Aéroports en Bretagne et toile hexagonale

Aéroports en Bretagne et au Danemark

Deux superficies et deux populations sensiblement identiques
Huit aéroports au Danemark et huit aéroports en Bretagne

Nombre global de passagers au Danemark vers 30 millions dont près de 90% dans leur capitale économique et administrative.
Nombre global de passagers en Bretagne vers 6 millions dont près 70% dans notre capitale économique.

Continuons la comparaison …

Les populations des grands Copenhague et Nantes sont globalement assez proches.

Sur un île, dans un pays à peine plus peuplé que la Bretagne, dans une zone déjà très pourvue en aéroports internationaux relativement proches, l’aéroport de Copenhague transporte cinq fois plus de passagers chaque année que le plus grand aéroport de Bretagne.

Aéroports en Bretagne

Bretagne – aéroports

 

Aéroports au Danemark

Danemark – aéroports

 

Près de 70 compagnies (hors charters) fréquentent l’aéroport international de Copenhague. Contre une petite vingtaine à Nantes.
Pour Copenhague, 151 routes aériennes dont 6 en intérieur, 14 en Scandinavie, 104 en Europe et 27 intercontinentales.
Pour Nantes, en ratissant large, à peine 80 destinations dont seulement 2 intercontinentales. Et sur ce total, près de la moitié ne sont que des destinations saisonnières de vacances au soleil.
D’autres aéroports de bout du monde : Glasgow en Écosse transporte 10 millions de passagers chaque année. Et Dublin en Irlande quelques 22 millions.
Nantes n’est que le 94e aéroport européen en termes de nombre de passagers.

Cherchons l’erreur !

Car le centralisme hexagonal exacerbé considère l’aéroport de Nantes, et pas seulement celui-là, comme une simple plateforme de ramassage de passagers. Donc à destination de l’aéroport CDG, le vrai. Celui qui ouvre sur le monde. Tout au plus Nantes peut-il remplir quelques vols low cost pour nous faire prendre un peu de soleil sur le pourtour de ce que d’aucuns appellent « la grande bleue ».
Parce que transport aérien est conçu dans l’Hexagone comme le transport ferroviaire. Ainsi tout a été et est encore pensé en toile d’araignée. Dont l’insecte à huit pattes et huit yeux aurait tissé les fils du centre de sa toile vers les périphéries. En oubliant trop souvent de tisser les fils intermédiaires, fragilisant d’autant son ingénieuse construction.

La toile hexagonale.

L'Hexagone subi un centralisme exacerbé

Centralisme et toile hexagonale

Pourquoi l’aéroport de Nantes, comme ceux de Brest et de Rennes, ne pourraient-ils pas proposer aux bretons autant de destinations que les aéroports de Glasgow, de Copenhague ou de Dublin ?
Pourquoi devons-nous trop souvent nous rendre d’abord à l’aéroport CDG pour gagner le reste de l’Europe et du monde ?

Après Londres Southend (Angleterre), après Munich (Bavière) puis Innsbruck (Autriche) et Southampthon (Angleterre), c’est Nantes en Bretagne qui a reçu le Trophée ERA Awards du meilleur aéroport européen en 2011.
L’aéroport de Nantes est internationalement reconnu. Mais l’araignée hexagonale ne veut pas lâcher prise.

La Bretagne n’a pas besoin d’aéroports supplémentaires.
La Bretagne a juste besoin de gérer différemment ses actuels aéroports.

Sources : www.cph.dk – www.nantes.aeroport.fr

Précédent Faire disparaître, aussi, la Bretagne judiciaire ?
Suivant Après NDDL réaction de Gilles DENIGOT sur le "vivre ensemble"

A propos de l'auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 227 articles

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Urgences bretonnes : re-territorialiser les activités productives

« Aucun pays ne peut se développer ou même rester un pays avancé sans base productive[1] » Les activités productives bretonnes. L’industrie semble totalement absente des débats de notre société.

Brexit anglais et Bretagne oubliée par Bruxelles et Paris

Ah le Brexit ! Reprenons très rapidement le cours des évènements. Les Brittaniques ne veulent plus de cette Union Européenne et votent démocratiquement pour en sortir. L’Irlande, île voisine de

Bretagne : ouverture maritime naturelle ou frontière terrestre imposée ?

Bretagne ou 2700 kilomètres d’ouverture maritime et dix fois moins de frontière terrestre : vers où croyez-vous qu’on nous force à regarder ? Il ne doit sans doute exister aucun

6 commentaires

  1. PeranG
    mai 25, 19:31 Répondre
    A quand une autonomie bretonne? Seuls les bretons peuvent prendre en main leur destin... Des sujets comme celui-ci n'évolueront pas sans une prise de conscience collective en bzh.
  2. Yadec
    janvier 19, 23:29 Répondre
    NDDL était une chance. Les Bretons n'en veulent pas. Je crains que l'expatriation reprenne d'ici dix ans.
    • La Rédaction
      janvier 20, 09:22 Répondre
      Bonjour Yadec. Une chance pour qui ? Pour que faire ? En quoi NDDL aurait été différent de l'aéroport actuel de Nantes Atlantique ? Êtes-vous de ceux qui on cru que Paris et leurs ADP allaient permettre la naissance d'un concurrent à leur porte, sur des lignes directes vers New York, Amsterdam ou Madrid ? Combien de fois le Breton moyen prend l'avion pour se rendre dans le grand étranger ? Dans l'attente de vos réponses s'il vous plaît. Merci et belle journée
      • Seb
        février 03, 01:35 Répondre
        "" combien de fois le Breton moyen prends l'avion pour se rendre dans le grand étranger"" excellente question ! environ 1 fois tout les deux pour moi depuis 16 ans environ .....Je m'etait du coup fait cette refléxion NDDL utile pas utile ? Tout simplement inutile !! Quand une personne comme moi ce paie un plus long voyage (Tout les deux ans d'economie ....) , ça ne le dérange aucunement d'aller prendre son avion a Paris puisqu'occasionnel ....Non ? De plus la Bretagne est assez bien fourni en "petit " aeroport " ( Brest , Nantes , ou même Dinan et d'autres ) qui fonctionnent plus ou moins bien ...N'aurait ce pas été la mort a petits feu de ceux ci si NDDL avait été approuvé ?? J'ai forcément un gros doute !!! Même si je peux pas en être sur , c'est mon opinion perso. N'y a t'il pas plus urgent en Bretagne comme projet ??? Bien sur que si , mais ça dépend bien sur de la vision de chacun ......( si vous voyer ou je veux en venir ).... J'ai d'ailleurs la même reflexion a une echelle moindre au sujet de mettre Brest et Quimper a 3 h de Paris ? 3heures ou 4 heures serieusement ??? c'est pareil , inutile ! " Combien de fois le Breton moyen monte en train a Paris dans l'année)......??? Il y a surement bien mieux a faire comme projet plutot que de gaspiller les impots des Bretons ;) ( le developpement de l'eolien ou de l'hydrolien par exemple encore trop sous exploitée et même inexistant pour le second)
  3. Gildas
    novembre 30, 22:21 Répondre
    Bonsoir, la comparaison Copenhague Nantes est très intéressante. Elle aurait été complète en indiquant le nombre de pistes respectifs de ces deux aéroports. Pour compléter vous avez raison de dire que Paris fait tout pour empêcher les vols internationaux, autres qu'à bas coûts, à partit des autres aéroports français. A part Nice mais là, c'est le grand étranger (quelle belle expression) qui leur a forcé la main. Gildas

Laissez un commentaire