Faire du stop en Bretagne et comment attendre moins longtemps …

Faire du stop en Bretagne et comment attendre moins longtemps …

Pour faire du stop en Bretagne, il y a un truc imparable !

Un réseau routier dense et un pays à échelle humaine sont des conditions idéales pour faire du stop en Bretagne. Encore en toute sécurité. Que ce soit sur les routes les plus modestes. Comme sur le réseau toujours gratuit des voies express à quatre voies.
Donc pour te rendre à ton festival de musiques préféré ou chez des amis à Nantes ou à Kemper, l’auto-stop est encore une bonne solution en Bretagne. Solution économique et plus respectueuse pour notre environnement.
Et pour faire du stop en Bretagne, il y a une bonne solution pour moins attendre au bord de la route, que tu dois connaître. Qui que tu sois.

Bien rédiger sa pancarte.

Je pars du sud du pays, par exemple de Nantes/Naoned, et je me rends à Kemper chez des amis.
L’astuce imparable pour faire du stop en Bretagne est de bien libeller sa pancarte en carton. Au mieux en breton/brezhoneg. Au moins dans les deux langues : breton et français.
Donc une pancarte libellée uniquement en français (Quimper) te fera attendre une quarantaine de minutes. Alors que tu seras embarqué en dix miniutes si ta pancarte est en breton : Kemper.
La pancarte bilingue fonctionne également très bien.
Il n’est pas nécessaire de parler brezhoneg pour de faire du stop de cette manière en Bretagne.

Sympathie et solidarité.

Faire du stop en Bretagne est moins courant aujourd’hui que dans les années 70, mais reste encore un moyen de mobilité assez utilisé. Surtout par les jeunes.
Le fait d’inscrire en breton ou en bilingue la ville bretonne de destination sur ta pancarte augmente le taux de réussite. La seule vue de Kemper, Naoned ou Karaez entraîne un élan de sympathie et de solidarité chez de nombreux automobilistes. Dont chez ceux qui n’ont pas l’habitude de prendre en stop des autos-stoppeurs.
Là ils le feront !
Méthode testée et approuvée.

Précédent Eaux Intérieures ... rivières bretonnes en photos et poèmes : de la magie !
Suivant Y a t-il une politique culturelle et linguistique à Lorient/An Oriant ?

A propos de l'auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 227 articles

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Partez à l’étranger … venez en Bretagne !

Tout en Bretagne semble différent pour les personnes qui y viennent ! Combien de fois n’avons-nous pas entendu de la part d’amis ou de membres de la famille vivant à

Bolsonaro et Macron, destructeurs du Patrimoine de l’Humanité

Le Patrimoine de l’Humanité est détruit par certains de nos propres élus. En effet Bolsonaro et Macron, même combat. Bolsonaro détruit au Brésil la forêt amazonienne, partie intégrante du Patrimoine

Vu de Bretagne : les Gilets Jaunes du 24 Novembre 2018

La nuit est tombée sur ce 24 novembre 2018 qui, soyons-en certains marque un tournant dans l’histoire de ce pays. 24 Novembre 2018. Ce jour a été une ébullition de

2 commentaires

Laissez un commentaire