✅ Grain de Sail et grain de folie : le chocolat breton

✅ Grain de Sail et grain de folie : le chocolat breton

Grain de Sail.

En Bretagne, nous sommes depuis longtemps habitués aux initiatives à priori un peu folle d’entrepreneurs. Le cocktail est simple et efficace : une idée, énormément de passion et un zeste de folie.
C’est ainsi que sont nés Brittany Ferries, le Festival des Vieilles Charrues/Gouel an Erer Kozh, Breizh Cola … Et tant d’autres !

C’est en 2010 que cette idée un peu folle germe : et si on fabriquait en Bretagne des cafés et des chocolats bio d’exception ?
La torréfaction des cafés débute en 2013 et la fabrication des chocolats en 2016.
Cette aventure économique bretonne, on la doit à trois entrepreneurs : Jacques et Olivier BARREAU et François LIRON. Ce dernier a depuis quitté l’entreprise.
En 2019, Grain de sail a commercialisé 1,5 million de ses délicieuses tablettes de chocolat.
Installés depuis ses débuts au port de Morlaix/Montroulez, Grain de Sail, trop à l’étroit, construit une nouvelle chocolaterie à la Vierge Noire, une zone d’activités, toujours à Montroulez.

Grain de Sail veut rester maître du processus complet des fabrications de ses produits réputés et reconnus pour leur excellence.
Ce #FaireNousMemes que nous apprécions beaucoup chez NHU Bretagne. C’est souvent plus difficile, mais tellement plus passionnant et respectueux des autres.

 

grain de sail

Carte des échanges commerciaux Grain de Sail entre Bretagne et Amériques en voilier cargo : export de vins et import de grains de cafés et de fèves de cacao.

 

Le transport des matières premières.

Pour fabriquer en Bretagne des cafés et des chocolats, il faut bien entendu des grains et des fèves lointaines. Matières premières de très haute qualité que Grain de Sail importe d’Amérique centrale.
Pour être encore plus en phase avec la #BreizhCoherence, Grain de Sail faisait face à une évidence : et si nous transportions nos grains et nos fèves Nous-Mêmes ?
C’est ainsi qu’est née cette autre idée à priori un peu folle : construire son propre cargo.

C’est le mois dernier que le premier cargo à voile de Grain de Sail a été inauguré aux Chantiers maritimes AluMarine à Couëron/Koeron dans le sud de la Bretagne.
Deux fois par an, ce voilier cargo de vingt-deux mètres transportera des vins bio vers New York. Puis reviendra en Bretagne chargé d’une partie des matières premières.

Il quittera la Bretagne par le nord, de Saint Malo. Puis ce sera donc New York, la République Dominicaine et la Colombie. Retour prévu environ trois mois plus tard pour décharger sa précieuse cargaison. Cette fois dans le sud de la Bretagne, à Montoir de Bretagne. Ce grand port maritime est en effet le seul port breton autorisé par l’état central à recevoir les importations de denrées bio. TOWT, une compagnie bretonne de transport à la voile, a quant à elle, fait le choix de recevoir ses produits hors de Bretagne, précisément au Havre.

Le cargo voilier Grain de Sail pourra transporter jusqu’à cinquante tonnes de marchandises. Pour une tablette de chocolat proposée à moins de trois euros, ce transport écologique ne représentera qu’un coût de dix centimes. L’investissement est de près de deux million d’euros.

 

grain de sail

Grain de Sail, le voilier cargo transatlantique

Privilégiez les produits Grain de Sail.

Pour de multiples raisons, en Bretagne, nous devons choisir des chocolats Grain de Sail.
D’abord, parce qu’ils sont tout bonnement délicieux. Le choix est vaste avec une quinzaine de goûts différents.
Parmi eux, cacahuètes et caramel, lait café, lait caramel fleur de sel, lait fleur de sel … de Guérande eveljust. Puis lait noisettes fleur de sel, lait coco et lait intense en cacao. Sans oubliez les chocolats noirs. Dont les noir 62% cacao, noir 75% cacao, noir 85% cacao, noir earl grey, noir fleur de sel, noir sésame torréfié, noir noisettes torréfiées et noir raisins sarrasin torréfiés.
Ensuite parce que Grain de Sail fabrique en Bretagne, emploie en Bretagne dont des salariés ESAT, investit massivement pour réduire son empreinte écologique …
Attention : lorsqu’on a goûté à un chocolat Grain de Sail produit en Bretagne, on ne peut plus s’en passer 😉

L’avenir …

Grain de sail connaît une croissance de l’ordre de 40% par an depuis plusieurs années. Les quelques deux cent tonnes de délicieux chocolats produits dans l’année sont distribués par plus de six cent grandes surfaces et épiceries fines, surtout en Bretagne et un peu à l’export.
Deux projets de nouvelles chocolateries sont dans les cartons, à Bordeaux et Dunkerque. En effet ces deux ports français sont habilités à réceptionner des produits alimentaires biologiques. Le port breton de Brest vient de renouveler sa demande à l’état central.

Source : graindesail.com

#FaireNousMemes

 

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Previous ✅ La réunification de la Bretagne impossible par décret : explications.
Next ✅ La méthanisation en Bretagne est-elle si sûre que cela ?

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 332 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Forêt armoricaine : source d’émerveillement.

La poésie des sous-bois au secours des promeneurs. Notre belle forêt armoricaine attire de nombreux amoureux de la nature, sur les pas du Roi Arthur, à la recherche de facétieux

Mammifères en Bretagne

Tome IV d’une collection consacrée à la faune en Bretagne : Mammifères en Bretagne Cet ouvrage, bien que rigoureux, ne prétend pas faire œuvre scientifique. Il s’adresse plutôt aux amoureux

Yann Bêr PIRIOU, poète et écrivain breton

Yann Bêr PIRIOU, un film … Consacré à Yann Bêr PIRIOU, ce film est né d’une volonté commune avec Jean-René LE QUÉAU et Paolig COMBOT des Éditions Skol vreizh, de

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse