ESAT : une société se juge à sa capacité d’intégration de tous ses membres avec respect et dignité.

ESAT : une société se juge à sa capacité d’intégration de tous ses membres avec respect et dignité.

Les Établissement et Services d’Aide par le Travail (ESAT) font parties des structures qui vont dans ce sens.

Les ESAT sont des établissements médico-sociaux qui ont pour objectif l’insertion sociale et professionnelle des adultes handicapés. Ils accueillent des personnes dont les capacités de travail ne leur permettent pas de travailler dans une entreprise ordinaire ou adaptée. Ou d’exercer une activité professionnelle indépendante. Les personnes orientées vers un ESAT sont des personnes handicapées dont la capacité de travail est inférieure à un tiers de la capacité d’une personne valide.  Les ESAT offrent également un soutien médico-social et éducatif afin de favoriser l’épanouissement personnel et social des personnes accueillies.
En Bretagne historique le nombre d’ESAT est de 113, avec 20 en Morbihan, 25 en Ille-et-Vilaine, 28 en Finistère, 14 dans les Cotes d’Armor et 26 en Loire Atlantique. Mais cela ne représente qu’une fraction des établissements et services d’accompagnement.

ESAT : Interview de Mme Valérie COULIBALY.

Dans le but de mieux comprendre ces établissements voici dessous une interview avec Mme Valérie COULIBALY directrice depuis cinq ans de l’ESAT Ateliers du Halage Adapei 35 à Betton.

L’Adapei 35 est une association qui agit depuis 1961 pour la promotion des intérêts des personnes en situation de handicap. Et gère 58 établissements et services d’accompagnement en Ille-et-Vilaine. Plus de deux mille personnes sont accompagnées quotidiennement dont environ huit cent en ESAT.
L’ESAT Ateliers du Halage compte environ cent dix ouvriers qui interviennent dans différentes activités. Dont la blanchisserie, le conditionnement ou les espaces verts. Également le façonnage publicitaire et les prestations de numérisation. L’établissement dispose également d’une Section Annexe d’ESAT, accueil de jour complémentaire au travail pour une partie des personnes accompagnées.

Les ESAT ont un rôle important dans l’accompagnement éducatif des adultes handicapés. Quelle formation doit-on suivre pour devenir éducateur dans un ESAT ?

Les premiers acteurs de l’accompagnement en ESAT sont les moniteurs-trices d’atelier. Leurs profils sont divers. Certains ont un diplôme d’éducateur technique spécialisé. La plupart ont une formation initiale dans un métier dans les domaines de la blanchisserie, les espaces verts ou autres. Également dans les secteurs industriels ou tertiaires. Ces personnes arrivent souvent dans les ESAT suite à une reconversion professionnelle. A leur prise de poste, elles suivent des formations complémentaires pour développer des connaissances et des compétences concernant l’accompagnement de personnes en situation de handicap. Il existe notamment un Certificat de Qualification aux Fonctions de Moniteur d’Atelier 2ème Classe, dispensé en Bretagne par Askoria.
D’autres métiers sont présents également dans nos structures : moniteur-éducateur, éducateur spécialisé, psychologue, assistant de service social, accompagnant éducatif et social, etc, sans oublier bien sûr l’ensemble des fonctions support.

Les ESAT accueillent des personnes dont la capacité de travail est inférieure à un tiers de la capacité d’une personne valide. Quel est l’accompagnement professionnel que vous offrez ?

Les personnes qui travaillent en ESAT bénéficient d’une orientation ESAT prononcée par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées – CDAPH, au regard de leur capacité de travail.
L’ESAT s’attache avant tout à accompagner chacun en partant de ses aptitudes et en accompagnant le développement des compétences. Les moniteurs-trices d’atelier sont à même d’adapter le travail et les tâches d’un point de vue collectif, pour permettre au plus grand nombre d’y accéder. Ou parfois individuellement, pour permettre à chacun de progresser. La participation des ouvriers est recherchée pour leur permettre de s’approprier leur environnement et l’organisation du travail.

Différent et compétent.

L’ESAT accompagne chaque année des ouvriers dans une démarche des reconnaissances des acquis et de l’expérience par le biais du dispositif « Différent et compétent ». Afin de favoriser leur insertion professionnelle de façon durable.
En complément de l’accompagnement des professionnels, nous faisons régulièrement appel à des organismes de formation spécialisés. Dont en gestes et postures, taille de haies, informatique, norme RABC (analyse des risques de contamination) en blanchisserie, etc.
Dans le cadre de ses missions, l’ESAT organise des temps de soutien individuel ou collectif qui ont pour objectif de permettre à chacun de développer ses aptitudes et favoriser ainsi son autonomie : informatique, cuisine, arts plastiques, sécurité routière, etc.
L’objectif ainsi visé est de fournir autant que possible un environnement propice à l’épanouissement personnel et professionnel des personnes accompagnées.

Le milieu du travail a une importance dans l’épanouissement de la personne. L’accès professionnel que vous apportez est-il durable ou momentané ?

Ainsi, les personnes qui entrent à l’ESAT y travaillent souvent pendant de nombreuses années. Voire pendant toute leur carrière professionnelle.
Chaque travailleur signe avec l’établissement un contrat de soutien et d’aide par le travail – CSAT qui nous engage mutuellement pour un an et est reconductible de façon tacite.
La personne peut à tout moment dénoncer ce contrat et renoncer à son travail à l’ESAT. L’ESAT ne peut par contre interrompre unilatéralement l’accompagnement. Si pour diverses raisons l’établissement n’est plus en mesure d’accompagner la personne, la décision de mettre fin au contrat doit être soumise à décision de la CDAPH.
L’ESAT définit avec chacun un projet d’accompagnement personnalisé visant à définir les objectifs d’accompagnement pour la personne. Certains sont accompagnés pour travailler ponctuellement ou de façon durable en prestation extérieure au sein d’entreprises partenaires. Des personnes peuvent aussi évoluer vers le milieu de travail ordinaire, même si cela reste assez marginal.

Finalement, si un jeune voulait travailler dans le milieu ESAT, quel serait les qualités nécessaires que vous voudriez voire dans cette personne ?

Les personnes sont appréciées pour ce qu’elles sont, pour leur savoir-être et leur savoir-faire. Chacun est accueilli dans toute sa différence et sa singularité.
L’essentiel pour nous c’est que les jeunes aient l’envie.

Précédent Luce, une ex-Parisienne en terre bigoud’ : ça pique !
Suivant Le glyphosate en Bretagne.

A propos de l'auteur

Patrick REGNAULT
Patrick REGNAULT 11 articles

J’ai travaillé comme paysagiste en Bretagne, Angleterre et depuis près de 20 ans en Australie. Ma profession est ma passion et j’espère pouvoir la partager avec vous.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Bretagne à vendre : laisserons-nous faire ?

Les administrateurs actuels de l’état hyper-centralisé duquel nous dépendons, nous aussi, Bretonnes et Bretons, ont une vision extrêmement mercantile de notre quotidien. Car ce n’est plus une surprise et tout

Bretagne et biodiversité : La loi, le ministre et l’oiseau …

La « transition écologique » vue d’un ministère parisien. Le Ministère français de la « transition écologique » vient de prendre un nouvel arrêté pour la période de 2019 à 2022 concernant les animaux

Montagnes sacrées de Bretagne : Ar Menez Hom

Elles sont au nombre de sept, nos Montagnes Sacrées en Bretagne. Le Mont Saint Michel, de Normandie aujourd’hui, fut il y a très longtemps en Bretagne. D’où sa présence dans

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire