Le Grand Débat National doit intégrer la réunification de la Bretagne.

Le Grand Débat National doit intégrer la réunification de la Bretagne.

Bretagne Réunie et le Grand Débat National : saisissons ce nouvel outil

En 2018, nous avons su nous mobiliser pour, entre autres, collecter 105 000 signatures nécessaires à la validation de notre pétition.
Puis en 2019, nous avons une nouvelle opportunité de maintenir dans l’actualité nationale notre grand projet de réunification. En participant activement au grand débat national organisé par le gouvernement.

Nous ne devons pas céder au scepticisme quant aux résultats attendus de celui-ci auxquels nos concitoyennes et concitoyens vont participer.
Nous devons, avec la même détermination que l’année passée, aborder cet événement national.

Il nous faut durant les mois de janvier, février et mars participer activement aux débats organiser localement. Et si possible organiser nos propres débats. En s’exprimant en faveur d’une démocratie plus moderne qui permet aux citoyennes et citoyens d’intervenir dans la vie politique.

En s’appuyant sur le déni de démocratie initié par le Président du CG44, Philippe GROSVALET, nous devons inscrire dans les cahiers de doléances, notre volonté de participer davantage aux décisions qui touchent notre culture. Également notre identité régionale ainsi que sur le redécoupage nécessaire du Nord-Ouest de la France.

Voici quelques arguments que nous pouvons joindre à nos demandes de réunification :

Ainsi un tiers des communes bretonnes a émis le souhait du retour de la Loire-Atlantique en Bretagne.
La quinzaine de sondages est favorable à la réunification.
Le Conseil régional de Bretagne a voté plusieurs vœux en faveur de la réunification.
Le Conseil départemental de Loire-Atlantique, en son temps, a voté un vœu en faveur de la réunification.
La Normandie a été réunifiée en 2015.
La première mouture du rapport Balladur de mars 2009 préconisait la réunification de la Bretagne.
« Produit en Bretagne » qui travaille sur les 5 départements,
etc.

Cher(e)s ami(e)s soyez très nombreux(ses) à vous rendre dans vos mairies pour inscrire sur les cahiers de doléances vos volonté de réunification, soyez nombreux(ses) à exprimer vos désirs de réunification lors des débats organisés dans le cadre du Grand débat national.

Précédent Une fable d'aujourd'hui, entre rire et pleurer : à lire absolument !
Suivant Kerguelen, légine et orques ... comme si vous y étiez !

A propos de l'auteur

Jacques Yves LE TOUZE
Jacques Yves LE TOUZE 5 articles

Démocrate, Lorientais, Breton et Européen.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Un coming out un peu particulier des jeunes Breton(ne)s.

Son coming out, tôt ou tard, il faut le faire, pour se libérer. Coming-out … Très tôt, je voyais bien que j’étais un peu différent de la plupart des autres.

Gavé(e) de gavotte ? Jamais !

Gavotte jusqu’à la transe C’est la danse bretonne par excellence, celle que tout le monde est capable de citer. Mais en fait ce mot « gavotte » a été donné par des

Gastronomie de Bretagne : huîtres, blé noir, algues … de Nicolas CONRAUX

Velouté de sarrasin aux huîtres, blé noir, algues fraîches. Préparation et dressage pour nos huîtres, blé noir et algues. La quantité d’algues et de gomasio (ou kasha) est en fonction 

2 commentaires

  1. Philippe CORNEC
    janvier 24, 09:18 Répondre
    Cette question intéresse prioritairement les habitants de la Loire-Atlantique et des autres départements bretons, mais elle concerne aussi les nombreux Bretons de la diaspora qui sont viscéralement attachés à l'intégrité territoriale de la Bretagne. Il est surprenant qu'aucune association ne milite auprès des émigrés bretons pour permettre aussi à ceux-ci de s'exprimer dur le sujet. Pour ma part, habitant en Alsace, je m' exprimerai sur le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne dans le cadre du Grand Débat.
    • La Rédaction
      janvier 24, 10:35 Répondre
      Bonjour. Remarque très juste quant à l'importance pour la diaspora bretonne de pouvoir aussi s'exprimer sur ce sujet capital. Merci de votre commentaire et de nous suivre. A galon

Laissez un commentaire