L’Irlande arrête le charbon et le pétrole ?

L’Irlande arrête le charbon et le pétrole ?

Et si l’Irlande devenait le premier pays à exclure charbon et pétrole ?

Le réchauffement climatique n’est plus une théorie mais une réalité.
Dont on peut constater les conséquences en Bretagne même. L’élévation du niveau de la mer se constate, évidemment, en Bretagne. Quand un pays possède quelques 2700 kilomètres de côtes maritimes, il ne peut en être autrement.
Nos cousins irlandais, là, juste à quelques kilomètres de traversée de la Bretagne, sont précurseurs. Mais on ne le sait pas assez. Est-ce bien correct de dire qu’un “petit” pays est en avance sur des “grands” ?
Les Irlandais sont déjà en avance dans l’agriculture biologique.

Les Irlandais à la pointe en énergies et en environnement.

Thomas PRINGLE est député irlandais du mouvement Independents 4 Change et siège au Dáil Éireann (qui se traduit en langue française par Assemblée d’Irlande … cela ne vous rappelle rien ?).
Et il vient de proposer une loi destinée à exclure totalement le pétrole et le charbon des investissements publics de la république d’Irlande. L’Assemblée d’Irlande va exclure des quelques huit milliards d’euros d’investissement publics nationaux ces deux sources d’énergie. Par quatre vingt dix voix pour et cinquante-trois contre.

charbon

Notre petite planète est en feu. On va où ?

Alors que les États Unis prennent le chemin inverse.

Et quand la Chine pollue à tour de bras avec charbon et pétrole.
Nous ne pouvons accepter un tel comportement alors que des millions de personnes dans le besoin, au sein de pays sous-développés, subissent l’impact du changement climatique en étant confrontés à la famine, à l’émigration de masse et à des troubles civils“.
L’Irlande, premier pays à éliminer les énergies non renouvelables financées par de l’argent public. Quel exemple !
Face aux monstres américain et chinois, l’Irlande est un nain.

Mais au final, n’est ce pas l’Irlande le véritable “grand” pays ?

Mais Thomas PRINGLE et l’Assemblée d’Irlande croient dans la portée internationale symbolique de la mesure. La loi devrait être adoptée vers l’automne. Les investissements en cours pour ces énergies sales et toxiques seront alors mis en vente.
Le principe d’un financement éthique est un symbole adressé aux entreprises internationales, pour leur dire que leur manipulation permanente de la science environnementale et leur refus du changement climatique ainsi que leur lobbying controversé auprès des politiciens du monde entier ne sont plus tolérés“.

L’Irlande est une île dont la population est très voisine de celle de la péninsule de Bretagne, vers 4,6 millions d’habitants.
D’après Thomas PRINGLE, l’enjeu environnemental de cette mesure tout à fait exceptionnelle va bien au-delà du “tigre celtique”.Et nous, en Bretagne, que faisons-nous ?
Previous "Les Frères Kerveguen", une politique fiction très réussie.
Next Atersadenn Roland MOGN evit NHU Breizh

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 343 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Hé oh le Rectorat de Rennes, il va falloir s’adapter à notre époque !

C’est quand même totalement aberrant qu’au XXIe siècle, en Europe, dans un état dit de droit qui se targue d’être “le pays des droits de l’Homme”, et dont la devise

L’alcoolisme en Bretagne : quelques repères

L’alcoolisme breton : quelques repères … Sous l’Ancien Régime, l’entrée du vin et des alcools en provenance des autres provinces était frappée de lourdes taxes par le Parlement de Bretagne.

Ces Bretons qui demandent la Lune … ou leurs droits fondamentaux ?

Est-ce demander la lune ? Aborder dans une discussion la question des droits de la Bretagne à disposer d’elle-même, entraîne inévitablement la qualification de “passéiste” au pertinent Breton. Quand ce

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse