En Bretagne, routes gratuites : ni Écotaxe en 2013, ni vignette en 2019

En Bretagne, routes gratuites : ni Écotaxe en 2013, ni vignette en 2019

Collectif Vivre, Décider et Travailler en Bretagne
Vendredi 26 Octobre 2018

Cinq ans après la révolte des Bonnets Rouges, le Collectif Vivre, Décider et Travailler en Bretagne continue de refuser toute forme d’écotaxe.

Le 26 octobre 2013, plus d’un millier de salariés, artisans, paysans, commerçants, entrepreneurs, transporteurs, élus locaux coiffés d’un bonnet rouge, symbole de leur refus du racket fiscal organisé par le gouvernement, étaient rassemblés au pied du portique Écotaxe de Pont-de-Buis avec 250 camions, tracteurs et remorques. Face à l’immobilisme de l’Etat, le combat contre l’écotaxe a pris une tournure grave. C’était la (re-)naissance de la révolte des Bonnets rouges.
Suite à l’issue tragique de cette mobilisation qui a occasionnée plusieurs blessés graves, le Ministre de l’Agriculture en place, Stéphane Le Foll, avait assuré avoir « parfaitement entendu » et « parfaitement compris » le message exprimé par les manifestants bretons. Par la suite, Ségolène Royal, alors Ministre de l’Environnement a annoncé l’abandon de l’écotaxe.

Il semblerait que le gouvernement actuel ait oublié ces événements !

Fin mars 2018, la ministre des Transport, Elisabeth Borne, a relancé publiquement l’idée d’une réintroduction de l’écotaxe. Cinq ans après la chute du portique de Pont-de-Buis, le gouvernement s’est donné pour objectif de décider, avant la fin du mois d’octobre, s’il crée ou non une vignette poids lourds.

vignette

Communiqué de presse du Collectif Vivre, Décider et Travailler en Bretagne

La situation est inadmissible !

L’abandon de l’écotaxe a permis à l’Etat de réaliser des économies et de collecter plus de recettes grâce à la hausse du TICPE que ce qui était initialement prévu ! La France dispose aujourd’hui des ressources suffisantes pour financer ses infrastructures de transport. La mise en place d’une nouvelle vignette se base sur de nombreux faux arguments : taxation des poids lourds étrangers, illusion du report modal en faveur du ferroviaire … Alors que les entreprises de production françaises subissent déjà la flambée du prix du carburant, avec la vignette, le gouvernement semble préférer accroître encore plus leur taxation. La France connait le plus fort déficit commercial de la Zone euro. Les entreprises de production ne peuvent plus supporter une hausse de leurs coûts de production !

Les leitmotivs de 2013 restent d’actualité.

Maintenir la gratuité des routes en Bretagne. En finir avec les distorsions de concurrence et le dumping social. Et libérer les énergies en réduisant les normes et les contraintes administratives.
Aussi, cinq ans après la chute du dernier portique finistérien, le Collectif  Vivre, Décider et Travailler en Bretagne reste en veille constante et prêt à mobiliser à nouveau toutes les forces vives de l’économie du territoire.

Aucune concession ne sera faite, nous, nous n’avons pas oublié !

Rejoignez-nous sur
Site internet : http://bonnetsrougesbzh.eu
Twitter : @BonnetRougeBZH
Facebook : www.facebook.com/BonnetsRougesOfficiel
Retrouvez le communiqué original.

Précédent Réunification de la Bretagne : 100000 signatures, et après ?
Suivant Bilan démographique de la Bretagne

A propos de l'auteur

La Rédaction
La Rédaction 187 articles

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors La Rédaction.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

ESAT : une société se juge à sa capacité d’intégration de tous ses membres avec respect et dignité.

Les Établissement et Services d’Aide par le Travail (ESAT) font parties des structures qui vont dans ce sens. Les ESAT sont des établissements médico-sociaux qui ont pour objectif l’insertion sociale

Pierre Ier de Bretagne

Pierre Ier de Bretagne, souverain breton du XIIIe siècle. Prétextant du refus (pourtant légitime) de Conan de Léon de lui remettre le jeune Henri, Pierre Ier s’empare de tout le

La Bretagne minée sur 3% de son territoire, par des Australiens.

La compagnie Variscan Mines est une petite compagnie minière australienne. Sa capitalisation boursière a l’ASX (Australian Stock Exchange) de 13,49 millions de dollars australiens soit seulement 9,76 millions d’euros. Le prix

2 commentaires

  1. Eric Hallais
    octobre 27, 07:46 Répondre
    La Duchesse Anne s'est démenée dans ses traités avec la France pour des route gratuites. En France c'est Colbert (ministre de Louis XIV) qui fit la gratuité des routes en enlevant tous droits de passage suite aux millions de morts dûs aux disettes. Ces famines étant causées par la difficulté d'acheminer des récoltes dans les provinces ou des intempéries les avaient empêchées à cause des nombreux péages mis en place par des seigneurs locaux. Il arrive encore de nos jours que les paysans acheminent du fourrage gratuitement par solidarité avec ceux qui n'on pas pu en produire.

Laissez un commentaire