✅ Vote électronique, Démocratie et Covid-19

✅ Vote électronique, Démocratie et Covid-19

Démocratie et vote électronique

Le pouvoir central en place compte bien y rester, en place. Quoiqu’il en coûte !
Dans une Démocratie digne de ce nom, ce sont les élections démocratiques qui rythment la vie de la cité. Le suffrage « universel » pour les hommes (donc pas tout à fait universel) existe dans l’Hexagone depuis 1848. Mais pour les femmes depuis 1944 seulement. Seulement moins d’un siècle donc pour le qualifier d’universel.
Bien sûr, le pouvoir macronien ne peut revenir sur cette avancée …
Mais il est tentant de … comment dire … l’aménager.
Pas par plaisir bien sûr ! Non, ce sera uniquement pour protéger les populations de ce virus si dangereux.

Report des élections départementales et régionales.

Les sondages de popularité du maître du Palais sont pour lui catastrophiques. Sur les quelques 418000 adhérents affichés en 2017 sur le site internet du parti éphémère de l’omni-président, il n’en resterait à peine que 20000 trois ans plus tard. Par ailleurs, les députés démissionnent les uns après les autres.
Compte tenu de cette défiance abyssale de la population face au pouvoir central installé, il va lui être difficile de tenir sans encombre jusqu’au printemps 2022. Les prévisions de résultats des élections départementales et régionales annoncent une bérézina foudroyante pour le pouvoir en place. Ce serait très mauvais un an avant les élections présidentielles. Les seules élections qui vaillent vraiment pour le maître du Palais. Parce qu’elles le concernent directement.
Donc, sous couvert de Covid-19, ces scrutins-là sont déjà reportés.
Jusqu’à quand ?
Plus tard, peu importe. Mais sans doute pas avant la ré-élection du monarque parisien.

Covid-19 et vote électronique.

Récemment, le Président de la région Bretagne administrant quatre des cinq départements de Bretagne y a été de sa petite « suggestion ». Le 09 Novembre, il annonce à la presse « J’appelle à changer notre approche de l’organisation du vote pour les élections régionales de Mars 2021« . La note du ministère est arrivée, et il faut assurer l’après-vente dans les « provinces ».
Hors aucune annonce officielle n’a encore été faite au Bulletin Officiel concernant les dates de ces élections régionales. Par ailleurs, on sait que cette annonce officielle est faite au moins six mois avant les dates de scrutins. Donc ces élections régionales ne se dérouleront, à ce jour, pas avant le 03 Juin 2021. Donc en se faisant la voix de son maître ce Président de région ment ou se trompe en parlant encore d’élections en Mars 2021.

Convocation au siège social parisien.

En Février dernier, tous les présidents des régions administratives avaient été convoqué par le premier ministre d’alors au siège parisien de l’état central. Ce dernier leur avait remis le kit « républicain » de lutte anti-Covid en région. Parmi les idées contenues dans le kit, figuraient un fonds dit Covid-Résistance d’aide aux PME et une plateforme numérique listant des producteurs, opérateurs et artisans locaux, à mettre en place dès leur retour dans leurs « provinces » respectives. Ainsi, plusieurs régions administratives ont servilement suivi les « suggestions » de Paris. Je ne dis surtout pas que les idées ne sont pas bonnes et nécessaires. Je déplore tout simplement cette absence de personnalité et cette obéissance veule à la « bonne » parole du pouvoir central.

Il en sera de même pour le vote électronique.

Le maître du Palais qui décide seul de tout a déjà entériné cette idée de vote électronique. Les présidents de région ont été prié de commencer à nous y préparer. Plusieurs présidents s’y sont déjà soumis.
Ce Vendredi 13 Novembre (un Vendredi 13 !!) l’actuel premier ministre a annoncé qu’il déposerait au Parlement dans les prochaines semaines « un nouveau calendrier électoral et les conditions d’organisation de ces scrutins« .

Vote électronique et vaccin …

Quand on veut rester coûte que coûte au pouvoir et que tous les indicateurs vous donnent largement perdant dix-huit mois plus tôt, il faut user et abuser de toutes les solutions.
La plus classique et qui a déjà bien fonctionné, sera celle de discréditer tous les candidats présentant un risque potentiel de concurrence. Les médias ont été organisé pour cela et seront efficaces. N’en doutons pas un instant. La finale 2022 nous proposera sans doute la même affiche que la fois dernière.

Le pouvoir central va bouleverser le mode de scrutin pour l’avenir.

Pour notre sécurité sanitaire, ne seront autorisés à aller physiquement dans un bureau de vote que les électeurs qui pourront présenter un certificat de vaccination Covid-19. Les autres devront voter confinés chez eux. Donc par voie électronique, sur un site gouvernemental. Quand on sait la fiabilité de certains sites d’état, on peut légitimement s’interroger sur les résultats de ces votes électroniques. La sincérité des récentes élections présidentielles américaines ne plaident pas vraiment en faveur de ce type de vote à distance. Par contre, en Europe, il existe un pays plus petit que la Bretagne où 44% des votes se déroulent ainsi. Il s’agit de l’Estonie.
Ce n’est pas le principe du vote électronique qui m’inquiète. Mais bien entre les mains de qui on le place.

Et au-delà des élections …

Donc ce vote électronique massif sera déclaré s’être très bien déroulé. Cette ségrégation sanitaire uniquement destinée à nous protéger sera rapidement généralisée.
Progressivement, vous devrez prouver votre vaccination pour prendre un avion ou traverser le Channel via la Brittany Ferries. Également pour entrer au Festival des Vieilles Charrues ou dans certaines grandes enseignes.
On en reparle en 2022 … en espérant m’être totalement trompé.
D’ici là, protégez-vous, de préférence avec un masque breton.

 

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Previous ✅ L'aventure des langues en Occident
Next ✅ Unicode reporte l'entrée de l'émoji BZH : discrimination ?

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 338 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

✅ Néonicotinoïdes en Bretagne : votre député a voté pour ou contre ?

Loi sur les néonicotinoides en Bretagne. Le projet de loi ré-autorise jusqu’en 2023 l’usage des insecticides néonicotinoïdes pour les seules cultures de la betterave sucrière, menacées par le virus de

La fin des illusions et l’arbre qui cache la forêt !

Dans le dernier virage de ma vie militante, je regarde les évolutions. Celles de l’économie, celles d’une société plus juste, moins inégalitaire. Celles de mes bons amis, dont certains ont

Beltaine, fête celtique veille de 1er Mai

La fête de Beltaine, veille du 1er Mai. Beltaine est dans l’année celtique qui est marquée par quatre grandes fêtes. Ainsi, la Fête du Renouveau (Beltan en breton) marquait le passage

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse