Putain de virus – Virus gast … poème du Covid-19

Putain de virus – Virus gast … poème du Covid-19

Putain de virus !
(traduction du poème breton original écrit ci-dessous le 28 mars 2020  traduit librement pour les rimes en langue française)

Aucun bruit alentour, parfum d’angoisse obsédant
Qu’attendent donc les gens, silencieux, reclus
La fin du monde, le Jugement dernier, le néant ?
Même les petits oiseaux ne chantent plus

On ne parle plus que d’un virus insidieux
On voit à la télé, sentencieux, verbeux
De grands spécialistes, des gens sérieux
Et d’incorrigibles bavards prétentieux

Chacun reste chez lui, confiné, bien sage
Se promener est défendu, mortel ennui
Le temps me semble long dans mon ermitage
Personne ne passera me voir aujourd’hui

Tiens, le chien noir de mon voisin n’aboie plus
Du moins je ne l’entends pas, bouzar en plus ?
Devant chez moi passe un homme dans la rue
Il change très vite de trottoir dès qu’il m’a vu

Chacun se méfie de l’autre, regards fugaces
Et, si c’ était le messager de l’Ankoù gast !
C’est à peine si on ose le regarder en face
Ce n ‘est plus le monde que j’ai connu, hélas

Voilà que le soleil nous est revenu
Après six mois de pluie continue
Arrivé juste avec ce putain de virus
Comme s’il se moquait de nous, en plus

Peut-être que ce fléau nous frappe maintenant
Pour avoir joué les apprentis sorciers, sans foi ni loi
Oui, notre monde tourne à l’envers à présent
C’est incroyable, mes pauvres amis, oui, croyez-moi.

Au début c’était comme si c’était un jeu d’enfants
Aujourd’hui, personne ne sait au juste quand ça finira
Quand pourrons-nous à nouveau vivre, insouciants
Quand, chez Tom une Coreff entre amis, on partagera

Suivons les conseils, attentivement et scrupuleusement
En l’avenir de l’humanité, gardons confiance toujours
Et je vous le promets notre monde changera forcément
Enfants, parents, amis, oui, on se reverra un jour !

 

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

 

Virus gast !

 

Trouz ebet tro-dro din, santad anken
Sioul, o c’hortoz petra emaén an dud
Fin ar bed, barn d’ar marv mab-den ?
Al laboused bihan zoken a chom mut

N’eus anv nemet diwar-benn ar virus
War ar gazetenn, er radio. En tele hep fin
Gant pennoù-bras gouiziek, tud sirius
Hag ivez riboterien dour o c’hlaourenniñ

Pep hini zo kroufet-kloz en e di
Mont da bourmen eo krak difennet
Hir an amzer ‘barzh va minic’hi
Ne zeuio den ‘bet hirio d’am welet

Sell ! Ne harz ket ken ki-pastor va amezeg.
Ne glevan ket anezhañ, yantao, bouzaret ?
Dirak du-mañ e vale un den war ar straed
Chench a ra tu kerkent n’eus va gwelet

Aon en deus pep hini rak egile, tudoù !
Ha ma vefe hemañ mevel an ankoù
Sellet outañ a-boan ma vez kredet
N’eo ket ken ar bed m’eus anevezet

Setu ‘mañ deuet en-dro an heol bremañ
Goude c’hwec’h miz glav hep ehanañ
Erruet just asambles gant ar gaster virus-se
Evel ma vefe oc’h ober goap ouzhpenn-se

Marteze e kouezh warnon ar gwall
Diwar c’hoari danvez-sorser hep feiz na reizh
Ya, treiñ a ra ar bed war an tu fall
Ma, biskoazh-kemend all, va zudoù keiz !

E penn-kentañ e oa evel ma vefe ur c’hoari
Hirio den ebet ne oar peur bennak ‘vo echuet
Peur e chellimp bevañ, laouen ha disoursi
Evañ ur banne Coreff ti Tom gant mignoned

Sentomp ouzh ar c’huzulioù aketus ha kempenn
Dalc’homp fiziañs start en dazont mab-den
Ha touiñ a ran deoc’h ar bed a cheñcho krenn
Kenavo prestik, bugale, mignoned, kerent.

Également à propos de ce putain de virus.

Vu de Bretagne : la pandémie de coronavirus commence à peine.

Mon coup de gueule : le coronavirus et la honte …

Ce que nous dit le coronavirus, vu de Bretagne …

Coronavirus et autres épidémies en Bretagne

Previous L'alcoolisme en Bretagne : quelques repères
Next La brittophobie existe t-elle, et comment la définir ?

Á propos de l'Auteur

Herve LOSSEC
Herve LOSSEC 1 posts

Herve LOSSEC est un écrivain breton. D'abord brittophone, puis francophone. Grand Prix du Livre en Bretagne 2011 pour son ouvrage majeur Les Bretonnismes. Également Priz ar Yaouankiz en 2011 et Victoire de la Bretagne en 2015. Fondateur de Ti ar Vro Bro Leon, traducteur, correcteur, marathonien ...

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Euro 2016 : la fraîcheur des petites nations

Euro de football 2016 : un vent frais apporté par les petites nations L’Euro 2016 de football, qui se déroule en France actuellement, voit briller de nombreuses équipes de nations comparables

Lettre ouverte au Gouverneur du Morbihan

Vot’ Excellence le Gouverneur du Morbihan, Comme mes compatriotes, moi être pauvre noir de Bretagne Sud. En effet, comme les Charlots l’ont chanté quand vous encore enfant : « Tout le

Politikos à Rennes, le festival politique qui nous coûte un pognon de dingue

Politikos, le premier festival international du film politique imposé par Paris à Rennes et à la Bretagne. La nouvelle vient de tomber : Rennes devra organiser Politikos. Organiser et payer.

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse