Réappropriation linguistique

Réappropriation linguistique, défis bretons pour la construction d’une société bilingue

de NHU Bretagne

L’association HCB/ISB Histoire et Culture de Bretagne / Istor ha Sevenadur Breizh présente : Réappropriation linguistique, défis bretons pour la construction d’une société bilingue.

Réappropriation linguistique

Dimanche 16 Juin à 15:00, l’association Histoire et Culture de Bretagne propose dans le cadre de ses Rendez-vous / Emgavioù Landevenneg, une conférence sur la langue bretonne, animée par Fulup Jakez, directeur de l’Office Public de la Langue Bretonne OPLB, et Christelle Chevallier-Gaté, formatrice et chercheuse en langue bretonne.

Réappropriation linguistique, défis bretons pour la construction d’une société bilingue.

La Bretagne a subi un processus continu de désarticulation et d’assimilation à l’espace français conduisant à l’effacement progressif de sa singularité. Ce processus s’est particulièrement concentré dans la politique menée contre la langue bretonne: enseignement obligatoire en langue française, exclusion de la langue des médias, francisation par le service militaire, exclusion de la langue de l’administration, de la justice, de la sphère publique…

Il a abouti à une dépréciation de la langue et à l’arrêt généralisé de sa transmission après la seconde guerre mondiale. De ce fait, le nombre de locuteurs s’est effondré, passant de plus d’un million au début du XXème siècle à environ 200 000 aujourd’hui.

Néanmoins une partie de la population ne s’est jamais résignée à la disparition programmée de sa langue.
A partir des années 1970 le mouvement Diwan s’est développé permettant de nouveau à des jeunes de se réapproprier leur langue. Depuis les années 1980 la place du breton n’a eu de cesse de progresser dans l’espace public et depuis les années 2000 les pouvoirs publics ont emboîté le pas du mouvement associatif en commençant à développer des politiques linguistiques en faveur du bilinguisme. Après plusieurs décennies d’affirmation et la mise en place d’outils structurants (écoles, formation pour adultes, OPLB…) la société bretonne fait aujourd’hui face au défi de la massification et de la resocialisation progressive de la langue dans le cadre d’un projet de société bilingue qui reste encore pour l’essentiel à construire et à expliciter.

HCB_histoire_et_culture_de_Bretagne_ISB_istor_ha_sevenadur_Breizh
HCB Histoire et Culture de Bretagne / ISB Istor ha Sevenadur Breizh

Programme des Rendez-vous / Emgavioù Landevenneg 2024

  • Mars / Meurzh : Le paludier et la longue histoire du sel, le Dimanche 24 Mars 2024; par Gildas Buron, historien, linguiste et conservateur du Musée des marais salants de Batz sur Mer, et Gwenaël Rio, paludier à Batz sur Mer / Bourc’h Baz et président fondateur de Tradysel
  • Avril / Ebrel : A la découverte des plantes sauvages de la Presqu’île de Crozon le Dimanche 21 Avril 2024, par Herve Guirriec
  • Mai / Mae : Le vêtement breton, une tradition vivante le Dimanche 19 Mai 2024, par Pascal Jaouen et Tristan Gloaguen.
    Pascal Jaouen, brodeur et styliste qui s’inspire des modes vestimentaires bretonnes et Tristan Gloaguen, ancien directeur délégué aux territoires de la confédération Kenleur
  • Juin / Even : Réappropriation linguistique : défis bretons pour la construction d’une société bilingue le Dimanche 16 Juin 2024, par Fulup Jakez et Christelle Chevallier-Gaté. Fulup Jakez, directeur de l’OPLB Office Public de la Langue Bretonne et Christelle Chevallier-Gaté, formatrice, psychologue et chercheuse en langue bretonne.
  • Août / Eost : Août 1505 : Anne de Bretagne à Brest le Dimanche 11 Août 2024, par Joël Cornette.
    Joël Cornette est professeur émérite de l’Université Paris 8 et Grand prix d’histoire de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre.
  • Septembre / Gwengolo : Mathurin Méheut, un Breton au front d’Octobre 1914 à Mars 1919, le Dimanche 22 Septembre 2024, par Anne de Stoop; historienne d’art. Après un passage au musée d’Art Ancien de Lisbonne, Anne de Stoop a été conservatrice du musée Mathurin Méheut à Lamballe pendant douze ans et publié plusieurs ouvrages sur Mathurin Méheut
  • Octobre / Here : Kerguelen, un marin des Lumières le Dimanche 13 Octobre 2024, par Alain Boulaire, Brestois agrégé et docteur d’État en histoire, spécialiste du XVIIIème siècle français.
Le paludier et la longue histoire du sel en Bretagne Breizh Odyssée Landevenneg
Rendez-vous / Emgavioù HCB Histoire et Culture de Bretagne – ISB Istor ha Sevenadur Breizh

Informations pratiques

Les Rendez-vous / Emgavioù organisés par l’Association HCB Histoire et Culture de Bretagne / ISB Istor ha Sevenadur Breizh se déroulent toujours un Dimanche, et dès 15:00

Salle polyvalente de Landevenneg
Contact – 06 80 44 11 80
Restauration sur place et réservation à la boutique Breizh Odyssée Landevenneg.
Participation : 5,00 euro. Gratuit pour les moins de 12 ans.
Réservations en ligne sur Breizh Odyssée Landevenneg

Hag e brezhoneg

Landevenneg, d’ar Sul 16 a viz Even, da 3eur goude kreisteiz

Adperc’hennañ ar yezh, daeoù ar vro evit sevel ur gevredigezh divyezhek ?

Emañ ar gevredigezh Istor ha Sevenadur Breizh o vont war-raok gant hec’h abadennoù :  »Emgavioù Landevenneg » en ur ginnig ur brezegenn anvet : Adperc’hennañ ar yezh, daeoù ar vro evit sevel ur gevredigezh divyezhek

Kaset e vo ar brezegenn-mañ gant Fulup Jakez, rener Ofis publik ar brezhoneg (an OPAB). Christelle Chevallier-Gaté, stummerez, psikologourez hag enklaskerez war ar brezhoneg, a gemero perzh ivez enni.

Ar brezhoneg he deus bet da c’houzañv argerzh dibaouez an divodenniñ gant ar stad o klask , tamm ha tamm, lemel he ferzhioù diouti hec’h-unan. En em dolpat a ra an argerzh-se er politikerezh kaset a-enep ar brezhoneg : ar c’helenn e galleg dre ret, skarzhet ar yezh kuit eus ar mediaoù hag eus ar velestradurezh, eus ar justis, eus ar c’helc’h foran hag ar gallekaat neuze dre ar servij-soudard …. Dre se eo bet disprizet ar yezh hag un troc’h bras zo bet en he zreuskas goude an eil brezel bed. Diwar se, eo aet niver ar vrezhonegerien war zigresk spontus eus ur milion anezho e penn kentañ an ugenvet kantved da war-dro daou c’hant mil hiziv an deiz.

Daoust da se eo chomet ul lodenn eus ar boblañs kar tost ouzh he yezh o nac’h ez afe hi da goll. Adalek ar bloavezhioù 1970, diorren ar skolioù Diwan en deus lakaet tud yaouank ‘zo en-dro war hent o yezh.
Abaoe ar bloavezhioù 1980 en deus kendalc’het plas ar brezhoneg da greskiñ er c’helc’h foran hag abaoe ar bloavezhioù 2000 eo aet ar gouarnamant da heul ar c’hevredigezhioù o kregiñ da lakaat e plas politikerezhioù an divyezhegezh. Goude meur a zek-vloaziad o kadarnaat hag o staliañ ostilhoù frammata (skolioù, frammoù stummañ d’an dud deuet, an OPAB….) eo prest tud ar vro da bennañ ouzh dae plas sokial ar yezh evit ar muiañ a dud posubl e-barzh ur raktres evit ur gevredigezh divyezhek hag a chom c’hoazh da sevel ha da zispleg splann evit al lodenn vrasañ anezhi.
Kaset e vo ar brezegenn gant Fulup Jakez rener an OPAB, framm kentañ krouet gant ar gouarnamant evit diorren ar yezh e kevredigezh ar vro, gant perzh Christelle Chevallier-Gaté ivez, stummerez, psikologourez hag enklaskerez war ar brezhoneg.

Bilhedoù : www.breizh-odyssee.bzh (rumm an degouezhadennoù) pe er greizenn war-eeun. 5€ ar mont e-barzh, digoust evit ar vugale dindan 12 vloaz.

Soutenez votre média breton !

Nous sommes indépendants, également grâce à vos dons.

A lire également

Une question ? Un commentaire ?

Recevez chaque mois toute l’actu bretonne !

Toute l’actu indépendante et citoyenne de la Bretagne directement dans votre boîte e-mail.

… et suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Notre mission

NHU veut faire savoir à toutes et tous – en Bretagne, en Europe, et dans le reste du monde – que la Bretagne est forte, belle, puissante, active, inventive, positive, sportive, musicienne…  différente mais tellement ouverte sur le monde et aux autres.

Participez

Comment ? en devenant rédacteur ou rédactrice pour le site.
 
NHU Bretagne est une plateforme participative. Elle est donc la vôtre.