comptage des oiseaux en Bretagne, par Bretagne Vivante

Comptage des oiseaux des jardins en Bretagne

de Rémy PENNEG

On a tous des oiseaux dans notre jardin : et si on les comptait durant une journée ?

C’est en 2009 que le GEOCA Groupement d’Études Ornithologiques des Côtes d’Armor a lancé son opération de comptage des oiseaux de nos jardins.
Puis en 2011 Bretagne Vivante rejoint la belle initiative costarmoricaine en l’élargissant sur les quatre autres départements de Bretagne. C’est à dire en plus des Côtes d’Armor, la Loire Atlantique, l’Ille et Vilaine, le Morbihan et le Penn ar Bed.

En quoi consiste cette opération de comptage des oiseaux des jardins en Bretagne ?

Le comptage des oiseaux de nos jardins bretons se déroulera cette année ces Samedi 28 et Dimanche 29 Janvier.
D’abord, choisir son lieu et sa journée. Par exemple votre jardin, mais aussi un parc près de chez vous. Pourquoi pas un champ ou un accès à une mangeoire ?
Ne comptez que les oiseaux que vous connaissez.
Pendant une heure, à renouveler sur les deux jours si vous le pouvez, vous notez les identifications sur le formulaire suivant à télécharger directement sur ce lien.

oiseaux
Comptage des oiseaux en Bretagne – Nombre de participants par commune

Pourquoi ne pas aussi les photographier ?

Avec votre smartphone ou un appareil photo, n’hésitez pas à photographier les oiseaux de nos jardins et partagez-les ensuite sur la page Facebook de cet événement.

Envoyez vos résultats à l’adresse suivante : oiseauxdesjardins@bretagne-vivante.org

En 2023, précisément 3759 Bretonnes et Bretons ont participé à l’opération de comptage. Les résultats de l’opération de comptage des oiseaux de nos jardins mettent souvent le Boc’hruz (« Rouge-gorge » en langue française) en tête pour la fréquentation des jardins bretons. Sur les deuxième et troisième marche du podium, les fragiles Pennglaou (« Mésange charbonnière » en langue française et Parus major en latin)  et Kalvennig c’hlas (« Mésange bleue » en langue française et Parus caeruleus en latin). Cette année 2023 toujours, 92547 oiseaux ont été observé pour quatre-vingt espèces différentes. Sur la totalité du pays, plus de 3500 communes furent concernées.

oiseaux
Boc’hruz ou Rouge Gorge en langue française

Biodiversité ornithologique bretonne alarmante.

Depuis la première opération de comptage des oiseaux des jardins en Bretagne en 2009, la chute du nombre d’espèces observées est de -15%. Pour l’abondance des oiseaux dans nos jardins, la chute est encore plus grave : -20%.

www.geoca.fr
www.bretagne-vivante.org

oiseaux
Bretagne Vivante – SEPNB était présente sur les cinq départements de Bretagne
Pour toucher ses subventions de la région Bretagne administrative , Bretagne Vivante a supprimé la Loire Atlantique
Pour toucher ses subventions de la région Bretagne administrative , Bretagne Vivante a supprimé la Loire Atlantique

« Bretagne » Vivante – SEPNB et chantage imposé ?

Pour Société d’Études et de Protection de la Nature en Bretagne, nous savions votre position très claire quand à la définition de la Bretagne.

Que vous soyez contraint de ne couvrir que la région administrative, nous pouvons le comprendre, chantage à la subventions aidant. Mais qu’alors les termes soient respectés s’il vous plaît : « Bilan régional (Région Bretagne administrative) du comptage des oiseaux des jardins« 
Arrêtez de « confondre » Bretagne et région Bretagne administrative : « confusion » ou volonté de désinformation ?
Jusqu’en 2022, vous annonciez les données de la région Bretagne administrative et de la Loire Atlantique
En 2023, vous avez supprimé purement et simplement le département breton de Loire Atlantique.
En conséquence, NHU Bretagne n’annoncera plus votre comptage des oiseaux à compter de 2025.

oiseaux
Tweet de Bretagne Vivante

Soutenez votre média breton !

Nous sommes indépendants, également grâce à vos dons.

A lire également

5 commentaires

Gwiader ar Stered 14 janvier 2018 - 11h12

Excellent site et de belles initiatives ! Continuez !

Répondre
La Rédaction 14 janvier 2018 - 18h41

Bonsoir Jakez et merci du compliment. Ce site ne vit que parce que des Citoyens de Bretagne, fiers de leur pays et heureux d’y vivre, viennent y écrire des articles ou y exposer leurs plus belles photographies. A galon.

Répondre
Mikel E. K. 25 janvier 2020 - 10h35

Bonjour,
Bretagne Vivante et les associations naturalistes qui gravitent autour d’elle (G.E.O.C.A., GRETIA, VivArmor,…) ne présentent plus désormais des données que sur 4 départements!
alors qu’a la création de la SEPNB et pendant des décennies, c’est la Bretagne complète (ou « historique ») qui était terrain d’étude et d’éducation à l’environnement.
Un changement notable, généralisé et répété bien fâcheux à dénoncer et à contrer.
Un comble pour une association qui ose s’intituler BRETAGNE Vivante!!!
Une nouveauté aussi car par le passé, toutes les observations et restitutions naturalistes se faisaient sur l’intégralité du territoire de notre pays.
Sans doute des pressions de la Région administrative « Bretagne »! et de sa structure « bretagne environnement »
( contact@bretagne-environnement.fr)
-avec menaces de suppression de subventions- sont la cause de ce revirement.
Et puis le fait que la région Pays de la Loire se soit désengagée financièrement, considérant que Bretagne Vivante n’avait pas à intervenir en Loire Atlantique.
Pourriez vous rappeler à tous ces gens « hors sol » que la Bretagne, c’est de Ouessant à Clisson?
Merci. A wir galon ganeoc’h.
Voici, ci dessous les liens qui m’ont fait bondir.
https://www.breizh-oiseaux.fr/tel…/bilan_comptage_2018.pdf

https://www.faune-bretagne.org/index.php?m_id=30330

https://www.faune-bretagne.org/index.php?m_id=1126&c=partner

https://www.faune-bretagne.org/index.php?m_id=300&&action=splist&zid=2&sp_Commune=14042&sp_tg=7

Répondre
Anne Merrien 27 janvier 2023 - 19h39

Depuis qu’on reçoit les résultats sur la B4, je ne compte plus les oiseaux de mon jardin.

Répondre
Anne Merrien 28 janvier 2024 - 16h10

Je ne vois pas ce qui empêche Bretagne Vivante de demander aux contributeurs bretons s’ils souhaitent recevoir les résultats sur toute la Bretagne.

Répondre

Une question ? Un commentaire ?

Recevez chaque mois toute l’actu bretonne !

Toute l’actu indépendante et citoyenne de la Bretagne directement dans votre boîte e-mail.

… et suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Notre mission

NHU veut faire savoir à toutes et tous – en Bretagne, en Europe, et dans le reste du monde – que la Bretagne est forte, belle, puissante, active, inventive, positive, sportive, musicienne…  différente mais tellement ouverte sur le monde et aux autres.

Participez

Comment ? en devenant rédacteur ou rédactrice pour le site.
 
NHU Bretagne est une plateforme participative. Elle est donc la vôtre.