provinces historiques

Les provinces historiques de Bretagne et les pays traditionnels

de NHU Bretagne
Publié le Dernière mise à jour le

La Bretagne, vaste comme Taïwan ou la Belgique, a une Histoire millénaire. C’est un des rares pays d’Europe qui fut le plus stable durant le dernier millénaire dans ses limites territoriales. Cette relative grande stabilité a permis aux hommes et aux femmes de ce pays du début de l’Europe de s’organiser solidement.
Parmi ces organisations, il y a l’organisation spatiale.

La Révolution française.

Depuis seulement 1790, la Bretagne est compartimentée en cinq départements. Avant ce découpage arbitraire imposé par Paris, le pays était organisé en … pays. D’un côté, la nécessité de faire un aller et retour administratif dans la journée pour se rendre à la sous-préfecture ou à la préfecture. Précisément là où se trouve le représentant nommé par le pouvoir central qui veut veiller sur « ses sujets » dans « ses provinces ». De l’autre côté, une organisation basée sur les relations humaines ancestrales d’une communauté.

L’organisation territoriale de la Bretagne était double. D’une part, les neuf provinces historiques correspondant aux neuf évêchés. D’autre part, une sous-division en pays traditionnels. En Écosse on dirait en clans. En effet, comme chez nos cousins du nord, chaque pays traditionnel de Bretagne possédait ses vêtements traditionnels, ses danses et ses autres traditions et usages.

provinces historiques de Bretagne

Les provinces historiques et les pays traditionnels de Bretagne – Source : GeoBreizh.bzh

Les provinces historiques de Bretagne.

Elles sont au nombre de neuf. Autant qu’il existe de bandes noires et blanches sur le drapeau Gwenn ha Du de la Bretagne. Les quatre bandes blanches pour les provinces brittophones de Bretagne occidentale.
Dont le plus vaste est la Cornouaille / Bro Gerne. A ne pas confondre avec les Cornouailles situées à seulement trois cent kilomètres à vol de goëland au nord de notre nord. Puis le Vannetais / Bro Gwened correspondant plus ou moins au Morbihan. Enfin au nord, le Léon / Bro-Leon et le Trégor / Bro Dreger.

Puis les cinq bandes noires du Gwenn ha Du …

… Qui elles correspondent aux provinces historiques bretonnes non brittophones de Bretagne orientale. Au nord, et d’ouest en est, le Pays de Saint Brieuc / Bro Sant Brieg et celui de Saint Malo/Bro Sant Malo. Puis le plus petit de tous, le Pays de Dol ou Bro Zol. Et le Pays de Rennes ou Bro Roazhon.
Au sud, baignée par la Loire, le vaste Pays de Nantes ou Bro Naoned.
Chacune de ces provinces historiques de Bretagne correspond à l’organisation religieuse catholique en évêchés. La Bretagne fut grandement construite par des moines devenus saints pour la plupart. Autant chaque département a sa préfecture, autant chaque province historique de Bretagne a sa cathédrale.

Les pays traditionnels.

C’est sans doute l’organisation la plus traditionnelle et la plus ancienne de Bretagne. Elle est fondée sur une sorte de clanisme.
Nous ne citerons pas ici tous les noms des pays traditionnels de Bretagne, tant ils sont nombreux. A chaque pays ses vêtements traditionnels et ses couleurs comme en Écosse ou chez les peuples andins. Autrefois, en Bretagne, sur un marché, il était facile de connaître l’origine géographique de tel ou telle par son vêtement. Comme il était également aisé de connaître sa position sociale et son statut familial.

Selon les couleurs vestimentaires …

Souvent basé sur les couleurs du vêtement traditionnel, certains pays traditionnels de Cornouaille en Bretagne occidentale portent des noms colorés. Vers Kastellin / Châteaulin, on est du clan Rouzik (« petit roux » en langue française) et plus au sud vers Kemper on est Glazik (« petit bleu« ). Vers Eliant on est Melenik (« petit jaune« ) et avant de passer en Bro Gwened, on devient Duik (« petit noir« ).

Selon les danses …

Parmi les autres noms de pays traditionnels, il y a aussi les danses. Parmi ceux-ci, on retrouve par exemple le Pays Fisel et le Pays Kost ar C’Hoat. Ces deux pays traditionnels de Bretagne portent le nom d’une danse … A moins que ce ne soit l’inverse.

Carte de GéoBreizh.bzh

Pour tout ce qui concerne la Bretagne en cartes, une seule référence : GeoBreizh

Soutenez votre média breton !

Nous sommes indépendants, également grâce à vos dons.

A lire également

2 commentaires

remi_st-pierre@outlook.com 24 septembre 2022 - 23h16

Très intéressant. Vos généalogistes peuvent t’ils faire des miracles.
Je suis canadien, mon ancêtre est dit venir de Bretagne. Je m’explique: à son arrivée au Canada (Nouvelle-France),
comme soldat, malade et hospitalisé à l’hôpital Hôtel-Dieu de Québec, avec mention venir de Fougères et avoir 21 ans,
nous sommes en 1727.
Je suis bien d’avis. si une personne acceptait à faire de recherche pour moi je dois la payé et lui donné tout
les renseignements que je possède.
Je suis possiblement pas a un bon endroit.
Donné moi une réponse S.V.P. Merci.
Rémi St-Pierre

Répondre
NHU Bretagne 22 novembre 2022 - 12h50

Bonjour, Vous n’êtes pas en effet au bon endroit. Mettez vous en relation avec le Cercle de Généalogie de ce département breton : https://www.cgiv35.fr/ et n’hésitez pas à vous inscrire à Généanet. Bonnes recherches.

Répondre

Une question ? Un commentaire ?

Recevez chaque mois toute l’actu bretonne !

Toute l’actu indépendante et citoyenne de la Bretagne directement dans votre boîte e-mail.

… et suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Notre mission

NHU veut faire savoir à toutes et tous – en Bretagne, en Europe, et dans le reste du monde – que la Bretagne est forte, belle, puissante, active, inventive, positive, sportive, musicienne…  différente mais tellement ouverte sur le monde et aux autres.

Participez

Comment ? en devenant rédacteur ou rédactrice pour le site.
 
NHU Bretagne est une plateforme participative. Elle est donc la vôtre.