan LE GARLANTEZEC 3 posts

Président de l'ALCVFB - Association de Lutte Contre les Violences Faites aux Bretons

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Stop au gâchis alimentaire en Bretagne

Le gâchis alimentaire est devenu une aberration insoutenable. Gâchis alimentaire … STOP Stop Spild Af Mad en danois se traduit par Stop Wasting Food en anglais. Et par Stop Gwasterezh

Légendes du diable en Bretagne

Quand on appelle le diable, on en voit les cornes, dit un adage… Légendes du diable en Bretagne L’idée d’un esprit du Mal – irréductible adversaire de l’esprit du Bien

Entre fées et loups …

Sylvie FOLMER, conteuse et écrivain Afin d’échapper à l’insidieuse nostalgie ou à la tourmente consumériste des fêtes de la nativité,  rien de tel que de s’immerger dans le monde merveilleux des

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse