Les 13e Trophées bretons du développement durable.

Les 13e Trophées bretons du développement durable.

Trophées bretons 2019 : les candidatures sont ouvertes jusqu’au 17 mars minuit.

Ainsi comme chaque année, les cinq meilleures initiatives bretonnes du développement durable seront récompensées. Les trophées sont organisés par l’État, l’ADEME Bretagne et la Région Bretagne administrative. Afin de valoriser les initiatives et les actions innovantes menées par les associations, les entreprises, les établissements d’enseignement et les acteurs publics, en faveur de transitions durables et solidaires.

Au printemps prochain, lors d’une cérémonie de remise des trophées, les projets de développement durable seront récompensés à travers quatre dimensions :

– Sociale
– Économique
– Environnementale
– Qualité démocratique

Les actions retenues doivent également être envisagées dans la durée et contribuer aux Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’ONU. Ainsi qu’au grand projet régional Breizh COP visant à accélérer les transitions en Bretagne. Plusieurs trophées distinguent donc les meilleures initiatives dans diverses catégories; Dont les associations, acteurs publics, entreprises, établissements d’enseignement. Un cinquième Trophée Ensemble récompensera la dynamique la plus collective.

En 2019, un nouveau trophée Ensemble.

Pour cette édition, un cinquième Trophée Ensemble récompensera la dynamique la plus collective. Une distinction destinée à récompenser les projets les plus collaboratifs, décloisonnant les secteurs et associant de nombreux acteurs sur leur territoire.
« Cela a du sens de démontrer que des structures très différentes savent « faire ensemble ». A l’image de notre établissement géré par une Société Coopérative d’Intérêt Collectif« , détaille Didier Dubois, dirigeant d’Ara Hôtel qui s’est vu décerner le Trophée Coup de Cœur 2018. L’établissement bénéficie de l’Agrément d’Entreprise Solidaire à Utilité Sociale en tant qu’Entreprise Adaptée. Donc un projet très global à dimension sociale et économique dans un partenariat privé/publique.

Cinq bonnes raisons de candidater

En 2018, plus de 120 dossiers ont été reçus, attestant du dynamisme breton dans ce domaine !
Soutenus par de nombreux acteurs de la région administrative, les Trophées bretons du développement durable sont un véritable tremplin pour les lauréats, leur permettant de :

1/ Profiter du soutien de tous les partenaires. Puis d’accéder à un large réseau de professionnels.

2/ Recevoir un clip vidéo pour présenter leurs projets.

3/ Gagner en visibilité et notoriété en bénéficiant de la couverture médiatique des Trophées.

4/ Promouvoir leurs pratiques de développement durable en région Bretagne administrative.

5/ Affirmer leur position d’acteurs de la transition au sein du territoire.

À vos candidatures !

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 17 mars.
Pour candidater, rendez-vous sur http://www.tropheesdd.bzh/

Avertissement NHU Bretagne : ces Trophées ne concernent que les quatre des cinq départements de Bretagne administrés par la Région Bretagne administrative. La Loire Atlantique n’est pas encore concernée.

Précédent La dictature capitaliste hypothèque l'avenir de l'Humanité.
Suivant Chandeleur pour les uns, Imbolc chez les Celtes.

A propos de l'auteur

Nathalie JOUAN
Nathalie JOUAN 1 articles

Nathalie Jouan est attachée de presse depuis plus de 20 ans, elle est la dirigeante de la Sarl Nathalie Jouan Consultants. Une équipe spécialisée, ancrée dans son territoire, en relations presse, relations publiques, création de contenu. Nathalie travaille avec la passion de l’artisan et la qualité attendue par des journalistes.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Quimper Communauté

Quimper Communauté : l’art du collectif par Ludovic JOLIVET, Maire de Kemper et Président de Quimper Communauté « Communauté d’agglomération depuis le 1er janvier 2000, Quimper Communauté regroupe huit communes : Quimper, Ergué-Gabéric,

Europe et Catalogne : démocratie en danger

Analyse de Ramon FAURA-LLAVARI, Citoyen catalan. Partisan du brassage ethnique et culturel des peuples de notre planète. Je crois cependant que chacun a besoin de connaitre ses racines. De puiser

Cheese my Baby, pour fabriquer du fromage en Bretagne.

Le gars a 36 ans et est professeur des écoles. Dix ans d’enseignement et ce besoin puissant de changer de métier. Alors David ZUERAS cherche en nord Bretagne une activité

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire