Pod a Lambig "le bouilleur de cru" par aidesintendance

Lambig de Bretagne : enfin reconnu officielle

Le lambig de Bretagne, notre fine ou gnôle nationale obtient, enfin, sa reconnaissance officielle.

Après vingt quatre ans de démarches et de procédures, notre lambig national vient d’obtenir son AOC Appellation d’Origine Contrôlée. Évidemment, cette AOC va améliorer la notoriété du produit. Également conditionnera sa fabrication et détermine l’aire géographique de production. Aire qui couvre la totalité de la Bretagne jusqu’à notre sud nantais.
Chaque année cette Fine de Bretagne est produite à plus de cent mille bouteilles.
Notre Cidre de Cornouaille et le Pommeau de Bretagne bénéficient déjà de cette reconnaissance.
Il est loin notre bouilleur de cru parcourant nos campagnes. Découvrez ces images pas encore si anciennes prises à Saint Thois en Cornouaille.
Vidéo de Michel STEPHAN

Alors que la calvados avait obtenu son AOC en 1942, notre lambig breton ne l’obtient que plus de soixante dix ans plus tard.

Le calvados de nos voisins normands serait-il à ce point meilleur ?

Il est tout au plus, plus proche de la capitale qui, centralisme oblige, dispose des pouvoirs de décisions.
Cette disparité entre calvados et lambig étant déjà incompréhensible, pourquoi a t-il fallu ensuite attendre un quart de siècle de lourdes et continues démarches administratives pour arracher enfin cette Appellation d’Origine Contrôlée ?

On a parfois la désagréable impression que l’administration ne fait rien pour permettre à la Bretagne et à son économie tous les développements qu’elles méritent.

Contenu texte libre de copie et de diffusion sous condition de mention de la source d’origine, soit www.nhu.bzh
Vous appréciez ce contenu, commentez en bas de cette page; et partagez cet article sur vos réseaux sociaux via ces icônes couleurs

Précédent La Bretagne et ses quotas laitiers
Suivant Bretagne, terre de sports et de sportifs.

A propos de l'auteur

La Rédaction
La Rédaction 203 articles

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors La Rédaction.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Gilets jaunes : aujourd’hui le Chaos, demain ce sera la Chienlit

Depuis le 17 novembre, le président et le gouvernement sourds à la montée des aigreurs, légitimes, sur le fond, des Gilets jaunes, participent, à la montée de la violence. Aujourd’hui,

Le Breton est … ou ma petite psychologie bretonne.

Ma petite psychologie bretonne Je m’appelle Jean-Christophe SEZNEC et je suis médecin psychiatre. Mon nom de famille est emblématique de la Bretagne même si je n’ai aucun lien de parenté

Fonction publique : les grands corps sont malades.

A propos de la fonction publique … Nouveau Rédacteur à NHU Bretagne, je réponds à l’intéressante interview de Marylise LEBRANCHU à lire ici dans La Gazette des Communes. Extrait :

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire