Notre conseil de lecture : Et les Bretons créèrent … Diwan !

Notre conseil de lecture : Et les Bretons créèrent … Diwan !

Dans notre série Conseil de lecture, nous vous proposons aujourd’hui Et les Bretons créèrent … Diwan !

Et les Bretons créèrent …Plutôt que de quémander, faisons-le Nous-Mêmes*

A Lambaol Gwitalmeze (Lampaul-Ploudalmézeau) en 1977, face à une éducation nationale qui bloque toute avancée de l’enseignement du breton, une poignée de militants déterminés décident de créer un embryon de ce qui finira par devenir l’éducation régionale bretonne : ce sera DIWAN, le GERME.
Et il en a fallu du courage et de l’obstination à ceux-là.
Presque tout était contre eux : l’Académie bien sûr, les syndicats enseignants, les élus et même les Bretons lambda pour qui le breton faisait partie d’un passé révolu.

Professeur des écoles en retraite, Pierre-Marie MALLÉGOL,  papa de Alan, l’un des cinq premiers élèves de la première école maternelle, narre l’histoire des premières années et de ces bénévoles, un peu utopistes, qui ont œuvré à cette création à la manière d’une épopée. Avec ses moments de liesse et ses périodes de découragement. Avec eux, nous partageons l’histoire d’une renaissance et la fierté de redonner vie à une si belle langue.

C’est cette formidable aventure mais aussi un parcours du combattant que raconte ce livre.

Préface de Goulc’han KERVELLA [auteur et metteur en scène de Strollad ar Vro Bagan, troupe de théâtre professionnelle en langue bretonne, créée en 1973, basée à Plougerne (Plouguerneau en Finistère-Nord)]

En vente en librairies, maisons de presse, grandes surfaces et sur le site yoran-embanner.com
Contact auteur : pm.mallegol@orange.fr /06 61 23 47 88

* Nous-Mêmes est la traduction en langue française de Ni Hon-Unan dont l’acronyme est notre NHU.

Précédent Du pétrole en Bretagne : et si on nous le cachait ?
Suivant Europe et Bretagne ... de quoi parle t-on ? Ignorance ou tromperie ?

A propos de l'auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 221 articles

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Petits livres pour jeunes enfants pour découvrir la Bretagne.

Dans cette série à succès destinée aux jeunes enfants, nous vous présentons les quatre petits nouveaux. Le Petit Faïencier Nolwenn va faire visiter à son cousin Maël les faïenceries Henriot

Je suis Breton : de SAINT ALOÜARN premier Européen à prendre possession de l’Australie.

Oui c’est bien un Breton qui a le premier, pris possession de l’Australie. Louis François Marie Aleno de SAINT ALOÜARN est né à l’été 1738 au Manoir de Saint Aloüarn

Questions d’identité – Pourquoi et comment être Breton ?

Interview de Rozenn MILIN pour NHU Après plusieurs siècles d’assimilation souvent forcée, et à l’heure de l’uniformisation mondiale tant voulue par beaucoup, pourquoi, selon vous, existe-t-il encore à ce point

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire