✅ Le Hobbit traduit en brezhoneg/breton

A lire et à écouter: Une nouvelle traduction en breton du Hobbit de JRR

Tolkien génère de l’engouement à apprendre le breton
Un habitant de Chicago, passionné par les langues nous explique comment il espère que la nouvelle traduction en breton d’un de ses livres préférés contribuera à la survie du breton.
Josh Tyra, qui a travaillé à l’amélioration de la traduction originale du conte classique de JRR Tolkien, pense que la lecture de livres familiers dans une autre langue facilite la compréhension et l’apprentissage de cette langue.
Je pense que si vous voulez encourager des gens à lire dans une langue spécifique, il y a certains livres qui se doivent d’être publiés dans cette langue et le hobbit est un de ces livres “ dit Josh lors de son entretien avec BREIZH AMERICA.

Ce livre a été traduit en breton par Alan Dipode en 2001.

La nouvelle traduction s’appuie sur celle-là. La dernière édition a été publiée pendant le confinement l’an dernier. Depuis l’équipe a publié des enregistrements de plusieurs chapitres lus par Alan Dipode pour inciter les lecteurs et apprenants de la langue bretonne à lire le Hobbit en breton.
Le Hobbit, une des histoires les plus connues et les plus aimées au monde, publiée pour la première fois en 1937 n’a jamais cessée d’être re-publiée.

Ce livre, traduit dans plus de cinquante langues différentes, a été vendu à plus de cent millions d’exemplaires dans le monde.

Il a été mis en scène pour la franchise de films lancée en 2012.
Quand Josh, qui a commencé à apprendre le breton à l’âge de dix-sept ans, trouva un exemplaire de l’original du Hobbit dans une librairie, il commença des recherches qui le menèrent à Michael Everson – linguiste et éditeur de Dundee, spécialisé dans les livres de langues celtiques – ce qui l’amena à une collaboration avec le traducteur d’origine.
Ils décidèrent de re-publier l’oeuvre et au passage de résoudre quelques challenges Tolkieniens.
Tolkien, qui était lui-même linguiste avait inventé et mis au point des langues complètes et des runes pour certains de ses personnages. Il avait aussi créé des cartes géographiques détaillées de la Terre du Milieu, qui se devaient d’être traduites. Les cartes et runes en breton ainsi que les illustrations d’origines et leurs légendes en breton ont été produites par Michael Everson

La question de référence à Dieu.

Nous expliquant comment ils ont résolu ce que Michael Everson appelait “le problème de Dieu”. Josh nous dit que les personnages de Tolkien utilisent souvent des “ jurons non blasphématoires”, des exclamations anciennes telles que “ Good gracious me !, bless my soul !
my goodness !, Oh dear !” toutes sont des euphémismes pour exprimer des imprécations bien plus fortes.
Alan Dipode avait traduit plusieurs de ces expressions par l’exclamation bretonne “ Ma Doue !”. Littéralement : Mon Dieu ! . Or, bien que Tolkien était catholique pratiquant, il ne faisait jamais de références à un Dieu judeo-chrétien au travers de ses personnages.

Michael Everson m’a demandé de faire des recherches pour trouver des expressions ou phrases alternatives en breton.

J’ai trouvé plusieurs expressions et les ai envoyées à Alan Dipode , qui était très heureux de faire les changements requis.
Mis à part la trentaine de substitutions relatives à ce “ problème de Dieu”, j’ai aussi trouvé trois autres passages du livre où il me semblait que le breton devait être reformulé afin de mieux correspondre à l’anglais tel que je le comprenais.
En réponse aux réactions extrêmement positives venant de Bretagne, Josh nous dit: “ Voici donc ma modeste contribution à la littérature en  langue bretonne, à la promotion de la langue, à sa longévité et a sa santé. Si cela peut générer un engouement pour l’apprentissage du breton et la lecture en breton , cette nouvelle édition du Hobbit en breton aura rempli sa mission.”

Traduction de MNR de l’article original de Breizh America, également paru chez notre Confrère gallois Nation Cymru pour NHU Bretagne.

Breizh Amerika

Breizh Amerika

Previous ✅ Jeux de Bretagne /C'Hoarioù Breizh du 1er au 10 Juillet 2022 à Nantes
Next ✅ De quelle Bretagne voulons-nous, par Que Sais-je?/Petra 'Ouzon?

Á propos de l'Auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 395 posts

NHU Bretagne, plateforme collaborative francophone de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur. #CroirePlusEnNous #FaireNousMemes #DeciderNousMemes Les articles en anglais pour dire notre Bretagne au reste du monde sont signés NHU Brittany.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

A la rencontre de Reder Bro avec Bretagne Prospective

Depuis la semaine dernière, Bretagne Prospective vous propose d’embarquer pour une formidable aventure à la rencontre de certains de ceux qui choisissent de s’identifier à cette région qui bouge. Deuxième

✅ Je suis Breton : Jean Marie LE BRIS, inventeur de l’aviation ?

Jean Marie LE BRIS, sans doute le premier homme a s’être envolé et l’inventeur de l’avion. Jean Marie LE BRIS est né à Concarneau/Konk Kerne en 1817. Ce marin breton

✅ Yann LE CUN, “Nobel” breton de l’informatique.

Yann LE CUN. “Aux États-Unis, ils ont toujours eu du mal à écrire mon nom, LE CUN. J’ai fini par l’écrire en un seul mot (…) un Prix Nobel de

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse