Vu de Bretagne : la pandémie de coronavirus commence à peine.

Vu de Bretagne : la pandémie de coronavirus commence à peine.

La pandémie de coronavirus Covid-19 va bientôt être à son pic ?

Les autorités qui administrent tant bien que mal de Paris cette crise sanitaire sans précédent se veulent rassurantes. De fait, elles sont dans leur rôle. Le confinement devait durer quinze jours. Maintenant, on nous parle de plus en plus souvent d’un mois. Voire plus.
La porte-parole de l’état central, Sibeth N’Diaye, a beau mentir chaque jour, rien n’y fera. Ce ne sont plus ces personnages politiques imprévoyants et totalement submergés qui dirigent le pays en ce moment. C’est un virus venu de Chine. Décidément, l’usine du monde fabrique de tout.
Les Citoyen(ne)s sont, pour beaucoup, encore assez conscients pour penser par eux-mêmes. Pour penser et pour prévoir la situation à moyen et long terme.
Les inconséquents qui nous administrent nous ont seriné que cette grippette ne serait pas grave. Elle va être extrêmement grave.
Que cela ne durera pas plus de deux mois, au pire trois. Ce Covid-19 va détruire des millions de vies et tout le système économique mondial pour au moins une année. Sans doute plus.

Aucun vaccin sérieux avant au moins un an.

Des informations récentes font état de médicaments existants qui auraient des effets bénéfiques face au coronavirus. Mais tous les laboratoires et instituts spécialisés du monde affirment qu’il n’y aura pas de vaccin réellement efficace avant douze à dix-huit mois.
Concrètement, cela veut dire qu’à part le confinement total, nous n’aurons aucun dispositif pour guérir ce Covid-19 avant un an. Le confinement et autres stratégies ne feront que ralentir la propagation. Donc en aucun cas, ne la stoppera.

Le coronavirus commence à peine ses ravages.

En Chine, cela a commencé officiellement début Janvier. Donc il y a à peine trois mois. Les chiffres actuels font espérer là-bas une très nette diminution de la mortalité. Puis ce fut, et c’est encore, l’Europe. Ensuite ce sera le tour de toute l’Amérique du nord …
Regardez cette carte !

pandemie_de_coronavirus

Principaux foyers d’infection coronavirus Covid-19 le 17 Mars 2020 dans le monde

C’est la carte de la localisation des foyers infectieux dans le monde en date du 17 Mars par Center for Systems Sciences.
Rien ne vous interpelle ?
L’Afrique ! Regardez l’Afrique ! Ce continent de plus d’un milliard de personnes est encore relativement peu touché. Et d’une certaine façon, c’est compréhensible pour au moins une raison. Le pourcentage d’Africains à voyager dans le monde, en particulier par avion, est moindre qu’en Europe ou en Amérique du nord. Le coronavirus met donc plus de temps à contaminer l’Afrique.
En effet, on peut constater qu’à ce jour ce sont les régions économiquement développées et ayant eu des relations économiques avec la Chine qui sont les plus touchées.

L’Afrique, une bombe à retardement …

Si la Chine semble maîtriser l’épidémie, c’est pour au moins deux raisons :
– C’est un régime autoritaire : le confinement fut, et est encore, total et strict. C’est un seul pouvoir central qui gère la vie quotidienne de 1,7 milliard de personnes.
– La Chine est un pays riche : la deuxième économie mondiale dispose de moyens sanitaires relativement sophistiqués.
L’Afrique compte plus de cinquante pays, dont la très grande majorité sont très pauvres. Beaucoup sont surpeuplés. D’autres en guerre, parfois sans gouvernement digne de ce nom. Par ailleurs, les moyens médicaux sont globalement faibles. Il sera totalement impossible de confiner les grandes villes surpeuplées du Nigéria ou d’Égypte, où vivent des millions de personnes. Souvent pauvres et à la santé déjà fragile.
La pandémie de coronavirus commence à peine sa propagation en Afrique. Dans les prochains mois, il va y causer des ravages humains sans précédents.

Pandémie de coronavirus : retour en Europe.

Nous n’en aurons terminé en Europe avec le Covid-19 qu’avec un vaccin pour tous. Parce que même si la propagation se réduit dans quelques semaines, nous serons toujours à la merci d’un retour de la maladie de zones encore infectées. Et malheureusement, l’Afrique et sans doute également l’Inde, vont rester des foyers très actifs pendant une longue période.
Depuis le début de l’épidémie, on voit bien qu’aucune zone du monde ne reste épargnée. Donc, il n’y aura pas de miracle pour l’Afrique et elle sera ravagée également par cette pandémie.

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Lire aussi à ce sujet

Coronavirus en Bretagne : où sont nos lits d’hôpitaux ?

Coronavirus et autres épidémies en Bretagne

Coronavirus en Bretagne : le scénario du pire …

Previous La moule qui fabrique des perles en Bretagne
Next Notre confinement va être long, très long ...

Á propos de l'Auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 277 posts

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

NHU Bretagne, un nouveau média, le vôtre et c’est vous qui l’écrivez.

Vous ne connaissez pas encore NHU Bretagne ? NHU est l’acronyme de Ni Hon-Unan expression en breton pour dire Nous-Mêmes en français. Ce média, c’est vous qui l’écrivez ! Ce

21 Juin 2018, Macron, Bretagne, Kemper : le mépris !

Ce Jeudi 21 Juin 2018 restera pour beaucoup de Bretonnes et de Bretons une triste journée. 21 Juin 2018. Pourtant le soleil était radieux sur l’ensemble du pays. De plus

Pour fuir le Coronavirus, jetons nous dans la gueule du loup.

Jetons nous dans la gueule du loup. La faillite de l’État souverain dans la prévention et la gestion de la crise sanitaire du coronavirus, fait parti de ces constats qui

3 Comments

  1. Penn kalet
    avril 03, 09:56 Reply

    Ce qui est scandaleux et lamentable en ce moment alors que l’opinion publique bretonne entre autres l’ignore ,c’est que à Paris des cliniques privées s’étaient préparées depuis un moment ,moyens techniques et personnel , à recevoir les malades atteints du covid 19 .Et non on les expédie en province au grand risque de diffuser encore davantage la maladie .Alors le restez chez vous à qui il devrait s’adresser en priorité ? Je le répète la Bretagne, si nos élus ne réagissent de manière appropriée risque de devenir une poubelle sanitaire

Laissez votre réponse