Chasse à courre en Forêt de Brocéliande

Chasse à courre en Forêt de Brocéliande

Ce grand cerf aux seize bois a récemment été abattu.

Il existe encore de grandes et magnifiques forêts en Bretagne. Et parmi elles, la Forêt de Brocéliande est sans doute la plus connue. Douze mille hectares de futaies et de landes aux essences variées. Des vallons encaissés, des ruisseaux et des lacs, des roches anciennes.
Mais le problème le plus important, sans doute, de cette forêt mythique, c’est son morcellement. Parce qu’elle est privée à environ 90%. Ainsi donc quasi impossible à gérer dans son ensemble.

Cette grande forêt bretonne privée est de fait accessible à certaines activités. Et parmi celles-ci, il y a la chasse à courre.

La chasse à courre ou vénerie en Bretagne.

En fait cette activité très ancienne n’est plus seulement l’apanage d’une certaine aristocratie. D’ailleurs, traquer le renard, le sanglier ou le grand cerf est interdit dans certains pays européens. Ainsi la Belgique, l’Allemagne et l’Angleterre. Malgré l’interdiction de 2004 dans ce dernier pays, la chasse à courre est malgré tout pratiquée. Comme en Irlande. De plus en plus de femmes et de plus en plus de jeunes s’adonnent à la vénerie. La grande vénerie est la plus démonstrative : équipages en habits, chiens en meutes, chevaux et cors de chasse … Pour chasser les grands animaux comme le sanglier ou le cerf.
En Bretagne, il existe une petite quarantaine d’équipages de vénerie sur nos cinq départements. Dont plus du tiers est actif en Côtes d’Armor.

Les six animaux de la vénerie.

La grande vénerie chasse le cerf, le sanglier et le chevreuil. Et la petite vénerie traque plutôt le lapin, le lièvre et le renard. La vénerie est une forme de chasse très codifiée qui n’a rien à voir avec la chasse à pied des sociétés de chasses communales. Ou de l’activité du chasseur solitaire.

chasse à courre

Chasse à courre

Le grand cerf de Brocéliande est mort.

En Forêt de Brocéliande une chasse à courre en Octobre dernier a mis à mort l’un des plus respectueux hôtes de ces bois. Sûrement l’un des plus beaux de la forêt mythique : le grand cerf aux seize bois. Superbe cerf que l’on peut admirer en page de couverture, encore vivant, sous l’objectif de Philippe MANGUIN, du Collectif breton de Photographes BreizhScapes.
Doit-on accepter, encore, au XXIe siècle, de voir de tels grands animaux chassés et abattus ? En effet, la vénerie, comme la tauromachie, sont des traditions très anciennes en Europe. Car de plus en plus de voix s’élèvent contre ces tueurs d’innocents. Fussent-ils en beaux habits colorés !
On s’émeut sur les réseaux sociaux de l’abattage d’un lion en Afrique en guise de trophée exotique. Il semble qu’on s’inquiète moins de l’abattage d’un grand cerf en Bretagne, également en guise de trophée. A moins que ce ne soit que pour détendre une meute de chiens et quelques beaux chevaux.

Alors défendons notre Patrimoine.

Nos dernières grandes forêts bretonnes abritent encore une faune importante. Il s’agit d’un patrimoine collectif que nous devons protéger et léguer aux générations futures.
Le plaisir et la tradition d’un petit nombre doit-il primer sur le respect du patrimoine de tous ?

Retrouvez la Forêt de Brocéliande dans le superbe ouvrage de Philippe MANGUIN.

Sources : venerie.org – chasserenbretagne.fr – equipagedelahardouinais.com

Previous Le CO2 et le réchauffement climatique : serait-ce une fable ?
Next Breizh Food Trotters : la galette autour du monde.

Á propos de l'Auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 262 posts

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Coronavirus en Bretagne : où sont nos lits d’hôpitaux ?

Depuis quinze ans, l’état central ferme des lits d’hôpitaux. Des lits d’hôpitaux et en particulier des lits en soins intensifs. En quinze ans, près de soixante dix mille lits ont

Un fest-noz, deux fest-noz, trois fest-noz … mais des festoù-noz.

Un fest-noz et son pluriel singulier. Mais d’abord, pour les rares personnes qui ne le sauraient pas encore : qu’est-ce qu’un fest-noz ? En langue française cela se traduit par

Rentrée des classes / Distro er skol … par Alan STIVELL

RENTRÉE DES CLASSES / DISTRO ER SKOL Je ne suis pas expert pour juger des réformes actuelles. C’est probablement un avantage, pour les parents, de pouvoir mettre leurs enfants en

12 Comments

  1. papyphil
    décembre 17, 00:59 Reply

    C’est complètement absurde de tuer de si belles bêtes tout ça pour un trophé ! il faut absolument arrêter ça au plus vite, on parle des corridas dans le midi ou en Espagne mais à voir le Bretagne ne donne pas l’exemple lol !

  2. coffeecup222
    mai 07, 12:08 Reply

    Toute la chasse doit être interdite maintenant. Ces gens pensent qu’ils ont le droit de tuer tout ce qu’ils veulent. Il devrait être interdit pour les dangers qu’il cause (tir accidentel ou volontaire!) Mais aussi pour que les futures générations puissent profiter de ces animaux avant qu’ils ne soient tués par des idiots inconscients!

  3. Floriane
    mai 07, 15:01 Reply

    Encore un paquet de pas finis du ciboulot.
    Quelle honte.

  4. SaloperieDeVegan
    mai 09, 13:21 Reply

    @coffeecup222
    Qu’est ce qu’il faut pas voir comme bétises, incroyable les gens qui parlent s’en savoir.. Tout mes oncles chassent comme mes ancetres avant eux, il y a des regles, comme à la pêche avec des dates à respecter, il y aura toujours des animaux avec ces regles !
    On chasse pour passer du bon temps avec des amis dans la foret tranquille, loin de tout, mais aussi pour manger de la viande de meilleur qualité entre autre, il y a rien de meilleur qu’un civet de sanglier ou de chevreuil..
    Alors vous êtes bien gentil de vouloir interdire la chasse, restez dans votre ville de merde ou tout vous tombe dans les mains, avec vos Iphone à 800€ fabriqué par des gosses même pas majeurs ! (ouais moi aussi je peux parler sans savoir)

    • La Rédaction
      mai 09, 18:03 Reply

      Sauf que certains ne suivent pas les règles. Sauf que ce n’est pas aussi simple : on est pas vegan ou chasseur. Il y a des personnes qui mangent de la viande et qui n’aime pas la chasse. Sauf que souhaiter la fin de la chasse n’est pas qu’un truc ce citadin ou de bobo parisien. On peut très bien vivre à la campagne depuis plusieurs générations et ne pas aimer la chasse. Et il doit bien exister des chasseurs équipés d’Iphones à 800€ fabriqués par des enfants. Ceux-là mêmes qui fabriquent des housses de fusils de chasse ou autres équipements. Ne mélangeons pas tout … Merci de votre commentaire et de suivre http://www.nhu.bzh

      • SaloperieDeVegan
        mai 09, 22:29 Reply

        Il y a des personnes qui aiment la viande mais pas la chasse ? Je comprends pas leur logique alors, même si les animaux font parti d’un élevage il faut les tuer un jour au l’autre donc ça revient au même, faut arreter l’hypocrisie 2min.
        Et des chasseurs équipés d’Iphone j’en ai jamais vu, c’est tout juste si ils ont des téléphones portables et ceux qui en ont, ont des téléphones à clapets ou des trucs vraiment pas cher…

        • Roberto
          mai 18, 23:26 Reply

          Toute chasse à l’animal part l’homme est inégale, il suffit de compter le nombre de mort dans chaque camps… Il faut interdire la chasse car elle constitue un danger de mort certaine pour les animaux et aucun animal ne vous dira le contraire, il n’y a d’ailleurs que les chasseurs qui prétendent le contraire et convaincus d’être des bienfaiteurs pour les animaux tout en les tuant. C’est vrai qu’ils en ont le droit, comme ils disent, puisqu’ils entretiennent et alimentent en suffisance et en nombre le gibier pour le plaisir de les chasser ensuite, sinon au parlerait de bétail… Mais à quoi bon, quand on voit les noms sous lesquels certains s’expriment…

    • cath35
      septembre 26, 15:15 Reply

      Il faut reconnaitre que chasser en période de brame est d’une très grande lacheté , le cerf est déjà lessivé en période des amours et en plus une horde de fous le pourchasse jusqu’à épuisement, jusqu’à la noyade si besoin…Il y certainement bien d’autres moyens en forêt, de se détendre avec famille et amis !! en plus être aussi nombreux contre une seule bete , quelle honte , rien de noble la dedans….bref il est temps que cela soit cesse…

  5. dutilleul
    janvier 24, 18:33 Reply

    la chasse à courre n’a absolument ni justification, ni excuse. Non seulement elle traque de la manière la plus cruelle qu’il soit un pauvre animal, mais son passage dérange tous les habitants de la forêt. Lors des campagnes qui ont mené à l’interdiction de la chasse à courre en Belgique, les associations de protection des animaux ont fait appel à des vétérinaires indépendants et à des chasseurs chassant seuls. Les témoignages étaient sans appel: biches, chevrettes avortant spontanément pendant la traque, nombreux gibiers déchiquetés vivants par les chiens, meutes qui se divisent pour poursuivre plusieurs animaux à la fois, etc…
    Le fait qu’un pratique existe depuis des siècles (ce qui n’est pas le cas de la corrida en France, mais bien de la chasse à courre) n’est en rien une raison pour qu’elle perdure. Pendant des siècles, on a brûlé les « sorciers », les animaux accusés de satanisme. Pendant des siècles on a exécuté en place publique. La liste est longue. Et qu’on ne vienne pas ma raconter que cela se passait en Belgique mais que cela n’arrive pas en France. Toutes ces horreurs doivent être éradiquées, de la chasse à courre au massacre des chauves souris clouées sur les portes en passant par les brochettes de rouges-gorges , tout, tout tout!

  6. Arlan
    novembre 07, 19:04 Reply

    Afin de ne pas paraître ridicule : un cerf ne porte pas 16 bois mais 16 cors, il faut savoir de quoi on parle si l’on veut paraître sérieux.

    Il aurait été également un petit peu plus honnête de donner également un droit de parole au veneurs afin qu’ils puissent expliquer leur passion, c’est un petit peu trop facile de faire des articles à charge sans laisser la partie incriminée s’exprimer.
    C’est aussi çà la démocratie.

    Si la plupart des gens peuvent, aujourd’hui, apercevoir autant de grands animaux dans les forêts, ils le doivent aux chasseurs.
    En effet c’est l’Association Nationale des Chasseurs de Grand Gibier (ANCGG) qui en 1963, sous la présidence de François Sommer, fera voter une loi sur le Plan de Chasse (qui deviendra obligatoire en 1978) pour le cerf, le daim, le mouflon et le chevreuil.
    Le plan de chasse définit le pourcentage d’animaux que l’on peut prélever, sur un territoire bien délimité, par rapport à la population existante avant naissances et en rapport avec la richesse du biotope, dans certains cas un sexe-ratio ou une classe d’âge peut-être même imposé.

    Pour les personnes ayant un minimum de bon sens et désirant avoir d’autres connaissances sur les grands animaux, que celles distillées par des pseudo-documentaires dignes des plus grandes niaiseries « WaltDisneysiennes » : ancgg.org/ancgg_objectifs.asp

    L’ANCGG, par le biais de ses associations départementales, organise des cours relatifs à la chasse au grand gibier. Ces cours sont à la fois théoriques et pratiques (en salle et sur le terrain) et abordent tous les domaines : biologie des grands animaux (vie sociale, reproduction, pathologie, etc…), leur environnement (forêts, montagne, prédateurs), la balistique, les modes de chasse, la gestion, la réglementation, etc…
    ancgg.org/brevet.asp

    Il n’y a pas besoin d’être chasseur ou de passer le Brevet Grand Gibier pour assister à ces cours, ils sont ouverts à toutes personnes désirant en savoir plus sur les grands animaux qui peuplent notre pays.

    • NHU Bretagne
      novembre 09, 10:18 Reply

      Bonjour Lionel, et merci de vos commentaires précis.
      Bois ou cors, on s’en moque : tous nos Lecteurs avaient compris.
      Honnêteté et droit de parole : elle est où la rubrique des personnes anti-chasse sur votre site internet ? Démocratie et tout et tout …
      « Si la plupart des gens peuvent, aujourd’hui, apercevoir autant de grands animaux dans les forêts, ils le doivent aux chasseurs » 😂🤣 : « apercevoir autant » ? On préférait en voir que seulement en apercevoir. Quand à votre « autant » ! Donc il y a cent animaux dans une forêt. Pour les protéger vous en tuez chaque année dix ou vingt. Si vous ne les aviez pas tué, n’y en aurait-il pas 110 ou 120 dans cette même forêt ? Whaou, autant !!
      Démocratie, droit de parole et honnêteté dites-vous ? Elle est où la rubrique des personnes anti-chasse sur votre site internet ? Le droit de réponse que vous déplorez ne pas avoir, vous venez de l’avoir en laissant librement ces deux commentaires sur notre site internet. Commentaires qui n’ont pas été supprimé (Démocratie, droit d’expression, tout ça …) et auxquels nous prenons soin de répondre. Souhaitez-vous que nous essayons de laisser un commentaire anti-chasse sur votre site internet qui ne sera pas supprimé ?
      Vous prônez librement la chasse sur vos outils de communication. Nous écrivons ce que bon nous semble sur nos propres outils de communication.
      Merci de votre compréhension et soyez prudent : ne tuez personne, une erreur est si vite arrivée !

Laissez votre réponse