Le Département du Morbihan va t-il changer de nom ?

Le Département du Morbihan va t-il changer de nom ?

Le Conseil du département du Morbihan ne respecte pas ses engagements.

Nous avons récemment découvert avec effarement la pose de panneaux routier sur la pénétrante de Lorient et la RD 162 où la langue bretonne figure entre parenthèses, en tout petits caractères et en italique sous le français. Ces nouveaux panneaux installés à Lorient sont de plus truffés de fautes d’orthographes ! C’est une régression considérable à l’heure où même l’Etat commence à déployer une signalétique bilingue quasi paritaire le long des routes nationales de Bretagne!

Ces nouveaux panneaux sont l’œuvre des services de François Goulard, le président du département du Morbihan. Il s’agit d’un signe très inquiétant de la considération du département pour la langue bretonne et ses locuteurs. Ce sujet est visiblement traité avec un amateurisme le plus complet, si ce n’est pas avec mépris, puisque qu’aucune relecture n’a visiblement été conduite. Accepterions-nous des panneaux routiers avec des fautes d’orthographes en français ?
Rappelons que, selon l’étude socio-linguistique menée en 2018, 73% des morbihanais sont favorables aux panneaux bilingues (étude TMO – Région Bretagne).

département-du-morbihan

Département du Morbihan – pitoyable signalétique bilingue

Lorient serait-elle ennemie du breton ?

Cet exemple de panneaux farfelus reflète malheureusement la situation de la langue bretonne à Lorient depuis plusieurs années. Par ailleurs en régression constante faute de volonté politique forte. Cette situation interpelle également sur l’efficacité de la Conférence territoriale pour la langue bretonne conduite par la Région Bretagne. A ce jour, cette instance, mise en place par le président de région, Loïg Chesnais-Girard, n’a pas été en mesure de faire progresser les collectivités de Bretagne sur un sujet aussi simple que la signalétique.

Il est plus que temps que le Conseil Départemental, Lorient agglo et la ville de Lorient mettent enfin une véritable politique linguistique en place. Comme le Département du Finistère ou la ville de Quimper. Ce que nous réclamons depuis plusieurs années.

Nous ne pouvons envisager que ces panneaux ne respectant pas les règles de base du bilinguisme routier et les règles d’orthographes de la langue bretonne, restent en place. Nous prenons donc l’initiative d’agir pour l’intérêt général et de commencer le travail de remplacement des panneaux.

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Rendez-vous le Samedi 7 Mars à 10:00

Précisément à l’intersection du boulevard Léon Blum et de la rue de Kerjulaude à Lorient pour dénoncer cette signalétique.

Voici la liste des erreurs d’orthographes relevées sur la « Pénétrante » :

  • SKOLL VEUR : Skol ne prend qu’un seul L
  • GWENNED : ne prend que un N
  • An Oriant Nord = nord se dit Norzh ou Hanternoz en breton !
  • An Orian Nord : où est le T de An Oriant ?
  • Koad ar C’hastel : Ar C’hastell s’écrit avec 2 L
  • Porzhou : prend un ù
  • Le Manio , se dit Maneoù en breton…
  • Bourgneuf = Bourgneuf !!?? WTF ?
  • Le Plénéno = Pléneno , WTF encore!!

—————————————————–

Question de NHU Bretagne : Le département du Morbihan va t-il changer de nom ?

En effet, on est  en droit de se le demander .
Mesdames et Messieurs du Conseil départemental du Morbihan,  compte tenu de votre aversion pour le breton,  langue originelle de cette région, et pour beaucoup d’entre vous, de vos ancêtres, allez jusqu’au bout de votre démarche. Changez le nom du département ! Au lieu de Morbihan, écrivez-le en français : Petitemer.
Là, vous seriez cohérents.
Qu’en pensez-vous, François GOULARD ?

  • je-vote-Bretagne, conseil départemental du morbihan

    ✅ Municipales en Bretagne : Je vote pour le Candidat ou la Candidate qui s’engage le plus pour la Bretagne : langue bretonne, signalétique bilingue, charte Ya d’ar brezhoneg, réunification … hag all !
    #JeVoteBretagne par www.nhu.bzh

Lire aussi.

Préconisations de la Région Bretagne administrative en vue d’une réunification.

Signalétique bilingue en Bretagne : bretonnise ton panneau toi-même !

Le Château de Suscinio en Bretagne : gestion de plus en plus privée !

Previous Jean Charles GUICHEN, Braz, son nouvel album
Next Le dragon gallois debout, et l'hermine bretonne couchée ...

Á propos de l'Auteur

Aïta Breizh
Aïta Breizh 2 posts

Ai’ta! est un collectif qui milite de manière pacifique pour que la langue bretonne vive : que l’on puisse la voir, l’entendre et la parler dans la vie quotidienne. Des festoù-noz dans les gares, des « die-in » dans les bureaux de poste, etc. Des actions originales pour attirer l’attention des citoyens.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Breizh rolls ou la Chandeleur autrement

Chandeleur, Bretagne et crêpes : vive les Breizh Rolls. A la Chandeleur, on fait des crêpes. D’autant plus si l’on est en Bretagne, le pays de la (bonne et vraie)

Drapeaux français et européen dans nos écoles ? Et le Gwenn ha du ?

Toutes les mairies de Bretagne arborent sur leur fronton trois drapeaux. D’abord le Gwenn ha Du de Bretagne. Logique, c’est là que nous vivons. Ensuite le pavillon tricolore. Puis le

LOISEAU qui lutte contre nos langues originelles de l’Hexagone

Contre les langues régionales, pour la répression en Catalogne – Drôle de Loiseau, la tête de liste choisie par Emmanuel Macron ! Avant d’être Ministre des Affaires Européennes, Nathalie LOISEAU,

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse