Lovespoon ou cuillère d’amour. Nordique, celtique et bretonne.

Lovespoon ou cuillère d’amour. Nordique, celtique et bretonne.

Les plus anciennes cuillères d’amour ou cuillères de mariage remontent au XVIIe siècle en Europe. Cette tradition fut et est surtout vivace chez nos cousins gallois. Mais les lovespoons furent également courantes en Scandinavie et dans l’est de l’Europe.

Lovespoon en anglais et loa eured en breton.

La cuillère d’amour est aussi la loa eured ou « cuillère de mariage ».
Il était une fois … A cette époque, la cuillère est en bois, souvent de buis ou de pommier, et est un effet très personnel et précieux que l’on a souvent sur soi. A la maison, pour les moins pauvres, au-dessus de la grande table familiale, se hisse le parailher ou « porte-cuillères ». Chacun sait très précisément où est la place de sa cuillère. Y compris les journaliers de passage en saison pour les travaux agricoles. Et quand un journalier, à la fin d’un repas, rangeait sa cuillère dans sa poche au lieu de la glisser dans le parailher, tout le monde comprenait qu’il ne reviendrait pas travailler le lendemain.

Puis quelqu’un eut l’idée de sculpter sa cuillère du quotidien.

Des marins lors de campagne de pêche lointaine et des paysans lors des longues soirées d’hiver au coin d’une cheminée ? C’est ainsi qu’au fil du temps les jeunes gens des pays nordiques et celtiques ont commencé à offrir une superbe cuillère sculptée à leur promise.

Cette tradition perdure encore de nos jours, au Pays de Galles en particulier.
Les techniques de sculpture des cuillères de bois se sont perfectionnées depuis. Certaines lovespoons sont de véritables oeuvres d’art, fruit d’un travail minutieux de parfois plusieurs dizaines d’heures.
Les grands sculpteurs spécialistes de cette maîtrise se trouvent au Pays de Galles surtout, mais aussi en Amérique du nord, en Norvège et en Bretagne.
En Bretagne, on trouve des cuillères pliables.

lovespoon

Du bois d’un prunier de Cornouaille …

Herve LORANT le sculpteur de cuillères de mariage en Bretagne

Après une carrière dans l’électronique et à l’occasion d’un plan social, Herve LORANT décide de s’adonner à sa première passion : sculpter le bois. Pommiers, ifs et houx prennent toutes les formes sous ses gouges.
Il étudie la tradition des cuillères de bois et en particulier des loa eured, les cuillères de mariage de nos ancêtres. Puis commence à sculpter. Hervé LORANT, dans son atelier vers Ploudiern (Plomodiern) en Cornouaille, est devenu en quelques années le spécialiste breton des cuillères de bois sculptées.
Retrouvez cette belle tradition sur son site internet et sa page Facebook.
Il y a aussi des elfes et des dragons. Également des wood spirits ou esprits des bois, des motifs celtiques … faites-vous plaisir et faites plaisir.
Contact : herve.lorant@laposte.net
Crédit photos : Herve LORANT

lovespoon

… à la cuillère de mariage sculptée.

Précédent La blockchain libérera t-elle nos nations invisibles ?
Suivant L'Amoco Cadiz empoisonnait la Bretagne il y a 40 ans.

A propos de l'auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 217 articles

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Mais que se passe t-il donc en Catalogne ?

La fin des grands ensembles. Les grands ensembles, hérités du passé, se fissurent de plus en plus, et s’écroulent peu à peu, un à un. Car ils sont confrontés à

En Bretagne, routes gratuites : ni Écotaxe en 2013, ni vignette en 2019

Collectif Vivre, Décider et Travailler en Bretagne Vendredi 26 Octobre 2018 Cinq ans après la révolte des Bonnets Rouges, le Collectif Vivre, Décider et Travailler en Bretagne continue de refuser

L’appel de Carhaix : pour une Bretagne enfin majeure

Présentation de la plateforme Pour une Bretagne enfin majeure. L’Association Ar Falz Skol Vreizh présente le Samedi 12 Janvier 2019 à Carhaix/Karaez sa plateforme Pour une Bretagne enfin majeure. Salle

1 commentaire

  1. Félicitations Hervé! Tes cuillères sont magnifiques et c'est merveilleux que tu gardes cette tradition bretonne en vie !!

Laissez un commentaire