Nantes, Rennes, la Bretagne : séparation ou réparation ?

Nantes, Rennes, la Bretagne : séparation ou réparation ?

la Bretagne, séparation ou réparation ?

L’envie est très forte pour le second terme. Je suis Nantais et j’ai mis beaucoup de temps à considérer la Bretagne dans son entièreté, même si dans les années 70 je pratiquais les festou noz en 44 ! Sans doute un certain conditionnement … qui n’est plus.
Nantes, qu’as tu contre la Bretagne ! qu’avais tu ?
La Bretagne tournée vers le large, et toi tourné vers le fleuve, et le large.
Nantes pourquoi tourner le dos à ta Bretagne ?
Alors oui aujourd’hui, il y a le puissant rêve de la réintégration du 44 dans la Bretagne ! Beaucoup l’ont à coeur ! Naoned ! La Bretagne c’est mode ! c’est tendance !
La Breizh touch !

L’identité, aussi à moderniser.

L’intégration indécrottable du 44 dans les Pays de la Loire c’est usant … tout y passe !
Mais comment faire, voilà ce n’est pas si évident, quelle réponse toute faite ?
Alors imaginons ! Et ici je serai tenté de faire plutôt une sorte de poème qu’un listing de questions-réponses !
Je cherche la porte d’un vieux pays très présentable.

C’est nous les 5sur5 doigts de la main :  facile

Jusqu’à Nantes où la Bretagne a jeté jadis un pont magnifique sur ce fleuve magnifique. Et c’est dans cette belle ville où j’ai posé mes pas. Le double de Nantes c’est la Bretagne : sa part enfouie ? Puis le double de la Bretagne c’est Nantes : ces insoumises …
La Bretagne a mal,  encore, et ça passe sans doute par une relation Nantes Rennes à renouveler ? A apaiser, certainement. Mais comment ? Arrêter la lutte du chacun pour soi.
Nantes et Rennes comme deux phares du véhicule Bretagne !
Ces deux villes devront composer ! Il faut le dire ! Comment s’organiser administrativement ?

Cette vaste région Nantes Rennes Bretagne ?

Nous sommes Bretons du sud et Nantes est la GPS de la Bretagne : Grande porte sud !
Cette Bretagne de plus de mille ans est coupable de grande fierté !
Nantes la grande ne s’est pas limitée. Car vers l’est et vers le sud elle est allée influencer. Les échanges sont nés, elle se pensait pourtant à l’époque toujours liée à son pays la Bretagne ! C’est ainsi la Bretagne vive
Nantes et Rennes ont-elles à se limiter vers l’est et le sud ? Pas sûr !
Nantes la cosmopolite, mais Rennes aussi et toute la Bretagne ! Métissage bien en cours ! Bretagne ouverte au monde.
Mais Nantes est liée aussi à la Vendée, l’Anjou, tous proches. Alors une région BAV Bretagne Anjou Vendée ? Comme Bien A Vous ? Au moins ça apporterait un peu d’humour !

Grand Ouest ? Comme Grand Est ?

Mais tout est anonyme et noyé ! Plus de caractère, que de l’uniforme aseptisé numérisé. Est-ce cela que nous voulons ?
Que dire d’une région à deux niveaux ? Un à cinq départements bretons, et l’autre niveau avec sept départements ? Et comment gérer cela ? Mettre des pancartes partout ? Développer les signes extérieurs de Bretagne ?
Bretagne Province ? Pour les touristes ?
C’est du folklorisme, du passéisme ? Ou un trait culturel !
Les Vendéens qui ont eux aussi une forte identité, comment gèrent ils leur amitié avec le Poitou ? Sans doute il faudrait leur laisser la parole …

Arrêtons les diktats,

Et si on est fêlé,  soyons heureux, on laisse passer un peu de la lumière !
Soyons poètes ! Dire que le monde sommeille, par manque d’imprudence !
Bretagne j’aime ton corps ! Et ton esprit !
Alors quelles sont vos idées ?
Vos questions, qu’en pensez vous ?

