Panne ferroviaire à Montparnasse : Paris coupé de la Bretagne

Panne ferroviaire à Montparnasse : Paris coupé de la Bretagne

France Info titrait récemment « Panne à Montparnasse : la Bretagne coupée de Paris »

Édition du 03 Décembre 2017 22:26

« La Bretagne coupée de Paris »

Donc la panne est à Paris, à cinq cent kilomètres dans notre est, et c’est la Bretagne qui est « coupée de Paris« .
En fait de quel droit un média parisien décide qu’un territoire plus grand que la Catalogne et de 4,6 millions habitants est dans sa globalité coupé de Paris ?
Et se permet de parler au nom de ce territoire ? Si ce média bienveillant ne nous avait pas appris l’existence de cette panne ferroviaire, la Bretagne n’en aurait même rien su. Seuls ont été concernés quelques milliers de passagers, Bretons, Bretonnes et étrangers, présents sur les quais.

Donc reprenons et décortiquons un peu plus la situation.

Quelques milliers d’usagers en attente dans quelques gares bretonnes, à Montparnasse et éventuellement dans les gares de Laval et du Mans. Soyons larges et disons dix mille personnes. Il reste donc toujours 4,59 millions habitants en Bretagne.
Dont vous êtes peut-être, vous qui nous lisez en ce moment.
Ce soir-là, vous n’avez pas senti pendant quelques heures, combien vous étiez « coupés de Paris » ?
Comme une indicible souffrance, un manque évident. Vous n’avez pas ressenti cette respiration plus difficile ?
La SNCF ne devrait-elle pas dans ce type de situation mettre à la disposition de la Bretagne une cellule psychologique ?

panne

Panne ferroviaire dans une gare parisienne : Paris complètement coupé de la Bretagne

Attaché à Paris ou coupé de Paris.

Comme si nous n’avions qu’un choix dans notre vie de Bretons ? Être attaché à Paris ou coupé de Paris ?
Parce que le contraire « d’être coupé » c’est bien « être attaché« , n’est-ce pas ?
Vous ne connaissiez pas les trains qui ne vont que dans un seul sens ? Paris a t-il été également coupé de la Bretagne ?
Autre point : entre Paris et la Bretagne cette ligne ferroviaire ne dessert personne d’autres ? Ou entre la gare parisienne de Montparnasse et la bretonne de Rennes/Roazhon, devrions-nous dire pour être précis.
Le Mans coupé de Paris, non ? Laval alors peut-être … ? Non plus. Juste la Bretagne en fait ?
C’est vrai que ni Le Mans ni Laval n’ont de velléités de se couper un peu plus, un jour, de Paris. Il n’est donc pas nécessaire de leur rappeler, à eux, qu’ils sont bien attachés à Paris.

Aidons Paris à se désenclaver : Passez à l’ouest, Bossez à l’ouest.

NHU Bretagne aurait titré : « Panne à Montparnasse : Paris coupé de la Bretagne« 

 

Précédent Pè a Corsica : La Corse sur la voie d'une plus large autonomie
Suivant Après le NDDL des avions, voici le NPCB des containers

A propos de l'auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 223 articles

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Ma lettre ouverte à Thibault COUDROY à propos de nos langues.

à Monsieur Thibault COUDROY Chargé d’études et de communication au Conseil français d’évaluation du système scolaire Monsieur, Dans la presse, je note l’interrogation du Conseil d’évaluation du système scolaire concernant

Enfin votre train va désenclaver mon île … de France

C’est un survivant de l’île de France qui vous écrit. Et je vous écrit sous l’anonymat de crainte de représailles pour avoir parlé. Je dis « survivant » parce que dans nos

La Vallée des Saints, l’île de Pâques bretonne.

La Vallée des Saints, un projet fou. Comme savent si bien les rêver les Bretonnes et les Bretons On est en 2008. Et si sur une colline au centre du

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire