Fêtes bretonnes et celtiques aux Éditions Yoran Embanner

Fêtes bretonnes et celtiques aux Éditions Yoran Embanner

Fêtes ! Fêtes bretonnes !

Un pléonasme presque, tant à en lire les grands auteurs des XVIII et XIXe siècles, nos ancêtres aimaient se réunir, se rassembler, se trouver, se retrouver. Pour prier souvent, mais aussi pour danser jusqu’à perdre haleine. Pour boire jusqu’à plus soif et pour ripailler dans des agapes qui parfois, c’était rituel, se terminaient par quelques invectives. Voire par de franches bagarres : les ingrédients d’une fête réussis en quelque sorte.
Ce livre se veut un hommage à tous ceux qui, selon les propos de Xavier GRALL, prenaient prétexte de tout pour s’amuser : « prétexte du blé en herbe, prétexte du blé coupé, prétexte des solstices et prétexte des saints. »

Festoù ha gouelioù …

Si riches, si divers, si haut en couleurs, le monde festif; que les Bretons ont deux mots pour le désigner ; festoù et gouelioù … A celles et ceux qui veulent savoir la différence entre les deux, nous recommandons la lecture du présent ouvrage.
Des fêtes celtiques calendaires d’avant la christianisation au Festival Interceltique de Lorient, des pardons traditionnels, nommés si joliment à l’est du pays « assemblées », au renouveau des festoù-noz, des mariages anciens au Festival des Vieilles Charrues – Gouel an Erer Kozh ou au Festival de Cornouaille – Kalon ar Fest; aucun des aspects de la fête d’ici n’est oublié dans un ouvrage qui ne se vaut pas exhaustif, mais qui entend souligner la capacité qu’ont les Breton(ne)s, contre vents et marées et malgré les aléas de l’Histoire, à prendre du plaisir collectivement.
Et ce faisant, à enchanter le monde.

Informations à propos de Fêtes bretonnes et celtiques.

Beau livre de Thierry JIGOUREL, aux Éditions Yoran Embanner.
Contacter l’Auteur : jigourel.thierry@gmail.com – Pellg 0610830893
Contacter l’Éditeur : yoran.embanner@gmail.com – Pellg 0298561011
200 pages richement illustrées de photos et d’affiches, souvent rares et inédites.
Imprimé bien sûr en Bretagne, chez TypoLibris à Sant Brieg (Saint Brieuc en langue française)

fêtes bretonnes

Ce livre est édité et imprimé en Bretagne : feux verts #BreizhCoherence

Yoran Embanner
An embanner bihan a wel pell
Le petit éditeur qui voit loin

 

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Toujours aux Éditions Yoran Embanner.

« Notre rêve ne mourra jamais », par Alex SALMOND

Le Livre Blanc de l’Unité Bretonne, à lire absolument.

Oiseaux des côtes bretonnes : les connaissez-vous ?

Bretagnez-vous !

Previous Affaire George Floyd : La République n’est qu’un mirage
Next Quand la bourgeoisie parisienne pratiquait le safari en Bretagne

Á propos de l'Auteur

Yoran Embanner
Yoran Embanner 3 posts

Créée en 2003, Yoran Embanner est une maison d'édition basée à Fouesnant. Nous publions des ouvrages sur l'histoire, la nature, le patrimoine de la Bretagne ainsi que des essais politiques. Éditeur breton, solidaire des autres minorités nationales d'Europe, Yoran Embanner s'est spécialisé dans l'édition de dictionnaires bilingues de langues peu parlées. Nous publions également des livres historiques sur les nations sans état. L'objectif est de permettre à tout un chacun de connaître et d'approfondir les héritages populaires et d'abord le sien. Voila un éditeur qui voit loin dans l'espace et le temps ! An embanner bihan a wel pell (le petit éditeur qui voit loin)

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Breizh Atao ! … l’ouvrage.

Les Breiz Atao, un héritage sous influence Je viens de terminer les 600 pages de ce livre Breiz Atao !  tiré d’une thèse de Sébastien CARNEY. Et présentée sous la direction

Série Nature de Bretagne – Côtes d’Armor – Île Grande – Le Royaume des îlots

Bienvenue dans les Côtes d’Armor, sur la côte de Île Grande. Enez-Veur, l’île Grande … n’est pas très grande. Nous sommes vers Pleumeur Bodou. Et Le Voyage des Koumoul nous

Changement d’heure : Molène et heure solaire

L’heure solaire à Molène, ou comment chercher midi à quatorze heures. Heure solaire : deux fois par an, depuis 1976, on nous impose de changer d’heure. Tantôt on en ajoute une,

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse