Brexit et lignes maritimes avec l’Irlande : les ports bretons trahis

Brexit et lignes maritimes avec l’Irlande : les ports bretons trahis

La Commission européenne avait décidé, à l’automne 2018, de ne retenir que les ports du Benelux et d’Allemagne pour les liaisons maritimes à créer entre l’Irlande et l’UE. Une décision incroyable quand on connait la proximité géographique entre l’Irlande et les ports de Bretagne.

Des lignes maritimes naturelles entre Irlande et Bretagne …

Cependant, l’espoir revenait en janvier 2019 avec le vote du Parlement européen qui réintégrait les ports bretons en janvier.

Ainsi ce vote ouvrait pour la Bretagne de nouvelles perspectives. En particulier avec la possibilité de relancer un véritable projet de développement maritime et portuaire breton. Ceci dans le contexte du manque d’équipements et de connexions de nos ports, résultat de politiques nationales inconséquentes et d’une absence d’ambition maritime chez les décideurs locaux et régionaux.

Mais la négociation qui a suivi entre la Commission, le Conseil et le Parlement européens, a abouti, en février, à une décision scélérate qui sacrifie les ports bretons, exclus du corridor maritime en projet et, donc, des financements attenants, au profit du Havre et de Dunkerque… En fait tout ceci avec l’accord des gouvernements français et hollandais….

C’est une décision très lourde pour la Bretagne.

Il faut demander des comptes à ceux qui étaient censés la représenter et exiger qu’ils se mobilisent pour sauver ce qui peut encore l’être !

La leçon à tirer est que la Bretagne a été dramatiquement silencieuse dans cette négociation de Bruxelles. Et qu’elle a laissé Paris négocier pour elle, comme c’est l’habitude. Comment s’étonner du résultat dans ces conditions?

Face aux enjeux du XXIème siècle, la Bretagne se doit de construire son propre projet de développement.
Et elle ne doit compter que sur elle-même pour défendre ses intérêts.
Il est temps de le comprendre et d’agir !

#CroirePlusEnNous #BretagneAvenir

Sur le même sujet :

La Bretagne à l’entrée du premier couloir maritime du monde.

L’indispensable relance du projet maritime breton.

Bretagne : ouverture maritime naturelle ou frontière terrestre imposée ?

Brexit anglais et Bretagne oubliée par Bruxelles et Paris

Previous Redeo, le fournisseur breton de l'électricité la moins chère.
Next Rozenn Talec et Noguet Quartet, le nouvel album par Coop Breizh

Á propos de l'Auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 250 posts

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Le volailler breton Doux va finir par y laisser ses plumes.

Doux, de crises en regroupements. Depuis les graves ennuis économiques du leader européen de la volaille, et sa dernière restructuration, on l’avait presque oublié. Doux a été regroupé avec Gastronome

H2X l’hydrogène breton à la conquête du reste du monde …

H2X, l’hydrogène breton est l’énergie de demain. H2X l’hydrogène breton est la nouvelle interview de NHU Bretagne Nous rencontrons cette fois Stéphane PAUL, le fondateur de la start-up bretonne H2X.

TRISKALIA : Enfants et Agriculteurs ne se rencontreront pas le 14 Juin.

NHU Bretagne publie en clair et en intégralité le post récemment diffusé sur la page Facebook du groupe TRISKALIA.  Nous n’avons reçu aucune demande de TRISKALIA pour diffuser ce texte.

2 Comments

  1. Penn kalet
    février 18, 20:25 Reply

    Vous avez tout à fait raison quand vous dites absence d’ambition maritime chez les décideurs locaux et régionaux.
    Cependant Kerne Veur et bro Saozon sont encore bien plus proches de nous que l’Irlande Au risque de me répéter je suis persuadé que la clé principale du problème Breton est à Londres Cependant un mouvement breton trop dogmatique , raisonnant comme si le monde était statique est incapable d’imaginer les évolutions géopolitiques que personne ne maitrise , alors qu’un problème très grave pour la Bretagne comme le brexit pourrait être transformé en opportunité L’histoire ne se répète jamais de la même manière , mais les mêmes causes peuvent produire les mêmes effets ,d’autant les mesures qui seront logiquement incontournables à terme pour lutter contre le dérèglement climatique vont favoriser les transports maritimes de proximité

Laissez votre réponse