Précédent Locavore de Bretagne recherche correspondants et bénévoles
Suivant APAB Association des Photographes Animaliers Bretons

A propos de l'auteur

Gérard LELOU
Gérard LELOU 1 articles

Que dire ? Je ne suis plus très jeune, né à Carquefou en 1955 en Loire Atlantique. J'ai été initié à la Bretagne "nantaise" par ma grand mère et par ma tante, natives de Fay de Bretagne. Institutrice ma tante me parlait d'Anne de Bretagne et du Château des Ducs, et ma grand mère me disait :"tu vois là bas, c'est la Bretagne, en parlant du nord de la Loire". Elle habitait à cette époque à Frossay (pays de Retz).J'étais dans la mouvance des festou noz dans le 44 dans les années 75 : découverte de la fierté bretonne. Mis je me suis rebellé contre les pays de Loire que bien plus tard. J'ai fait des études à Lorient, et je suis resté quelque temps dans le pays bigouden (Lesconil) dans les années 78/ Je travaille dans le domaine de l'environnement (suivi des stations d'épurations, des qualités des rivières dans un bureau de mesure) depuis 33 ans dans l'Indre (36) pù je suis impliqué dans la danse trad dans le Berry (Atelier hebdomadaire de danse de toutes les régions de France).

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

La 7e puissance économique du monde n’a plus peur du tildé !

Lorsque cet article fut écrit initialement, c’était début Juillet dernier. Son titre original était alors : « La 5e puissance économique du monde a peur d’un tildé« . Nous voilà quatre mois

Gilets jaunes et démocratie française : l’impasse du présidentialisme.

Ce serait une erreur de s’arrêter au ras-le-bol fiscal de la révolte des gilets jaunes : ça n’a été que l’étincelle. Et pas la cause de cette mobilisation déterminée par

La trop molle présidence de la Région Bretagne.

Nous avons en Bretagne, c’est à dire dans nos cinq départements, à peu près tous les mêmes plaisirs et soucis qu’ont les autres habitants de l’Hexagone. Et, parce que la

1 commentaire

  1. Luigi Barsagli
    septembre 03, 18:44 Répondre
    "Mais Nantes est liée aussi à la Vendée, l’Anjou, tous proches. Alors une région BAV Bretagne Anjou Vendée ? Comme Bien A Vous ? Au moins ça apporterait un peu d’humour !" Etonnante cette rengaine. !! Même sur un site breton, elle est systématiquement présente..depuis la dernière réforme territoriale j'ai compris que cette revendication de réunification sur le périmètre traditionnel de la Bretagne, que je soutenais de façon assidue, n'avait aucun avenir car les nantais (d'aujourd'hui du moins si l'ont été un jour) ne sont pas bretons en fait, c'est très net (les mayennais le sont plus), mais angevins (tendance choletaise). La Bretagne ils en veulent bien mais uniquement si ça rapporte, sans problématiques bretonnes (péninsularité, langue , statut politique) et surtout sans couper leur Anjou en deux (Nantes sans l'Anjou, vous n'y pensez pas ?) Je ne vois pas les liens particuliers entre la Bretagne et la Vendée ou l'Anjou désolé. Je me souviens d'ailleurs d'une revue vendéenne il y aune dizaine d'année, spécialisée dans l'Histoire locale qui avait fait un numéro spécial sur la Vendée et la Bretagne. Ce qui est ressortait très nettement, c'était la pauvreté des échanges entre les deux en fait, aussi bien humainement (quasi pas de bretons en Vendée historiquement), qu'économiquement (hormis l'exploitation du sel du côté de Noirmoutiers, ou des pêcheurs à Yeu) ou culturellement...alors si demain on nous regroupe sur un coin de table avec la Vendée, j'espère qu'à minima il y aura la Normandie (beaucoup plus de liens historiquement et humainement), le Val-de-Loire dans sa globalité, (il y avait même un radio tourangelle consacrée uniquement à la Bretagne ! et Tours était la capitale "religieuse" pendant des siècles pour la Bretagne (Archevêché)) etc sans parler de Paris où les bretons sont légions.

Laissez un commentaire